Plaisir solitaire, Kmille en forêt

Plaisir solitaire, Kmille en forêt

éditer part | 23 juin 2014

Temps estimé pour la lecture de cet article 7 min

Bisous mes loulous et loulouttes, bon, c'est le début de semaine...du coup, j'vous demande pas comment ça va, aujourd'hui je vous propose un scénario que j'utilise quand je me caresse, seule, dans mon lit, je vous invite aussi, si ce n'est déjà fait, à lire mon article "Plaisir solitaire, Kmille au cinéma", un autre scénario que j'utilise dans ces moments très intimes 😉

 

Encore une fois, je vous précise qu'il s'agit d'un scénario, et uniquement, quand je me caresse, je laisse voguer mon imagination, ce scénario, en est issu...

 

Voilà, ceci étant dit, je vous invite à réagir à ce petit scénario, à donner vos impressions, en laissant un p'tit commentaire.

 

Kmille traverse une forêt et ...

Je rentre chez moi après mon service du midi, nous sommes dimanche, et pour éviter un trop long trajet, je coupe, en voiture, par cette route qui passe par la forêt.

Je ne croise aucune voiture, et là, en plein milieu de nulle part, ma voiture choisi de tomber en panne, et forcément le téléphone ne capte pas...

C'est dimanche, personne ne passe depuis près de 10 minutes, la voiture refuse toujours de démarrer, je choisie donc de continuer à pied, et d'essayer de trouver un semblant de signal.

Warning enclenchée, voiture verrouillée, elle est déjà sur le bas côté, donc c'est bon...je rabats le rétroviseur conducteur, et prends mon courage à deux mains...c'est partie pour quelques kilomètre à pieds...

 

Plaisir solitaire : Kmille en forêt

 

Après un kilomètre à monter, la chaleur du soleil tapant sur le bitume de la route, j'ai bien trop chaud...je décide donc de m'aventurer un peu dans les bois, histoire d'y prendre un peu le frais, après tout, la forêt est fraîche, même en été 😉

Et forcément, n'ayant absolument pas le sens de l'orientation, je me retrouve à m'enfoncer dans la forêt, bien loin de la route, qui devait me permettre de continuer dans le bon sens.

Après avoir tourné en rond pendant une dizaine de minutes, je finis par entendre quelques voix.

Chouette retour à la civilisation j'ai fait mon Woman vs Wild, et j'm'en suis sortie, trop forte Kmille ^^

 

Je m'approche donc, de ces voix, et tombe sur 2 bûcherons, ils étaient en train de parler de cul, de fantasme, ou j'ne sais quoi, en tout cas c'était des propos bien graveleux...

Je les salue, et leur demande mon chemin.

Je vois un léger sourire malicieux se dessiner sur leur visage.

Le regard coquin le sourire affamé le plus âgé des deux, et aussi le plus proche de moi me lance :

 

"Ah ça ma p'tite dame vous vous êtes bien égarée, heureusement que vous tombez sur nous, y'a plein de loups ici"

Gentiment, et un peu gênée je lui réponds "Ah oui, et bien merci, j'préfère en effet éviter ces loups, pourriez-vous m'indiquer la route la plus proche, je crois que je me suis perdue dans cette forêt ?"

Je jette un coup d'œil discret sur mon portable, toujours pas de réseau, fait chier.

Le plus jeune, qui semble le plus excité, le plus bizarre, s'approche à son tour, me regarde de la tête au pied, et dit un truc à son pote, ils se mettent à rire tous les deux, avant de me lancer :

 

Plaisir solitaire : Kmille en forêt

 

"Nous on veut bien être gentil, mais va falloir l'être avec nous aussi"

Tout en lançant cette phrase cinglante il s'approche encore de moi...sans même me laisser réagir, le plus vieux d'entre eux ajoute :

"Mon p'tit frère là, il a jamais vu de seins, il aimerait vraiment voir tes gros loches, et les peloter, ensuite, on vous raccompagnera à la ville"

Allez savoir pourquoi, j'étais plus excitée qu'apeurée, sans hésiter plus, je soulève alors mon haut, et puisque je n'avais  aucun soutien-gorge, mes seins se présentent fières, tétons dressés à leur yeux affamés..

 

Le jeune affiche un regard étonnée, rond comme deux billes, il s'approche alors de moi, et pose délicatement, presque gêné ces deux mains sur mes seins, ses mains sont rugueuse, mais j'sais pas, j'adore ça...

 

Je vous avoue qu'à ce moment du scénario j'ai le clito énorme, la chatte trempée et bien ouverte, mes tétons sont hyper gonflés, ils pointent comme des fous, ils n'attendent qu'une chose...que je vienne les pincer, les tirer, et les tapoter légèrement...

Bon, continuons l'histoire...

 

En fait, ils ne sont pas potes, mais frangins...l'aîné me demande alors comment je m'appelle.

Et tout en me faisant tripoter les seins par son frère, je lui dis :

"Euh moi c'est Kmille, et vous ?"

Il ne prend même pas la peine de répondre à ma question, et s'approche de moi, passe la main sur mon cul, et sans rien dire la glisse à l'intérieur de mon pantalon.

 

Il sent que mon clito est bien gonflé, et que ma chatte est toute trempée, il se penche vers son frère et lui dit un truc à l'oreille...puis me lance :

"Tu es excitée, là, nous aussi, tu veux pas t'occuper un peu de nous, désolée, promis après on te sort de cette forêt"

En disant ça, son frère et lui déboutonne leur pantalon, laissant apparaître deux énormes bites...

Un peu ébahi devant deux belles queues ainsi dressées, je les empoigne alors, elles sont grosses, et bien dures.

 

C'est ainsi que là, en plein milieu d'une forêt, je me retrouve à genou devant deux inconnus en train de lécher leurs grosses bites, en train de les sucer, Kmille la coquine...

Je les suce chacun leur tour, je sens leur main appuyer ma tête pour baiser ma bouche déjà prête à engloutir leur grosse bite...

 

Plaisir solitaire : Kmille en forêt

 

C'est à ce moment là où, je jouis, mes jambes se resserrent, mon buste se soulève, je me cambre, et tout en jouissant, j'appuie fortement sur mon clito

Tout le scénario se dissipe en moi, les images présentent, qui me semblaient si réelle s'évaporent au rythme de mes soupires, puis...

Puis je me relâche, dans un dernier soupir, un dernier râle de plaisir, et dans ce dernier râle s'évanouie les dernières onces d'images, le scénario n'est plus présent que dans un lointain souvenir...

 

Voilà mes loulous et mes loulouttes, je vous laisse le soin de laisser fonctionner votre imagination, et d'imaginer la fin de ce scénario, qui est bien hard, voir sur certains points très extrême.

Je me permet de vous redire qu'il ne s'agit que d'un scénario, en rien, il ne s'agit d'un fantasme, seulement, quand je me caresse, il participe à me faire jouir.

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille