Des acheteurs de culottes se confient publié le 16 janvier 2014

Coucou mes loulous et mes loulouttes, après mon article "Des vendeuses de culottes se confient" je me devais de vous proposer les confidences de mes petits loulous acheteurs de culottes.

 

Je tiens à les remercier, car, il faut bien l'avouer, cette pratique n'est pas encore comprise par nombre de gens...c'est bien dommage de voir que certaines personnes restent étroites d'esprit, et ne veulent comprendre que le plaisir est avant tout histoire de goût...enfin, je suppose qu'on ne pourra jamais empêcher les gens de juger...c'est bien dommage.

 

Bref, commençons, et au diable les préjugés, le principal étant de prendre du plaisir entre adultes consentants.

 

Présentation

Troll : Un petit fétichiste, très sympa avec qui parler est toujours un plaisir, un homme charmant comme on aimerait en voir plus.

Alex : Débutant dans le BuruSera, il a su franchir le pas et s'ouvrir les portes d'un autre plaisir, un homme qui sait écouter ses désirs, c'est assez rare pour le préciser.

Personne : Un petit coquin très fun, avec lui le plaisir est partout, et ce qui n'est pour me déplaire, c'est un fan de musique, il sait ce qui est bon.

 

Kmille - confessions d'acheteurs de culottes

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Troll : Mon pseudo est Troll, j'ai 20 ans, je suis célibataire et sans emploi.

Quand je n'ai pas le nez dans une culotte 😉 j'occupe la plupart de mon temps sur l'ordinateur ou au sport.

Alex : Moi c'est Alex, j'ai 27 ans, célibataire et je suis Opérateur en Qualité.

Personne : Mon pseudo est Personne ^^, j'ai 33 ans, je suis célibataire et je travaille dans le Secteur Médical.

 

Comment as-tu découvert le BuruSera ?

Troll : J'ai découvert ma passion pour les culottes par hasard sur internet il y a 1 ou 2 ans, d'abord avec des photos de culottes souillées, puis des vidéos de femme qui jouait avec leurs culottes, c'est ça qui m'a donné envie d'aller plus loin.

Par la suite, j'ai eu quelques expériences de "reniflage" en cachette, mais ça n'a jamais été plus loin.

Je ne me souviens pas exactement de la toute première que j'ai reniflé, mais les premières c'était plus par curiosité, j'éprouvais un peu de gène, de renifler des femmes que je connaissais, en cachette. En cas, j'en prenais plein le nez à chaque fois, l'odeur, les marques m'excitaient grave et en général, je prenais mon plaisir quand je rentrais chez moi, des idées plein la tête.

C'est vraiment ça qui m'a fait accrocher.

Alex : J'ai découvert le BuruSera sur des sites pornographiques en voyant des hommes ce montrant en action avec des culottes sales, puis en allant chez des amies en voyant leurs dessous en train de sécher, cela m'attirai beaucoup.

C'est par la suite que je t'ai découvert ma belle Kmille et ton Blog, je t'ai commandé ma première culotte et j'ai vécu ma première expérience, avec toi 😉

Personne : J'ai découvert le BuruSera tout à fait par hasard en faisant une recherche bidon sur le net et je suis tombé sur un site de vente de dessous portés.

Je me suis inscrit par curiosité, car à la base les dessous féminin n'étaient qu'un fantasme pour moi.

En faisant le tour des profils, je me suis décidé à passer une commande et en la recevant j'ai été plus que conquis par cette expérience.

 

Le BuruSera est une pratique que beaucoup qualifie de perverse, qu'en penses-tu ?

Troll : Je pense que c'est le côté "voleur de culottes", le mec qui va se faire plaisir en cachette, qui donne une image de pervers.

Si on doit juste garder le fait de sentir des culottes, je ne me suis jamais posé la question, j'ai toujours trouver ça super érotique.

Je ne sais pas si je suis très objectif, puisque, je pratique, mais en tout cas, je ne me considère pas comme un pervers.

Alex : Au début, je trouvais ça bizarre, je me disais quel intérêt.

Mais je ne trouve pas cette pratique perverse, après tout, chacun ses délires et chacun prend son pieds comme il le veut.

Personne : Je conçois que certaines personnes peuvent qualifier cette pratique de perverse, mais je pense qu'elles ne peuvent pas être objectives, si elles ne l'ont jamais essayée.

Personnellement, je ne trouve pas ça pervers.

 

Connais-tu le site Vends ta culotte, si oui, qu'en penses-tu ?

Troll : Oui, j'ai connu VTC via ton blog, merci !

Pour ma part, j'ai fait mon premier achat le jour de mon inscription, le concept des filles certifiées et des appréciations m'a pas mal rassuré sur le sérieux du site.

Puis j'ai été faire un tour sur le salon de discussion et en TV, où j'ai été très bien accueilli, ça m'a permis de rencontrer quelques personnes sympa, avec qui j'entretiens toujours de bonnes relations (je pense...)

Si je devais trouver un point négatif au site, je dirai qu'il a tendance à trop se disperser sur ce qu'il propose, du style Uro/Scato et les rapports Dominant/Soumis, qui sont bien loin de l'univers des culottes...

Alex : Je connais le site VTC depuis peu, mais il est bien, les filles sont sympa et naturelles, ouvertes et sans tabous pour discuter et je l'avoue bien pratique pour les amateurs de lingeries portées (string, culotte, bas, soutien-gorges...).

Personne : Oui je connais le site VTC.

Pour ma part ce n'est pas seulement un site de vente, c'est une communauté.

 

Kmille - confessions d'acheteurs de culottes

 

As-tu quelques conseils pour pratiquer le BuruSera dans les meilleures conditions ?

Troll : Et bien non, pas vraiment, je pense qu'il y a trop de paramètres différents pour pouvoir donner des "conseils", chacun fait comme il en a envie, l'important c'est de prendre du plaisir 😉

Alex : Des conseils, à vrai dire, pas trop, je suis débutant, mais je pense qu'il suffit d'apprécier et de laisser son imagination voguer et se laisser aller.

Personne : Personnellement, je n'ai pas de conseils à donner sur la pratique du BuruSera, dans le sens où je suis encore novice dans ce domaine.

 

Une fois ton plaisir consommé, que fais-tu de la culotte ?

Troll : Je suis un collectionneur ! Je garde toutes les culottes que je reçois, en général dans leur emballage d'origine (comme un vrai collectionneur).

Du coup il m'arrive de "consommer" plusieurs fois une culotte.

Alex : Au bout d'un moment, l'odeur diminue et le plaisir et moins intense, donc pour ma part, je lave les dessous et les garde en souvenir 😉

Personne : Une fois le plaisir consommé, je garde la culotte dans son sachet bien évidemment et je le range bien précieusement.

 

As-tu déjà reniflé et pris du plaisir avec les culottes de ta partenaire ou d'une connaissance, en cachette ?

Troll : J'ai déjà expérimenté le reniflage en cachette, des culottes qui traînent en haut du panier à linge sale, chez des amies, mais jamais plus que ça.

J'ai du mal à "dégainer" en cachette, le risque de se faire griller ne m'excite pas du tout.

Alex : Oui j'ai déjà fait cela, non pas avec ma partenaire (vu qu'en ce moment je n'en ai pas et que je ne me savais pas encore amateur du BuruSera ), mais chez des amies ou par la suite en voyant que dans la salle de bain, des dessous traînés.

Je tiens à dire que je n'ai pas fouillé le linge sale, elles étaient posées là et le plaisir fût différent, la personne étant dans la pièce d'à côté.

Personne : Ça m'a déjà traversé l'esprit, mais ça ne m'est jamais arrivé.

 

As-tu d'autres "perversions", si oui, lesquelles ?

Troll : Non, pas d'autres "perversions" pour le moment, et puis je ne suis pas un pervers de toute façon !

Alex : Oui, j'aime, un peu me faire dominer par mes partenaires.

Personne : Là, comme ça, je n'ai aucune autre perversion qui me vienne à l'esprit.

 

Pourrais-tu nous parler d'un de tes fantasmes, le plus inavouables ?

Troll : Un fantasme sur le BuruSera, tout simple, qu'une inconnue en mini-jupe, enlève sa petite culotte toute trempée devant moi, pour me la donner et tout ça dans la rue ou dans un lieu public par trop bondé de monde.

Sans bonjour ni au revoir, juste comme ça, ça me ferait bien kiffer !

Alex : J'ai déjà chipé une culotte sale chez une amie 😉 et à part ça, étant bi aussi  je fantasme sur une femme qui pourrait se servir d'un gode ceinture sur moi.

Personne : Je ne dis pas, car ça reste trop personnel pour moi 😉

 

Penses-tu que le BuruSera est une pratique qui peut se vivre avec sa partenaire ?

Troll : Du moment que ça plait aux deux tout est possible, l'idée me plait beaucoup en tout cas.

Je suis certains que le BuruSera n'est pas condamné à être un plaisir solitaire.

Alex : Difficile à dire, si la fille est ouverte à ce genre de pratique et comprend ce plaisir pourquoi pas.

Mais je pense que le plaisir ne sera pas le même vu qu'elle le sait, le côté secret et imaginatif de la chose ne sera, alors, pas là, enfin pour moi, question de point de vu.

Personne : Je pense que le BuruSera est une pratique qui peut se partager avec sa partenaire et personnellement, je pense que ça peut même augmenter les plaisirs.

 

Kmille - confessions d'acheteurs de culottes

 

Voilà mes loulous et mes loulouttes, encore merci à mes loulous acheteurs de culottes pour le temps passé à répondre à ce questionnaire, j'espère que vous aurez apprécié...

N'hésitez pas à rejoindre la communauté de VTC, peut-être y découvrirez-vous un nouveau fétiche ;), je vous encourage, aussi à commenter ou partager cet article.

Merci à tous ceux qui me suivent et qui m'encouragent par les commentaires ou autres.

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille