Interview de 3 bisexuels assumés – vivre sa bisexualité aujourd’hui

Interview de 3 bisexuels assumés – vivre sa bisexualité aujourd’hui

Temps de lecture ≈ 25 min.

De nos jours assumer sa sexualité devient assez compliqué. Une femme bisexuelle se voit trop souvent cataloguée de « Salope », un homme d’homo refoulé. L’homosexualité semble être, encore aujourd’hui, une maladie contagieuse. Bref, en 2017 des préjugés moyenâgeux subsistent encore et encore … Alors, comment vivre sa bisexualité aujourd’hui ?

J’interviewe Cyju69, Kat Aluna et un brigand afin de vous présenter comment eux, vivent leur bisexualité.

 

J’espère que cette interview vous plaira et que vous n’hésiterez pas à laisser votre commentaire.

Bonne lecture mes Brigands.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Coucou, je m’appelle Cyju, je suis une femme de 28 ans, en couple avec mon homme depuis de nombreuses années, j’ai deux enfants et je travaille dans le milieu hospitalier.

Alors voyons, j’ai 35 ans, je suis Rob, je travaille dans internet, je suis en couple depuis 8 ans, j’ai 2 enfants, un crédit, une maison, bref rien de bien folichon.

Je m’appelle Kat Aluna, j’ai 29 ans et je suis adjointe de direction le jour et CamGirl la nuit. Je suis plutôt libertine donc pour moi le couple reste juste une étiquette.

Comment avez-vous découvert votre bisexualité ?

Je me suis découverte une importante attirance envers les femmes à l’âge de 26 ans. Je regarde de temps à autre des films X et des ShowCam le soir avec mon homme et c’est lors d’une soirée coquine que je lui ai avoué que j’aimerai bien avoir une expérience à 3, mais uniquement avec une femme (Trio FFH).

En fait c’est assez marrant parce que j’ai découvert ça tout seul vers 12 ans et bien évidemment je ne savais pas ce que c’était, c’est juste que mon père avait une collection de pornos qu’il rangeait mal, alors forcément j’ai commencé à en regarder et très vite j’ai eu envie de savoir ce que ressentaient les femmes lorsqu’elles se faisaient pénétrer. C’est donc en toute logique que j’ai commencé à m’introduire des objets dans l’anus (Etant à mon grand regret dépourvu de vagin).

J’ai donc commencé par tout ce qui était vaguement phallique, un micro (Par la boule), des tournevis (Côté manche), des brosses à dents (Côté manche aussi), etc. Si je n’éprouvais pas forcément de plaisir particulier, ce n’était pas désagréable, je prenais vraiment beaucoup de plaisir mentalement à le faire.

Quelques années plus tard, peu de temps après ma première fois avec une fille, elle a dévié avec sa langue sur mon anus et ce jour-là ça a vraiment été le déclic. J’ai pris tellement de plaisir dans cet anulingus que je me suis dit qu’il y avait vraiment un truc à explorer.

J’ai toujours ressenti mon attirance pour les filles depuis très jeune. Il m’arrivait de détourner mon regard vers une fille au lycée ou en club, mais il y a pas si longtemps que j’ai flashé sur une belle Latina sur un site porno et l’envie était trop forte …

Comment c’est déroulée votre première fois ?

Ayant déjà abordé ce sujet avec une de nos amies proches, nous avions décidé de passer une soirée ensemble et de voir comment les choses évolueraient.

Nous nous étions donc habillés de manière sexy et vers 21 heures notre amie arriva pour un petit apéro dînatoire. Les choses se sont ensuite faites naturellement, des échanges verbaux coquins, des caresses et ensuite nous avons décidé d’aller dans notre chambre tous les 3 pour passer aux choses sérieuses …

Cela nous a énormément plu à tous les 3. C’est d’ailleurs pour cette raison que notre trio coquins c’est renouvelé à de très nombreuses reprises sur une durée de 1 an …

J’avais 23/24 ans, je suis allé, un après-midi, dans un club échangiste « bi » de Paris et franchement ça c’est super bien passé. Je suis bisuexuel plutôt passif alors forcément je n’avais que l’embarras du choix là-bas.

Justement, ma première fois c’est faite avec cette fameuse latina dont je vous parlais, se fut très bien organisée et partagée sur les réseaux sociaux avec mes fans, du coup pour changer, nous avons sortie les caméras, webcams et plus de 3000 voyeurs derrière leurs écrans ont partagé ce moment inoubliable avec nous.

Comment gérez-vous votre bisexualité ?

Aujourd’hui, je suis toujours en couple avec mon homme, je ne fais plus de rencontres actuellement mais, j’ai toujours envie d’avoir des relations avec des femmes, mais seulement avec la présence (Active ou passive) de mon homme.

Mon homme apprécie fortement le fait que je sois aussi attirée par des femmes. Surtout que nous avons tous les deux les mêmes goûts.

Je suis en couple depuis 8 ans (Avec une femme).

Je lui ai dit très rapidement que j’étais bisexuel mais, si elle accepte, ce n’est pas trop son truc. Elle n’est pas non plus trop attirée par l’échangisme et même si elle m’a avouer qu’elle aimerait bien me voir avec un mec. Je pense que c’est plus un fantasme.

Donc aujourd’hui ma bisexualité est plutôt au point mort. Je prends sur moi-même si par moment je donnerai bien des choses pour sucer une belle bite. Mais je ne fais aucune rencontre sans elle.

En « couple », échangiste ou les deux, ce dont je suis sûr c’est de vouloir rester 100% libre de mes désirs et mes envies libertines

Avez-vous un style de recherche particulière ?

Si oui, pouvez-vous nous la décrire.

J’ai une préférence pour les femmes brunes, avec des formes (Mais pas trop), un peu comme notre belle Kmille 😉

Alors, en fait je n’ai pas vraiment de style d’homme, mais j’aime bien les hommes forts avec des fesses bien rebondies et plus jeune que moi. Les hommes en lingerie de femme me plaisent pas mal aussi.

Oui vraiment ! Je ne suis pas compliquée. Espagnole comme je suis , j’ai une forte attirance pour les belles brunes typées et mates de peau.

Pouvez-vous nous décrire le type de rapport sexuel que vous appréciez ?

J’aime avoir des rapports assez intenses et sauvages avec mon homme, alors que je recherche avant tout de la tendresse et de la douceur chez une femme.

Aahh,  très bonne question !! Et bien étant passif, j’aime bien que se soit l’autre homme qui s’occupe de moi. J’aime bien qu’on me fasse des gorges profondes et si il est clean avec un test de dépistage récent j’aime bien le « bareback » aussi. Et éventuellement, pourquoi pas, un petit 69 pendant qu’il me doigte.

Mon plaisir principal est surtout le plus grand et de voir le plaisir monter chez ma partenaire.

À vrai dire, lors d’une soirée des plus normale en tout bien tout honneur. Il a bien fallut que ça dérape. Après quelques verres, quelques échanges de baisés nous voilà venus aux caresses qui devenaient de plus en plus sensuelles. Pour laisser place à une ambiance de plus en plus hot. Je me rappelle de ces grosses bouffées de chaleurs … cunni, 69, double dong.

Nos orgasmes espacés de quelques minutes, pour ma part, fut très intenses et partagés.

Croyez-vous qu’une femme puisse se passer d’un homme ou vice et versa ?

Personnellement je ne pense pas pouvoir me passer d’un homme, j’ai besoin de sentir de la virilité, ce côté mâle qui me fait fondre, bref pour moi un sexe d’homme ne pourra jamais être remplacé sur la durée par n’importe quels sextoys.

J’avoue que j’ai un peu de mal à répondre à cette question, car certains diront que oui, on peu s’en passer complètement.

Mais justement, étant bisexuel, je ne peux me passer de l’un ou de l’autre. Car se sont des rapports intimes diamétralement opposés. On ne fait pas forcément les mêmes choses avec l’un ou l’autre sexe.

Après, c’est sur qu’il y a d’autres palliatifs. Mais pour ma part je pense que l’on ne peut pas s’en passer.

Pour ma part je ne pourrais me passer d’un homme, rien ne pourra remplacer cette virilité, ce besoin de me sentir dominée dans les rapports.

J’aime trop le sexe masculin pour m’en passer 😆 !

Que pensez-vous de cette mode actuelle où toutes les femmes sont ou se proclament bisexuelles ?

Je pense qu’à l’heure actuelle, il s’agit d’un effet de mot, cela fait bien de dire « je suis bisexuelle » surtout devant les hommes …

Je ne pense pas que toutes celles qui se prétendent l’être ont déjà eu la moindre relation avec une femme.

Alors je pense que les hétéros, comme les homos se coupent de 50% de plaisir potentiel, chacun son truc hein, pas de problème là-dessus, maintenant un monde ou tout le monde serait bisexuel, serait parfait pour moi.

Je n’ai pas d’avis sur la question … mais j’y trouve mon intérêt, il y a plus de chance de croiser une jolie brune !!

Avez-vous une anecdote croustillante lors de vos rencontres ?

Si oui, dites-nous tout …

Comme vous avez pu le lire plus haut, même si la relation a été très longue je n’ai eu qu’une seule partenaire, mais j’ai été assez surprise par le fait qu’elle soit aussi libérée et qu’elle avoue une très grande préférence pour le sexe anal. J’aime cela également donc j’étais ravie.

Une de mes dernières rencontres avec un homme seul, il était bien foutu avec une belle grosse queue, mais affreusement con, genre raciste, étroit d’esprit, à en vouloir aux homos pour ses propres pulsions qu’il avait du mal à contrôler/expliquer …

Bref, on était nu l’un face à l’autre, on se branlait (Chacun la sienne) et alors que j’allais venir j’ai choppé sa queue et j’ai éjaculé dessus, sur toute sa longueur, j’en ai vraiment mis partout et avant qu’il se mette à râler je l’ai pris en bouche bien à fond pour à la fois nettoyer mon sperme et le sucer.

Je me suis bien appliqué jusqu’à ce qu’il vienne dans ma bouche. Nos deux spermes mélangés, moi ça m’a beaucoup plu, lui, un peu moins. Puisque à peine fini de jouir il m’a demandé de me rhabiller et de me casser.

Pour réveillon, j’étai invitée à une soirée sur Toulouse avec ma meilleure amie que je n’avais pas vu depuis quelques mois, toute aussi chaude que moi, mais apparemment 100% hétéro (D’après ses dires), nous avions réservé une chambre d’hôtel.

À 5 heures du matin nous décidons de rentrer à pied emportant avec nous une bouteille de champagne, pour la route … pipelette comme nous sommes, le sujet principal fut tout de suite les mecs !

 

Elle me dit « pas trop de beau gosse ce soir »

Je lui ai répondu : « C’est vrai qu’un bon plan cul le jour du nouvel an n’aurait pas été de refus. Mais bon comme tu sais, moi je n’ai pas forcément besoin d’un homme pour m’amuser »

 

Elle a rit aux éclats … je vais garder la suite pour moi, je ne voudrais pas vous laisser frustrés.

Finalement elle n’était pas si hétéro que ça 😉

Merci à vous pour toutes vos réponses. Avez-vous un dernier mot à dire, pour mes lecteurs et lectrices ?

J’ai été ravie de pouvoir apporter ma petite contribution au blog de la divine Kmille, une femme coquine et très sympa.

J’espère que vous avez pris plaisir à me lire. Je vous embrasse coquinement.

Merci de m’avoir lu et surtout n’ayez pas peur, si vous vous sentez bisexuels, allez-y, prenez le temps de découvrir/choisir un partenaire idéal et franchissez le pas, être bisexuel c’est deux fois plus de possibilité 😉

Je leur dirais juste de continuer à te suivre et à te lire sur ton blog. Tu aimes ce que tu fais et ça se ressens dans ton écriture. Changes pas, tu es super !!

Pour ma part, c’était la dernière question … aux plaisirs de vous croiser, le monde du cul n’est pas si grand …

Bisous.

Voilà mes Brigands, j’espère que cette interview vous aura plu et que vous prendrez le temps de laisser votre avis dans les commentaires ou pourquoi pas, de noter cet article. N’hésitez pas à nous dire, vous aussi, comment vous vivez votre bisexualité aujourd’hui.

Encore merci à Cyju69, Kat Aluna et Rob d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

 

Gros bisous

K.

Au sujet de l'autrice

Kmille

Présente sur internet depuis 4 ans grâce à ce blog, j’ai ressenti à 33 ans le besoin de me mettre en danger en me lançant le défi d’écrire plus régulièrement. En complément de mes tests de sextoys ou de tenues et mes conseils sexo, l’évidence de proposer moult histoires érotiques, de récits coquins ou de créer un roman pervers s’est imposée à moi. Le partager avec vous constitue une grande partie du plaisir que j’ai à le produire.

6 commentaires

  1. Hello,
    Je ne peux dire qu’une chose : je suis très heureux que nos trois ami(e)s le soient d’être bisexuels et que ça soit bien accepté dans notre société.
    En tant qu’hétéro définitif je suis aussi très satisfait ( le mot est faible ) d’avoir vu ces trois magnifiques poitrines.
    Félicitations Mesdames.

    Réponse
    • Merci à tous pour vos gentils commentaires, gros bisouxxx

  2. Bonjour les coquines et les coquins, vous avez bien raison de profiter des plaisirs que nous offre cette vie, elle est si courte, mais faites-le toujours avec précautions..
    Bises gourmandes.

    Réponse
  3. Bonjour,

    Que rajouter plus, que maintenant en 2016, bientôt 2020 ceci est rentrer dans les mœurs , est-ce que cela doit nous choquer, pas le moins du monde.
    Par contre, je pense les suivre sur Teuter : https://twitter.com/kat_aluna et https://twitter.com/cyju69

    Réponse
  4. Merci pour ce petit jeu de vérité, de confession…merci à vous tous, vous êtes chouette un plaisir de vous lire.

    Réponse
  5. Bravo à tous et à toutes pour ces confessions intimes. Un plan à trois, FHH ou HFF, peut être un jour qui sait…pour le moment cela reste un fantasme
    Bises

    Réponse

Un p'tit commentaire pour donner ton avis !!

Partager