Et si…la fidélité

Et si…la fidélité

éditer part | 25 octobre 2014

Temps estimé pour la lecture de cet article 11 min

Coucou mes coquins et mes coquines, c'est le week-end, donc je sais que vous allez bien 😉 en ce samedi, je vous propose le retour de ma série "Et si..." en abordant, aujourd'hui, la fidélité, vaste sujet, n'est-ce pas ?

 

Vous le savez tous, enfin tous ceux qui me suivent depuis quelques temps déjà, je prône la fidélité, du coup, ici, et bien vous connaissez mon avis sur le sujet.

Pour autant force est de l'admettre, on a tous, à un moment donné l'envie de voir si l'herbe est plus verte ailleurs, femme ou homme même combat, céder ou non...

 

D'aucuns diront : "la fidélité ça a été inventé quand on ne vivait que 35 ans", ils n'ont pas tort, en un sens, mais alors quoi, on devrait tous devenir infidèle, sous prétexte qu'on vit près du double d'année, aujourd'hui...moi j'ne crois pas, je pense que la fidélité est importante pour le plaisir sexuelle, soyons clair, j'ai un passé assez mouvementé à ce niveau, et j'ai pas été des plus fidèle, multipliant les aventures extra-conjugale...et les déceptions sexuelles.

En fait je suis devenue fidèle quand j'ai découvert le Plaisir sexuel 😉 car oui la fidélité c'est le Plaisir sexuel...

 

Allez, on commence.

 

Kmille - Et si la fidélité

 

Kmille, pourquoi dis-tu que la fidélité c'est le Plaisir sexuel ?

Et bien, quand on parle de fidélité, on parle de couple, on parle donc d'Amour, j'sais pas vous, mais moi, perso, je préfère donner du plaisir à l'homme que j'aime, et en recevoir de l'homme que j'aime, que d'un autre, du coup, forcément, quand l'homme que j'aime prend du plaisir, j'en reçois énormément en retour, ma jouissance est donc beaucoup plus intense.

À partir de là, on peut se dire que l'homme qui partage notre vie nous connait, il sait ce qu'on aime, où sont nos limites, comment on aime être caressée, doigtée, léchée, pénétrée, etc...du coup forcément, avec lui se sera plus intense, ATTENTION cependant à ne pas rentrer dans un train train destructeur, faut toujours essayer de surprendre l'autre, c'est en ça que les jeux intimes, les scénarios sont importants, le dialogue l'est tout autant.

 

En fait pour moi l'infidélité c'est un échec.

 

Toi qui prône la fidélité, pourquoi ne comprends-tu pas l'infidélité ?

Prôner ne veut pas dire ne pas comprendre, je pense que c'est dans son couple qu'on éprouvera le plus de plaisir, et donc, l'infidélité est juste inutile, car après tout, dans l'infidélité on recherche le plaisir qu'on n'a pas chez soi, une sorte de manque...et soyons clair, à part risquer la vie de son couple on trouve rarement se plaisir, sauf si celui-ci est de multiplier les conquêtes.

J'ai été infidèle, et je peux vous dire que malgré l'infidélité j'ai jamais rencontré le Plaisir, souvent, très souvent même, la déception, la honte de rentrer chez moi, l'échec...

 

C'est donc avec la plus grande compréhension que je parle d'infidélité.

 

Vois-tu l'infidélité comme une fatalité ?

Oui et non, c'est une fatalité puisque c'est un drame, rarement un couple ne se relève de l'infidélité, pour autant ce n'est pas une fatalité dans le sens où c'est évitable.

En fait, l'infidélité, c'est une sorte d'échec, pour moi, c'est l'échec du couple,  c'est la peur de se livrer à l'autre, au final, pourquoi est-on infidèle ?

 

On est infidèle quand, au final, ça ne va pas dans son couple, pour différentes raisons, on ne se sent pas aimé (dû moins pas assez), sexuellement nous ne sommes pas satisfait, on est insatiable (butineur compulsif)

Dans tous les cas, en parler avec un esprit ouvert, des deux côtés, permet d'éviter l'infidélité.

 

En gros on en parle et ça s'améliore ?

C'est pas aussi rapide, bien sûr que tout ne s'arrangera pas aussitôt, mais petit à petit oui.

Peu importe le soucis, il se règle toujours en parlant, c'est pas en allant voir ailleurs qu'il se réglera.

 

Une chose que je n'ai pas abordé jusqu'ici, la fidélité ça se conjugue à deux, l'infidélité aussi, j'ai eu dernièrement le témoignage d'un homme fétichiste qui ne pouvait en parler avec sa femme, non pas qu'il n'est pas essayé, juste parce que celle-ci était trop obtus pour l'écouter, pour le comprendre...en fait, parler c'est bien mais dans un dialogue c'est mieux, sans quoi là pour le coup, y'a juste aucune solution, et l'infidélité s'impose par elle-même.

 

Ça s'arrangera, oui, pour peu que votre partenaire vous écoutes et que vous souhaitiez arranger les choses autrement qu'en étant infidèle.

 

On est infidèle ou on le devient ?

Je crois qu'on n'est pas infidèle, on le devient à force de taire ses frustrations, ses envies non assouvies, je pense qu'en parler, règle tout, dû moins améliore les choses.

À quelques exceptions prêts, je ne penses pas qu'un homme ou une femme soit par nature infidèle, on a tous soif d'un cocon familiale, l'infidélité c'est le risquer, et non, je ne pense pas que naturellement on court ce risque.

 

Donc pour moi, l'infidélité n'est pas une façon d'être, c'est une obligation, enfin, je pense et c'est comme ça que je l'ai vécu.

 

Kmille - Et si la fidélité

 

Ne somme nous pas tous infidèle si le contexte si prête ?

J'avouerai que là c'est une colle, peut-être un peu, encore que, j'dirai non.

Si nous sommes dans un couple en pleine santé, aussi bien socialement que sexuellement je pense que peu importe le contexte, on restera fidèle, par contre s'il y a plus de bas que de haut dans notre couple, alors oui, je pense qu'on se laissera tenter.

 

Selon le contexte et l'état de santé de notre couple, oui, on peut être infidèle, ou au contraire, non on peut rester fidèle, après tout, un sexe est un sexe, pareille à des centaines de sexe, j'veux dire ça reste pareil, seule la façon de faire diffère et objectivement qui mieux que votre partenaire pour savoir le faire au mieux, selon ce qu'on aime nous ??

 

Après tout ça, du coup, il y a des solutions miracles ?

Il n'y a jamais de solutions miracles, il faut toujours les adapter à son cas, et puisque nous sommes humains, il n'y a jamais un seul cas unique, il y a multitude de cas, et donc de solution...parfois même, il n'y en a pas...

 

On peut prendre quelques exemples, et tenter de proposer une solution, pour ceux qui sont dans ce cas, ça pourrait être une voix à suivre, en l'adaptant bien sûr

 

- J'ai des envies que je n'oses avouer à mon partenaire :

Dans ce cas, pour moi, la solution la plus simple et de passer outre cette gène et d'en parler tout de même. Je sais que c'est plus simple à dire, à écrire qu'à faire, mais franchement c'est de loin la meilleure solution, déjà, parce que au moins on sait ce qu'elle pense, et parfois, souvent même, on peut être surpris de voir qu'il est à même de comprendre et que lui aussi à des choses à dire...

 

Parfois, notre partenaire n'est pas si ouvert, et là, j'avoue que j'ne vois pas beaucoup de solution, les scénarios me semblent être assez intéressant.

Lors des préliminaires, au moment des caresses, quand vous caresser madame, susurrez-lui à l'oreille un petit scénario plaçant votre envie au premier plan, tout en continuant de la caresser faites vivre votre scénario, si ça l'excite vous marquez un petit point, petit à petit l'idée pourrait lui semblait moins bizarre, et il pourrait être plus à l'écoute lors d'une prochaine conversation...

 

- Je suis insatiable, j'en veux toujours plus :

Dans quel sens, si vous en voulez toujours plus, plus de partenaire, alors là deux solutions, être célibataire ou libertin.

Si vous avez toujours plus d'envie sexuelle, ou votre partenaire peut les combler, ou non, et si non, les plaisirs solitaires, votre imagination, sont à votre service, en plus, vous trouverez quelques accessoires assez sympathique dans les meilleurs Sextoys 😉

 

- J'ai l'impression que mon partenaire me délaisse, je ne l'excite plus comme avant :

Là, avant tout chose, il faut lui en parler, ça peut-être plein de choses, les soucis viennent au premier plan, le boulot, bref le quotidien, parfois rien à voir avec vous...

N'hésitez pas à rallumer la flamme si besoin, une tenue, un repas au restaurant, un cadre romantique bref, entretenez la flamme, rien n'est perdu, inutile de baisser les bras et d'aller voir ailleurs, ça ne ferait qu'empirer les choses...

 

Voilà quelques exemples pris dans le sac à exemple, il y a plein d'autre cas, et pour ça, je vous invite à laisser un petit commentaire, je pense que tous, entre nous, nous pouvons apporter une aide 😉

 

Ton expérience personnelle est représentative tu crois ?

Non, bien sûr que non, elle m'aide à répondre à quelques questions, pour d'autre, je me sers des expériences de mon entourage, présent ou passé, en gros, selon le type de questions je puise là où je pense trouver la meilleure réponse.

Si on parle infidélité, je puise, par exemple, dans mes propres expériences, mais aussi dans les expériences de mon entourage, voir, parfois même mes proches.

 

Je ne pense pas qu'une expérience puisse-t'elle être des plus représentative suffise à conseiller, sans quoi j'deviendrais psychologue, après tout c'est ce qu'ils font, ils prennent un cas et le généralisent au possible 😉

 

Kmille - Et si la fidélité

 

Je précise que pour un maximum de plaisir tous vos rapports doivent être protégés...une capote et le plaisir sera au rendez-vous plusieurs fois et avec qui vous voulez, ne l'oubliez pas s'il vous plait

 

Voilà mes coquins et coquines, un petit article sans prétention, qui, je l'espère ouvrira le dialogue, ici, et peut-être dans votre couple...en tout cas, pour moi la fidélité n'apporte que du bon, et, j'en suis sûr c'est le cas en générale...oui je généralise et alors, j'ai l'droit de temps en temps, non ?

 

N'hésitez pas à participer à la conversation en lâchant votre commentaire 😉

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille