Un fétichiste des pieds se confie

Un fétichiste des pieds se confie

éditer part | 8 septembre 2013

Temps estimé pour la lecture de cet article 4 min

Coucou mes loulous et mes loulouttes, mon article mégalo "Les confessions de Kmille" m'a donné une nouvelle idée d'article, je vous propose donc, aujourd'hui, cet article "Un fétichiste des pieds se confit".

Vous l'aurez donc deviné, je vais donc dans cet article parler du fétichisme des pieds, mais en posant mes questions à un vrai fétichiste des pieds.

Je tiens d'ailleurs à le remercier pour sa sympathie, et sa disponibilité.

 

Allez on commence.

 

Kmille - un fétichiste des pieds se confient

 

Tu peux te présenter un peu :

Pierre-Tom : Je m'appel Pierre-Tom j'ai 20 ans, je suis apprentie en infographie et je prépare mon BTS multimédia et je travail pour Disney.

 

Tu es fétichiste des pieds féminins depuis quel âge ?

Pierre-Tom : Je pense que c'est depuis mon enfance, mais vraiment tout petit !

J'ai dû m'en rendre compte, vraiment, vers mes 7 ans, mes 2 attirances, les pieds féminins et les chatouilles sur les filles

 

Comment pourrais-tu décrire ton attirances des pieds féminins (ce que tu aimes faire) ?

Pierre-Tom : Et bien comme tous les fétichistes des pieds, j'adore les contempler, les regarder.

Je le fais souvent dans la rue et tout, mais bon tout le monde c'est que le paradis des fétichistes des pieds c'est bien sûr la piscine.

Si j'ai des pieds féminins que je peux toucher, j'adore les masser, les chatouiller et les lécher (quand ils sont propre).

Je ne suis pas du tout footjob, et je n'aime pas sentir.

 

Comment arrives-tu à gérer ton fétichisme et ta vie de tous les jours ?

Pierre-Tom : Je le gère très bien, je pense que c'est une question d'attitude.

Je pense aux pieds féminins quasiment tous les jours mais sans pour autant en devenir fou.

Le fétichisme occupe une certaine place dans ma vie mais ne l'envahit pas .

 

Kmille - un fétichiste des pieds se confient

 

Comment parles-tu de ton fétichisme à ta partenaire ?

Pierre-Tom : Et bien en faite, il faut que j'ai confiance en elle et qu'elle soit ouverte, par chance toutes mes copines le sont.

Si ces critères sont réunis, je peux un jour lui en parler en amenant un peu le sujet, ou bien si par exemple je lui masse les pieds (ou le corps) ou si je la chatouille assez longtemps.

 

Tu attends donc quelques temps avant de lui en parler, comment gères-tu cette situation d'attente ?

Pierre-Tom : Je le gère bien, car je suis une personne très patiente, si je ne peux pas lui en parler de suite, et vivre avec elle mon fétichisme, je pourrai rêver que je lui lèche et lui chatouille les pieds, encore une fois je suis patient, et je contrôle mon fétichisme, ce n'est pas lui qui me contrôle...

 

Comment as-tu découvert que tu étais fétichiste des pieds féminins ?

Pierre-Tom : C'est une question très difficile, car comme je l'ai dis, ça m'est venu très tôt, j'étais bien jeune.

Mais je dirai que curieusement j'ai commencé comme ça à regarder les pieds des femmes et j'y prenais du plaisir.

Avant l'arrivé d'internet je pensais que j'étais le seul à aimé les pieds des femmes ainsi que les chatouilles.

 

Peux tu expliquer comment tu pratique ton fétichisme (comment tu t'y prends).

Pierre-Tom : En général je tiens ses pieds, je les regarde un peu et je commence à les masser, ça fait du bien à la personne et ça me fais plaisir ;), ensuite avec son autorisation (et si cette personne est au courant pour mon fétichisme) je lui lèche les pieds, et je laisse ma langue aller de haut en bas, entre les orteils.

 

Kmille - un fétichiste des pieds se confient

 

Comment décrirais-tu la sensation que ton fétichisme te procure ?

Pierre-Tom : C'est une sensation de plaisir, d'excitation, sans pour autant me faire bander, c'est cependant très jouissif, en fait c'est un plaisir plus mentale que physique.

 

Encore merci à Pierre-Tom qui a pris sur son temps pour répondre à mes questions, j'espère que cet article vous aura plu.

N'hésitez pas à donner vos impressions dans vos commentaires.

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille