Deux libertins se confient

Deux libertins se confient

éditer part | 16 septembre 2013

Temps estimé pour la lecture de cet article 10 min

Coucou mes loulous et mes loulouttes, dans la série confession, je vous propose cette confession de deux libertins.

J'espère que cet article, comme les précédents, vous plaira, et peut-être vous fera-t-il découvrir le libertinage, à vous de me le dire via vos commentaires.

 

Bien, je vais quand même vous les présenter, avant de leur poser mes questions, celles que j'ai pu lire ici et là, et oui, même si je ne réponds pas directement, ici, à ces questions, vous savez que tous mes articles sont basés sur mon vécu, et donc ces questions sont les questions que l'on m'a posé régulièrement...

Donc pour la vision féminine du libertinage, j'ai tout logiquement fait appel à Cécile, une amie depuis presque 15 ans, et je vous arrête de suite, je n'ai jamais libertiné avec...et pour la vision masculine, j'ai demandé à Franck un follower qui me suit depuis mes débuts sur Twitter.

 

Allez on commence je vous vois piaffer d'impatience ;).

 

Kmille - confessions de deux libertins

 

Peux-tu te présenter un peu :

Cécile : Et bien moi c'est Cécile, j'ai 29 ans comme toi, et je suis libertine depuis 10 ans.

Franck : Franck, 35 ans, libertin depuis l'âge de 25 ans et bi découvert à 22 ans.

 

Comment t'es venu l'idée de libertiner ?

Cécile : Et bien moi ça a fait suite à une soirée "pyjama" avec toi, on a, comme d'habitude, parlé de cul, et dans la conversation tu m'as parlé du libertinage, quelques temps après cette conversation, j'ai franchi le pas en allant dans un club, toute seule, comme une grande...non j'déconne, t'étais avec moi coquine...

Franck : Une amie aussi portée que moi sur la chose m'avait parlé d'aller en club, un soir on a sauté le pas.

Au début je n'étais pas à l'aise, c'était notre première fois et l'ambiance générale ne me plaisait pas trop.

Puis elle était excitée, elle a fait le premier pas et ça m'a motivé, j'ai suivi et on y retournait souvent à l'époque, 3 à 4 fois par mois...pour un jeune couple aux revenus modestes, c'était un budget lol.

 

Tu pratiques ton libertinage en club ou lors de soirées privées ?

Cécile : Alors moi au début je pratiquais exclusivement en club, j'avais, je pense, une trop grand appréhension pour les soirées privées, mais maintenant, avec l'âge et peut-être l'expérience, je privilégie les soirées privées, avec des gens que je connais, comment toi par exemple ;).

Franck : Au début c'était en club, puis on s'y est fait des connaissances, qui nous invitaient à leurs soirées. Aujourd'hui, je privilégie les soirées privées. Souvent meilleure ambiance et plus conviviale.

 

Actuellement, tu es en couple, ou célibataire ?

Cécile : Ah oui, tu m'avais pas dit que tu me poserais des questions qui portent sur le perso, espèce de ......, bon je suppose que je n'ai pas le choix, je dois répondre, donc je suis en couple depuis 9 ans, avec l'homme de ma vie, un peu comme toi d'ailleurs ;).

Franck : Je suis célibataire, par choix en fait...ce qui fait de moi, un vieux bougon pervers mdr...

 

En tant que libertine et étant en couple, tu préfères les rencontres avec d'autres couples, des femmes, ou des hommes, et pourquoi ?

Cécile : Et bien j'aime bien les rencontres avec des couples, mais j'avoue préférer les rencontres avec hommes seules, je trouve très excitant de m'offrir aux caresses d'autres hommes, ils sont souvent très doux, plus doux qu'avec leurs femmes...après avec d'autres couples c'est très agréable, les soirées sont toujours sympas, elles dérapent toujours doucement, et les voir se caresser mutuellement m'excite toujours autant, je finis toujours par les rejoindre, je ne sais pas si je suis très claire...enfin voilà quoi.

 

Le libertinage en tant qu'homme célibataire, est un peu compliqué, comment le gères-tu ?

Franck : Je suis honnête et franc avec les couples que je rencontre sur le net, via les sites. Je ne veux pas toujours conclure dès le début, donc ça permet de longs échanges. On finit par se parler de tout et de rien, des amis dont les repas nocturnes dégénèrent parfois autour du sexe.

Après c'est délicat, car aujourd'hui, le libertinage devient une "course à l'armement", les couples ne sont pas toujours équilibrés et misent trop sur l'étalage des biens.

Je préfère une soirée Mcdo libertine au champagne à volonté et ambiance jalouse....question de point de vue :).

 

Peux-tu nous dire ce qui t'excite dans le libertinage ?

Cécile : Et bien comme je l'ai dit lors de ta précédente question, j'aime m'offrir à d'autres, sentir leurs mains sur moi, j'adore le regard de mon homme quand d'autres me caressent, me font l'amour, c'est un mélange de fierté, d'excitation, et je suis presque sûr que j'ai le même regard quand c'est une femme qui s'occupe de lui...bref pour moi ce qui m'excite dans le libertinage c'est le partage avec mon homme, c'est quelque part un peu égoïste, mais je pense pouvoir dire que la, ou les personnes avec qui on libertine sont pour notre couple, comme des objets, j'sais pas trop si l'image est compréhensive, mais bon c'est ce qui représente le mieux ce qui m'excite...

Franck : En couple, j'aime voir ma compagne prendre du plaisir avec d'autres. C'est excitant de croiser le regard amoureux de sa compagne qui semble dire "merci, c'est pour ça que je t'aime tant".

Elle a le corps d'un autre ou de plusieurs sur elle, mais sont cœur est à moi. J'aime l'idée.

Seul, j'aime m'amuser et les repas qui dérapent.

 

Pour toi, le libertinage peut-il servir à sauver son couple ?

Cécile : C'est une belle connerie, franchement c'est comme si tu me disais "un enfant, peut sauver un couple qui va mal", franchement c'est d'une débilité sans nom...un couple qui libertine doit avoir pleinement confiance l'un en l'autre, pour lire souvent ton blog, tu sais de quoi je parle...

Franck : Surtout pas ! C'est un jeu en plus, ni une sexualité fixe, ni une thérapie. Si ta femme s'éloigne doucement, avec le libertinage t'es juste en train de lui expliquer qu'elle a raison. Si tu ne te sens plus amoureux, tu risques de craquer sur une autre. Pour parler de vécu, j'ai déjà connu ça, en pensant coucher avec une libertine pour en fait...passer la soirée à faire l'amour avec, à partager des sentiments, pendant que ma compagne passait du bon temps avec d'autre, ce fut la fin de notre relation...

 

Je dis souvent que le libertinage c'est 300% de confiance l'un envers l'autre, tu en penses quoi ?

Cécile : Nous ne sommes pas amies pour rien, je pense comme toi, la confiance, dans le libertinage est la chose la plus importante.

Franck : Que c'est le cas. Pas forcer d'être chaque fois ensemble, mais faut que se soit consentant, je dis souvent à celles qui veulent essayer "ok mais si tu veux lui donner ton corps, soit certaine que ton cœur m'appartient, ou on est perdu".

 

Peux-tu nous raconter ta pire expérience dans le libertinage ?

Cécile : Non, car, j'ai peut-être de la chance, mais je n'ai jamais vécu de mauvaises expériences.

Franck : Un couple éméché dès notre arrivé. Ils avaient invité un homme seul, et tout ce beau monde était alcoolisé. Ca nous a un peu freiné. Puis étalage de richesse, nous sommes partis au bout d'une heure.

 

Au contraire, peux-tu nous raconter une de tes plus belles expériences ?

Cécile : Lors d'une soirée. Nous étions invités dans une soirée, y'avait plein d'hommes seuls, et deux couples, trois avec nous. Au cours du repas, certains hommes sont passés sous la table, pour s'amuser ensemble, certains venaient lécher nos minous, la soirée aurait pu s'arrêter là, mais ça a continué, je crois que c'est la soirée où j'ai eu le plus d'orgasmes...franchement.

Franck : En club, allongé sur le dos avec ma partenaire, je me suis retrouvée avec une femme à califourchon sur mon visage, et deux autres sur chaque mains, je n'ai jamais vu leur visage respectif, à part celui de ma partenaire. J'ai fait rêver mes potes et ça reste un de mes plus beau souvenir :).

 

Merci Cécile et merci Franck, d'avoir pris le temps de répondre à ces questions et d'avoir accepté de partager vos réponses avec nous.

Kmille - confessions de deux libertins Kmille - confessions de deux libertins

Voilà mes loulous et mes loulouttes, je remercie Franck, qui n'a pas hésité une seconde, merci à lui de me suivre depuis quasiment mes début, et surtout d'avoir pris du temps pour répondre à mon questionnaire...merci à ma 'tite Cécile, qui après quelques hésitations a accepté de participer à cet article.

 

J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Merci à tout ceux qui me suivent, et qui m'encouragent.

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille