Mensonges et Infidélité

Mensonges et Infidélité

éditer part | 25 juin 2014

Temps estimé pour la lecture de cet article 11 min

Coucou mes loulous et mes loulouttes, j'espère que vous allez bien, aujourd'hui, je vous propose une nouvelle contribution, de la belle Mline, une contribution un peu spéciale, puisque, ici, Mline vous racontera son infidélité.

 

Un article que je publie à sa demande, entre remord et excitation...n'hésitez pas à réagir à cette contribution, à donner votre avis...

 

J'avoue avoir été touchée par cette petite contribution, qui ressemble beaucoup à une confession, merci à toi ma 'tite Mline.

Je sais que ce n'est pas évident de faire des contributions, mais parler de ce genre de chose, ce livrer ainsi, demande encore plus d'implication, alors merci.

 

J'espère que vous apprécierez la contribution de la petite Mline.

 


 

Mline parle de son infidélité

Bonjour, donc voilà, moi c'est Mline, j'ai 33 ans et je suis en couple depuis 10 ans, maman d'une petite fille depuis 6 ans, et j'ai été infidèle durant 3 ans.

Tout à débuté avec un collègue, nous étions au début complice, on rigolait, et j'avoue qu'on avait souvent des propos un peu explicite, mais, au début toujours sur le ton de la rigolade.

Au début il me disait : "t'as un sacré cul toi", "te baisse pas comme ça devant moi..." bref, je le prenais toujours sur le ton de l'humour, et j'avoue que j'aimais ça, c'est toujours plaisant de savoir que l'on plait...

Assez vite ces propos se sont accompagnés de main sur le cul, je faisais de même.

 

Kmille - contribution : mensonges et infidélité

 

On se voyait au boulot, et en dehors du boulot on se parlait sur msn et FaceBook (plus tard), puis par texto, je restais discrète et donc j'effacer tout de mon PC, toutes les conversations, et tous les textos de mon téléphone.

Un jour les gestes ont entraînés les mots, puis la situation, rendez-vous entre midi et deux, dans un hôtel...

Au début un peu gênée, je me suis laisser faire, baisers langoureux, caresses, assez rapidement je me retrouvais nue comme un ver, jambes écartés, là, allongée sur le lit sa tête entre mes cuisses, le regard perdu, submergé, même, par l'excitation.

Après une bonne fellation (je n'avalais pas, enfin pas toujours 😉 ) et une bonne baise nous sommes retournés à notre vie...

 

Nous avons continuer à ce croiser au boulot, à ce parler sur msn, je le suivais dans ces dialogue très coquin, ou tantôt il me baisait dans les toilettes du taf, ou tantôt je le pompais dans sa voiture, j'étais la salope de ses histoires et j'aimais ça.

Seulement, un jour, j'ai pas effacé mes messages d'msn, un oubli de ma part...et mon homme est tombé dessus...le soir, en rentrant du boulot, mon PC était allumé sur la table de la cuisine, la conversation affichée en plein écran..

Il savait, enfin en tout cas il les avait lu, c'est là que mes mensonges ont commencé, impossible pour moi de le reconnaître...

J'ai donc inventé un délire, c'était pour rire, et je voulais aussi savoir si je pouvais encore séduire, mais jamais, au grand jamais je ne l'avais rencontré, j'ai cru, à l'époque que mon mensonge était passé pour vérité, en tout cas c'est ce que mon mec m'a laissé croire.

 

Du coup et bien j'ai arrêté les conversation msn, puisqu'il avait accès à mon PC autant éviter, et nous ne parlions que par texto, et au cas où, nous avions mis un code en place "Hotelplaisir".

Au bout de quelques mois il quittait son poste, ce n'était donc plus un collègue, on ne se voyait donc plus au taf, mais nous continuons nos échanges par textos.

On s'envoyait des photos très coquines, lui sa bite moi mes seins, parfois il m'envoyait sa bite avec en arrière plan une photo de moi.

Puis, un jour, alors que mon homme était au taf, j'étais en repos, on c'est parler via FaceBook, près de 3 ans après nos première conversation sur msn, mon homme n'avait jamais rien laissé paraître.

 

Puis, le jour suivant ce dial sur FacBook, au taf, là, c'est mon homme qui était en repos, je reçois un coup de téléphone de mon homme, très calme.

Il m'a demandé qui était réellement ce mec avec qui je parlais.

Je lui ai répondu : "ben c'est un ancien collègue, pourquoi ?", je n'ai rien vu venir..

Il me répond alors : "écoutes, je sais tout, donc maintenant, on va s'expliquer dès ton retour"

 

Je savais qu'il savait, j'ai donc prétexté un mal de tête pour rentrer, dans la voiture, j'appelle mon homme, qui ne décroche pas...

Je crois que je n'ai jamais roulé aussi vite pour rentrer chez moi.

C'est acculée au mur que je me suis rendu, réellement compte, de ce que je risquais...

Je dois dire que sexuellement mon homme à toujours su me combler, je ne me voyais vraiment pas vivre sans lui, et c'est clairement ce qui risquait d'arrivée.

 

Je rentre à la maison, et le trouve là, assis sur le canapé, très calme, trop calme je dirai...

Je n'oses avancer plus, je reste donc là, immobile attendant, ses mots, ses remarques, et rien.

Il est resté là, impassible, face à moi, me regardant, pas une once de regard accusateur, pas d'énervement dans son regard, il est là, totalement impassible, il me regarde mais rien ne transpire de lui...je crois que j'ai pris à ce moment là, exactement, peur, peur de le perdre, je ne l'avais jamais vu ainsi, lui, lui qui était si impulsif, si volubile, si nerveux...là j'avais un bloc devant moi, un mur, inébranlable...

Au bout de 10 bonnes minutes il me dit : "alors, tu n'as rien à dire, tu rentres comme ça, et tu dis rien, pas un mot...c'est pas à moi de parler là, c'est à toi de t'expliquer, 3 ans..."

 

Là, je savais, je savais que depuis mon premier mensonge, mensonge que je croyais parfait, le mensonge qui me faisait croire qu'il ne savait rien, qu'il me croyait...je savais qu'en fait, depuis ces 3 ans, il le savait, je n'avais rien vu, il n'avait rien laissé transparaître, il attendait juste, il attendait la faute...et forcément elle est arrivée, jamais je ne l'aurai cru capable d'agir ainsi.

Alors, au début, j'ai minimisé les choses...

À sa question : "combien de fois ?", j'ai répondu une seule, une seule fois, c'était une erreur, je suis si désolée.

Mais lui, lui il voulait la vérité, il n'a jamais rien lâché, je n'ai pas été bosser pendant 1 semaine, il était en vacances, et pendant cette semaine, il n'arrêtait pas avec ces questions, et à chaque fois il me remettait face au mur, je ne pouvais dire la vérité, et pourtant, j'ai dû m'y résoudre...

 

On parlait ensemble, oui, on s'envoyait des textos, parfois je lui envoyais des photos de moi, de mes seins, et d'autres parties, mais je n'ai coucher avec que deux ou trois fois.

Quand il me demandait ce que nous avions fait ensemble, je lui répondais : "je ne sais pas, j'm'en souviens plus, mais ce n'était pas l'extase"

Je crois qu'il ne m'a jamais cru, je ne sais pas si vous, vous me croiriez d'ailleurs...

En tout cas depuis cet infidélité, je suis toujours avec mon homme, mais plus jamais il ne me fera confiance, comment pourrais-je lui en vouloir.

 

Bien que quand on s'engueule, je sens qu'il n'a qu'une envie, me dire et redire que je l'ai trahi, que je lui ai menti, pendant 3 ans, alors qu'il savait...je sais que je l'ai blessé, dans son ego, dans sa chaire..

Je n'ai jamais voulu ça, en fait, je n'ai jamais pensé à ce qui pouvait arrivé, que je pouvais le perdre..

Je peux même dire qu'il m'a donné plusieurs fois l'occasion de tout lui avouer.

Quand il est excitée parfois, il me dit qu'il aimerait bien que j'aille voir ailleurs, que ça l'exciterai, il me le dit encore...mais au risque de vous paraître bizarre, je le suis peut-être, mais pour moi, ça c'est pas normale, si on aime son homme ou sa femme, pour moi, on ne peut aller voir ailleurs avec son accord...et oui, je sais, vous allez me dire, quand on aime on ne peut cocufier son homme, pourtant j'ai été infidèle, et si une chose est sûr c'est que je l'aime toujours, je l'ai toujours aimé, et je l'aimerai encore longtemps, s'il me le permet.

 

Kmille - contribution : mensonges et infidélité

 

Voilà, j'espère que vous ne me jugerez pas trop, je sais que quelques part, je mérite vos jugements, et même je les demande après tout.

Gros bisous à tous et à toutes.

Mline.

 


 

Voilà mes loulous et mes loulouttes, une contribution très intense, je trouve, parler des son infidélité est toujours délicat, en parler en publique est encore plus délicat, alors merci à Mline pour cette contribution, et s'il vous plait, ne soyez pas trop volubile dans vos commentaires...cette confession n'est pas là pour ça, elle est là juste pour vous montrer qu'un jour ou l'autre, on se retrouve face à ses mensonges, et ses travers, sauriez-vous gérer cela ?

 

On n'a tous, chacun à sa façon, des travers, on peut, à tous, nous reprocher ceci ou cela...le cas échéant, comment réagirions-nous, à ce moment...

Alors pour ceux qui sont dans le cas de la p'etit Mline, pensez-y, un jour ou l'autre votre conjoint l'apprendra, de vous, d'une tierce personne, mais si j'peux vous dire une chose, c'est que tout se sait toujours...

 

Vous avez pu le constater par vous même, il n'y a que 2 photos de moi pour illustrer cet article, c'est un choix de ma part, je n'ai pas envie de détourner votre attention, cet article est un article que je juge important, intéressant, à lire et à relire...c'est une confession, il parle de l'infidélité, et je crois que tous, nous devrions prendre conscience que l'infidélité c'est la mort du couple, de l'Amour...ce n'est pas un acte anodin, et nos compagnons, ne réagiront pas tous de la même manière que le conjoint d'Mline.

 

Enfin, je vous invite vivement à réagir à cet article sur mon forum => Les mensonges et l'infidélité

Au plaisir de lire vos réactions/témoignages et pourquoi pas d'en débattre avec vous, n'hésitez pas 😉

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille