Le Ballbusting expliqué par un lecteur publié le 16 mai 2014

Coucou mes loulous et mes loulouttes, plus que quelques heures et c'est, enfin, le week-end, à nous les soirées de débauches ^^, je vous propose aujourd'hui de découvrir en la compagnie de Lolo, un fidèle lecteur, le Ballbusting, une pratique sexuelle peut-être méconnu par beaucoup d'entre-vous.

 

Je remercie Lolo d'oser partager cela avec nous, car ce n'est pas évident d'en parler, alors, merci pour son courage.

J'espère que vous n'hésiterez pas à partager avec nous vos commentaires, qui, j'espère ,seront respectueux...

 

Allez, je vous laisse en sa compagnie, et vous souhaites une bonne lecture, et une bonne découverte.

 


 

Lolo vous présente le Ballbusting

 

Ballbusting...ouch ! Oui ouch et c'est le but .

Le principe de cette pratique est très simple, il faut desserrer les cuisses et se laisser taper le "service trois pièces" par ces Dames...ouch ! Mais ça existe ça ?

Il faut croire que oui, en tout cas, moi ça m'excite...

 

Kmille - Le Ballbusting expliqué par un lecteur

 

Tout comme une pratique Sado-Masochisme (SM), la douleur procure du plaisir !

L'excitation provient certainement de deux choses :

 

- le fait que se soit une femme qui nous contrôle par nos couilles.

- la douleur en elle-même, qui stimule nos couilles.

 

Après avoir reçu un coup, un conseil, branlez-vous, c'est à ce moment là où le plaisir est à son apogée...

 

Mais quand même, d'où vient cette folle idée ?

Pas facile de répondre, surtout que c'est tabou...mais il existe plusieurs communauté de Ballbusting et même une française !

Personnellement, l'idée m'est venue, j'avais à peu près 15 ans, je regardas alors des vidéos amateurs de jeunes filles pliant en deux les mecs en frappant dans leurs couilles.

J'ai très vite trouvé quelques sites internet de Ballbusting, majoritairement Anglo-saxon !

Je trouve ça excitant quand je vois ces Dames rigoler du gars qu'elles viennent de frapper...

 

Ma première expérience a été avec une copine, j'étais nu, allongé à côté d'elle et je lui ai soumis l'idée.

Pas très confiante lorsqu'elle m'a donné sa première claque, les claques sont devenues plus sûr et se sont enchaînées, nous avons, tous les deux, rit.

C'est très difficile de trouver une Dame qui accepte de frapper nos couilles, en France dû moins, du coup, j'avoue que je n'ai, hélas, pas beaucoup eu d'expérience dans ce domaine...

 

Pour pallier à cela, il est possible de faire du self-Ballbusting (se frapper soi-même les couilles).

J'ai expérimenté le self-Ballbusting, c'est, avant tout, plus difficile, les coups sont retenus 🙁

J'ai aussi expérimenté le self-Ballbusting en "cam-to-cam", et souvent, le public féminin s'exprime toujours de la même manière en voyant cela "Oh My God".

Il est possible aussi, de trouver quelques vidéos où la dame vous donnera des instructions à suivre, d'ailleurs Kmille le fait très bien !!

 

Kmille - Le Ballbusting expliqué par un lecteurKmille - Le Ballbusting expliqué par un lecteur

Alors Messieurs, on desserre les cuisses et on laisse ces Dames, sans retenu, faites-vous plaisir, lâchez-vous : frappez !!!

La bise à tous.

 


 

Voilà mes loulous et mes loulouttes, j'espère que vous aurez appris ce qu'est le Ballbusting, je me doute que, pour beaucoup, la lecture de cet article à dû faire mal à vos petites couilles ^^, pour d'autres, peut-être, aura-t'il permis de découvrir un nouveau plaisir naissant...

 

Quoiqu'il en soit, n'oubliez jamais, et pour le coup je vais citer la belle Vulpès :

"Impossible de savoir où commence la normalité et où elle s'arrête...ce qui est normal pour l'un, ne l'est pas forcément pour l'autre : Une seule chose, respectons nos partenaires, respectons ceux qui nous entoure et respectons-nous !"

 

Les 3 photos illustrant cet article sont issues d'une vidéo d'instruction Ballbusting, je vous invite, si vous souhaitez une vidéo de moi, de tout type à me contacter, en m'indiquant votre demande, je vous répondrai rapidement.

 

Encore merci à Lolo pour cette belle petite contribution.

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille