La dilatation…un plaisir ? publié le 24 septembre 2013

Coucou mes loulous, et mes loulouttes, j'ai, aujourd'hui, le plaisir de publier une contribution de Cécile que vous connaissez depuis l'article "Deux libertins se confient" après l'avoir sollicitée elle revient vous présenter sa contribution "la dilatation...un plaisir ?", une vision différente de la mienne ne fait pas de mal, n'est-ce pas ?

 

Pour la présenter brièvement Cécile est une jeune femme de 29 ans, qui pratique le libertinage depuis une dizaine d'années...elle est en couple depuis 9 ans, avec un homme charmant ;)...

C'est une très bonne amie et donc c'est avec bonheur que je lui offre cet espace pour dire ce qu'elle souhaite...sans plus attendre, je vous laisse lire sa contribution.

 


 

La dilatation anale ou vaginale sont des fantasmes pour beaucoup d'hommes, ce qu'on oublie souvent, c'est que certaines femmes, j'en fais partie, ont ces mêmes fantasmes mais n'osent en parler par crainte des "ouï-dire" ou simplement d'avoir mal.

Pour avoir eu quelques partenaires de jeu, je dois dire que certains ne savent pas du tout s'y prendre, et la douleur, dans ce cas, est toujours au rendez-vous...

 

Kmille - Et si la dilatation

 

La dilatation vaginale

Alors oubliez vos idées reçues, une bonne lubrification n'autorise pas l'absence de préparation. Une bonne dilatation doit-être longuement préparer, il faut tout d'abord que la femme soit excitée, très excitée, le clitoris doit être gonflé, le vagin légèrement ouvert suintant le plaisir, le désir, pour autant ne vous y précipitez pas, commencez par 1 ou 2 doigts selon son excitation, faites ensuite des petits mouvements de va et vient, doucement, j'ai connu des mecs qui pensaient qu'il s'agissait d'un sprint, ce n'est pas le cas, dans le meilleur des cas vous aurez une crampe, dans le pire, vous ferez mal à madame, ce n'est pas, là, le but...donc allez-y doucement, écartez légèrement les doigts, doucement, n'oubliez pas de continuer à exciter le clitoris, les tétons, la poitrine, enfin les zones dites "zones érogènes" je crois que Kmille vous a fait un petit article sur ce sujet, quand vous sentirez qu'il est tant de rentrer un troisième doigts, allez-y, je pense personnellement qu'on peut parler de dilatation à partir de 3 doigts, vous devriez commencer à sentir le vagin s'ouvrir doucement, timidement, il vous offre sa volupté, n'abusez donc pas de cette offrande, vous voyez votre partenaire apprécier l'instant, faites de même, si aujourd'hui vous ne pouvez pas mettre le quatrième doigts ce n'est pas un drame, il y aura d'autres prochaines fois...

C'est souvent à partir de l'introduction du pouce que ça bloque, les doigts sont entrés, le pouce aussi, mais ça bloque, et là, nombre sont ceux qui force, le résultat, souvent le même, la douleur fait place au début du plaisir de madame, donc toujours pareil, continuez avec douceur, ne forcez jamais, laissez le temps au vagin de s'ouvrir, la dilatation n'est pas affaire de force, mais d'excitation, plus madame sera excitée plus son vagin s'ouvrira, plus votre main rentrera, je parle ici de main, donc de fist, mais c'est la même chose pour les objets, il ne faut jamais forcer, et toujours laisser faire l'excitation, oubliez un peu les vidéos que vous avez pu voir sur internet ou les pornos qui font l'apologie de la dilatation...n'oubliez pas que dans les pornos ou même les vidéos internet, on vous montre uniquement les séquences intéressantes, la préparation souvent longue, on ne vous la montre pas...alors vous, prenez votre temps.

 

La dilatation anale

L'anus, tout comme le vagin possède des muscles, la différence ici, étant que l'anus est plus "ferme" ses muscles étant plus souvent utilisés...

De fait la dilatation sera plus longue et encore plus douce, pour deux raisons, la première étant que les muscles doivent être encore plus excités pour se relâcher, mais aussi  et surtout car il s'agit là d'une zone qui n'est pas habituée à la pénétration, mais, comme le dit Kmille : "à la dé-pénétration", enfin elle n'emploie pas se terme, mais bon...;)

Bien donc pour la dilatation anale, suivez, là encore, l'article que Kmille a écrit "La sodomie, oui mais comment...", je parle là encore de fist volontairement, car je sais que c'est, là, le fantasme de beaucoup d'hommes.

 

Kmille - Et si la dilatation

 

L'anus ne suinte pas de mouille, il ne se lubrifiera donc pas de lui même, alors pour commencer, lubrifiez le légèrement, avec votre salive ou un lubrifiant à base d'eau, avec votre doigt tournez autour de l'anus, rapprochez-vous doucement, toujours en vous assurant d'une bonne lubrification, il doit, lui aussi s'ouvrir légèrement, lorsqu'il est légèrement ouvert, enfoncez-y doucement et légèrement votre doigt, en continuant de faire des petits cercles, cercles que vous agrandirez petit à petit, c'est ce mouvement qui ouvrira petit à petit l'anus de votre partenaire. Là encore n'oubliez pas de continuer à exciter votre partenaire, caressez le clito, certains pénètre le vagin avec le doigt qui leur servira à ouvrir l'anus, ça peut, là, être une autre manière de lubrifier l'anus, personnellement j'adore quant on pratique de la sorte.

Petit à petit vous sentirez l'anus s'ouvrir, ajoutez un second doigts et continuez vos mouvements en forme de cercle, doucement, sans forcer, enfoncez-les un peu plus toujours en effectuant les mouvements de cercle...

Avec de la patience vous constaterez que l'anus s'ouvre souvent d'un coup, c'est dû à l'excitation de votre partenaire, avec les contractions du vagin elle ouvre son anus, c'est pour cette raison que vous devez continuer à exciter votre femme ou partenaire, profitez-en pour introduire un troisième doigts, vous les enfoncerez, alors un peu plus toujours en effectuant vos mouvements.

Continuez ainsi, toujours en vous assurant de la bonne lubrification de l'anus,  jusqu'à introduire entièrement votre main, ou le gode, ou tout autre objet...une fois complètement rentré, vous pourrez commencer vos mouvements de vas et vient, lubrifiez toujours un peu l'anus.

 

Voilà comment pratiquer une bonne dilatation, sans douleur, mais uniquement du plaisir.

Il m'est inutile de vous dire, ici, que pour pratiquer la dilatation, il est primordial de communiquer avec votre partenaire, et surtout d'avoir une entière complicité avec elle...comme le dit Kmille : "il est des pratiques qu'on ne fait que dans un couple en pleine confiance..." n'oubliez jamais que la communication est l'assurance d'un plaisir intense.

 

Kmille - Et si la dilatation

 

Gros bisous, et bonne dilatation à vous.

 


 

Et bien merci beaucoup pour cette contribution, j'espère qu'elle vous servira, quoiqu'il en soit, si vous aussi, vous souhaitez à votre tour contribuer à la vie de mon blog, en partageant avec nous vos expériences, vos conseils, vos histoires, n'hésitez surtout pas à vous rendre sur ma page "vos contributions", je me ferai un plaisir de vous publier, encore une fois ce blog c'est votre blog, on parle de ce que vous voulez, il ne vit que grâce à vous...

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille