Plaisir solitaire, Policiers coquins

Plaisir solitaire, Policiers coquins

éditer part | 13 décembre 2015

Temps estimé pour la lecture de cet article 8 min

Coucou mes p'tits coquins et mes p'tites coquines, j'espère que vous allez bien ?

Moi, et bien ça va super, un p'tit week-end en famille, on oublie les kilomètre et on profite ih ih ih...

 

Bon, je profite que tout le monde dort pour vous proposer un p'tit scénario coquin, un scénario qui verra des policiers coquins, une Kmille très coquine, bref tous les ingrédients qui me font, et qui j'espère vous feront "jouir". En tout cas je l'utilise régulièrement lorsque je m'amuse toute seule avec mes p'tits joujoux...

Alors installez-vous confortablement, fermez les yeux...ah non !! Fermez pas les yeux, ça risque d'être compliqué pour lire mon scénario ih ih ih...

 

Allez, vous êtes prêt ? C'est parti !!

 

Kmille et les policiers coquins

Je rentre du boulot, nous sommes samedi soir, il est 01 heure du matin ( oui je rentre toujours tard les week-end ), mon homme passe sa soirée chez des potes, je rentre chez moi me doucher, me changer et je dois les rejoindre juste après...

Arrivée à 2-3 kilomètres de chez moi je tombe sur un contrôle de police, un fourgon et deux policiers arrêtent les voitures...pour le coup il n'y a qu'une voiture, la mienne, c'est clair, j'vais pas y échapper, ils vont m'arrêter..

Et forcément c'est ce qu'il se passe ( heureusement sinon le scénario tombe à l'eau ^^ )

 

Plaisir solitaire : les policiers coquins

 

J'étais un peu pressée donc je l'avoue, je sais c'est pas bien, mais je roulais un peu vite, c'est une longue ligne droite donc j'ai certainement abusé sur la vitesse.

Un des deux policiers se met au milieu de la route et m'indique de m'arrêter sur le bas côté, ce que je fais, je m'arrête quelques mètres derrière leur fourgon.

Il vent à ma hauteur, j'ouvre ma fenêtre, c'est l'été donc j'suis habillée en conséquence, un petit haut, pas de soutien-gorge, un pantalon blanc, un string et des bottines.

 

Je remarque son regard insistant sur mon décolleté, il me demande mes papiers tandis que l'autre policier fait le tour de la voiture, puis revient à la hauteur du premier, qui m'a demandé mes papiers.

Je me penche donc  vers la boite à gants et fouille pour trouver les papiers de la voiture, papiers que je ne trouve pas, mon homme a dû les mettre dans sa veste lorsqu'il a prit la voiture hier...SUPER !!!

Je me confonds en excuse en leur indiquant que je n'avais pas les papiers, qu'ils étaient chez moi, bref les excuses basques qu'on sort quand ça nous arrive. Logiquement il me demande de les suivre dans le fourgon...

 

Je descends donc de la voiture, en maudissant mon homme...

Je vous fais par du sermon des policiers sur ma vitesse excessive, bon clairement j'vais me manger une amende, des points en moins, mon homme va criser. D'autant que je viens de récupérer mon permis 😐

Hors de question que je me bouffe une prune...et je me souviens du regard insistant du policier sur mon décolleté, j'imagine donc que peut-être il y a un moyen d'éviter cet amende et c'est points en moins, j'essaie donc de moyenner ^^

 

  • - Je sais que je roulais un peu vite, mais je rentre du boulot et bon vous comprenez j'suis un peu fatiguée et j'avoue j'étais pressée de rentrer chez moi.
  • - Madame, vous rouliez plus de 20 km/h au dessus de la limite de vitesse, que vous soyez pressée de rentrer chez vous on le comprend, mais tout ne s'explique pas ainsi.

 

L'autre reprend :

  • - D'autant que vous n'avez pas les papiers du véhicule et que vous avez déjà eu un retrait de permis à cause, justement, de la vitesse. Ça ne vous a pas servi de leçon ?
  • - Si, bien sûr que si, mais...

 

Le premier policier, celui qui m'avait demandé mes papiers me coupe :

  • - Mais vous étiez pressé de rentrer chez vous !!! On a compris !

 

Il se retourne vers son collègue en lui disant qu'ils peuvent peut-être oublier cette incartade.

 

Plaisir solitaire : les policiers coquins

 

J'avoue qu'à ce moment je suis soulagée, ça évitera une prise de tête avec mon homme...

 

  • - Bon on pourrait peut-être faire un geste. Reprend le second policier, mais ça dépendra de vous.
  • - Comment ça, ça dépendra de moi ?
  • - Et bien clairement vous avez fauté madame, mais vous avez des atouts qui ne nous laisse pas de marbre, donc, si vous savez y faire peut-être que nous pourrions oublier et vous laisser repartir comme si de rien était...
  • - Euh oui, se serait sympa, merci.
  • - Mon collègue ( dit le premier policier ) et moi-même sommes dubitatif devant votre poitrine, on aimerait la voir.

 

Je reste un instant surprise et mon excitation prend le relais, la situation m'excite, l'idée me plait, l'envie me submerge...

Sans hésiter une seconde de plus j'acquiesce de la tête, puis lève mon haut, laissant ainsi apparaître mes deux seins, je les regarde quand ils me disent ensemble

 

  • - On c'est mal compris, retirez votre haut !!!

 

Alors je le retire, dans leur fourgon, à l'arrière, devant ces deux policiers qui me semble de plus en plus coquins, je me retrouve seins nue, mon haut dans la main.

Assez vite l'un d'entre eux les prend en main et regarde son collègue en disant : Putain vient touchez ça comment ils sont lourds, ils m'excitent !!!

Un sein dans les mains de chacun d'eux je me fais correctement peloter par ces deux coquins, pressées puis titillées je commence à mouiller abondamment et à gémir coquinement...

 

Très vite je me retrouve à genou devant leur bite au garde à vous en train de les sucer goulûment, ils me baisent la bouche et deviennent de plus en plus brutal, je gémis de plus en plus fort...l'arrière du fourgon se couvre de buée.

Je sens mon pantalon descendre à mi-cuisse, mon string s'écarte et pendant que je suce la grosse bite du second policier le premier me pénètre sévèrement et comment des va-et-vient rapide et profond...sauvagement il me défonce en levrette, l'autre baise ma bouche avec la même intensité, j'en bave de plaisir, mes gémissements étouffés se font plus rapprochés.

Ils alternent l'un et l'autre, après m'avoir bien baisé je les suces, puis ils se vident sur mes seins...

 

Plaisir solitaire : les policiers coquins

 

À ce moment là je jouis dans un gémissement qui ne manque pas d'être entendu par mes voisins !!!

 

Voilà mes p'tits loulous et mes p'tites loulouttes, j'espère que ce petit scénario coquins, avec ces deux policiers fictifs vous aura plu, surtout n'hésitez pas à me dire...

Et n'oubliez pas, moi j'ai terminé ici, si ce n'est pas votre cas vous avez votre imagination pour poursuivre le scénario selon vos envies...

Le but est de vous faire plaisir, alors n'hésitez surtout pas 😉

 

Je vous invite à poursuivre ce scénario dans les  commentaires ( si vous le souhaitez ) ou à y réagir simplement !!

 

N'oubliez pas mon concours de Décembre, tous les participants gagneront alors profitez-en, pas de perdant dans ce concours, c'est rare alors foncez 😉

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille