Le Real Vibration S de Dorcel

Le Real Vibration S de Dorcel

Temps de lecture ≈ 5 min.

Hey, salut mes Brigands, j’espère que vous allez bien ?

Aujourd’hui je vous propose mon petit test du vibromasseur Real Vibration S de Dorcel.

J’espère que ce nouveau test de sextoy vous plaira et que vous n’oublierez pas, ou simplement que vous prendrez le temps de laisser un petit commentaire.

 

Allez, j’vais pas palabrer pendant des heures, passons à présent à notre Real Vibration.

Let’s Go !!!

 

Présentation

Le Real Vibration de Dorcel existe en 3 tailles ( S, M et L ), aujourd’hui je le teste en taille S, le plus petit …

 

Il propose 7 modes de vibrations plutôt sympa mais sans grande nouveauté. On retrouve en effet 7 modes habituels, les 3 premiers joueront sur la rapidité des vibrations et les 4 suivants proposeront des modes sympas mais sans plus. C’est du basique pour un sextoy de poche.

 

Deux boutons sont présents sur la partie « Gold » en plastique.

Un bouton nous permettra de mettre en route le Real Vibration, tandis que l’autre servira à nous faire passer au mode supérieur. Arrivé au 7ème mode, il bouclera sur le 1er.

 

La partie pénétrante est en forme de sexe masculin, d’où le nom de ce sextoy, il est semi-réaliste, on retrouve bien la forme d’un phallus. Quelques veinures parsèment son corps.

Cette partie est recouverte d’une silicone douce au toucher et … qui se fera un plaisir de capter la moindre petite poussière.

 

Enfin, pour terminer cette petite présentation, il fonctionne avec 2 piles de type AA qui, hélas, ne sont pas fournies …

 

Ergonomie

2 boutons ça fait relativement peu. Heureusement il n’y a que 7 modes de vibrations.

Je vous rappelle qu’un bouton permettra de le mettre en route, le second nous fera passer au mode supérieur. 7 modes donc le bouclage n’est pas réellement gênant.

Personnellement je trouve qu’ils ne sont pas vraiment bien situés. En effet, vu sa taille, compacte et c’est le but recherché, pas de soucis à ce niveau. Sauf que justement sa taille ne permet pas une très bonne prise en main. Du coup, il ne se logera pas dans le creux de notre main sous peine de perdre quelques centimètres de pénétration. On le tiendra donc, au creux de nos deuxièmes et troisièmes phalanges, notre pouce s’occupant du passage au mode supérieur.

Avoir placé les boutons sur le côté aurait été un réel plus pour l’ergonomie.

 

Kmille teste le vibromasseur Real Vibration S de Dorcel

 

La position de la main ne sera pas non plus confortable si vous comptez l’utiliser pendant des heures. Mais là, ce n’est pas le but de ce joujou.

Ergonomiquement ce Real Vibration s’en sort plutôt bien.

 

Utilisation

Première déconvenue pour moi, il n’est pas étanche, impossible d’en profiter dans le bain après une longue journée de boulot.

Seconde déconvenue, il fonctionne avec des piles qui ne sont pas fournies.

 

Je parle bien de déconvenues et pas du tout de bémols.

Simplement car ce ne sont pas des bémols. Il s’agit d’un sextoy de poche, aussi, son but est de vous accompagner partout dans votre sac à main, le bain, la douche se sera pour d’autres sextoys. Lui son terrain de jeu sera dans la voiture, au boulot ( pourquoi pas ), aux toilettes, … , bref partout où vous le souhaitez en dehors de votre chambre à coucher. Même si vous pourrez parfaitement l’utiliser dans votre grand lit douillé.

Et puisqu’il s’agit toujours d’un sextoy de poche, certaines apprécieront qu’il fonctionne avec des piles, en effet, nous n’avons pas toujours un PC à portée de main et puis les piles fonctionnent plus longtemps qu’une charge. Bref certaines apprécieront d’autres non, pour le coup c’est histoire de goût, donc je ne considère pas cela comme un bémol.

 

Par contre aucune pochette de transport, vu sa silicone attrape poussière, là, pour le coup c’est un vrai bémol. J’aime les pochettes, vous me prenez peut-être pour une obsédée mais sérieusement, quand vous mettez un sextoy dans votre sac à main, avoir une pochette est un vrai plus. Déjà parce qu’un sac à main n’est pas la chose la plus propre que je connaisse et puis ça évite de l’abimer.

Bref, un sextoy qui se dit sextoy de poche sans pochette désolée mais pour moi ce n’en est finalement pas un.

 

Kmille teste le vibromasseur Real Vibration S de Dorcel

 

Pour le reste il est puissant, on aurait même aimé avoir la possibilité de faire varier l’intensité des vibrations.

Les veinures me semblent très peu, trop peu marquées pour avoir un réel intérêt et sa courbure trop faible pour une bonne stimulation du point G.

 

Conclusion

Le Real Vibration de Dorcel est un bon petit sextoy de poche. Certes il n’est pas exempt de tout reproche, mais pour un peu plus de 30 euros vous avez un bon sextoy.

Vous pourrez l’emporter partout avec vous, même si ce sera à vous de lui trouver de quoi l’abriter dans votre sac à main …

 

Puissant il vous donnera du plaisir, même si ses veinures sont trop peu marquées le passage de sa tête vous stimulera agréablement. Ce n’est, en effet, pas un stimulateur de point G, en tout cas pour moi, sa courbure n’est vraiment pas assez prononcée pour le stimuler. Mais si vous êtes souple et que vous aimez la gymnastique alors vous pourrez sans doute le stimuler légèrement …

 

Pour faire simple, si vous êtes débutante, si vous cherchez un premier sextoy sympa, vous avez là votre futur joujou. Par contre, si vous jouez déjà avec des sextoys, alors, passez à côté de ce Real Vibration.

 

Voilà mes Brigands, j’espère que vous aurez apprécié ce test du Real Vibration.

Si c’est le cas n’hésitez pas à donner votre avis, peut-être l’avez-vous déjà, et votre ressenti n’est pas le même que moi, alors n’hésitez pas à le donner dans les commentaires …

 

Gros bisous et merci à vous.

☆ Kmille ☆

Au sujet de l'autrice

Kmille

Présente sur internet depuis 4 ans grâce à ce blog, j’ai ressenti à 33 ans le besoin de me mettre en danger en me lançant le défi d’écrire plus régulièrement. En complément de mes tests de sextoys ou de tenues et mes conseils sexo, l’évidence de proposer moult histoires érotiques, de récits coquins ou de créer un roman pervers s’est imposée à moi. Le partager avec vous constitue une grande partie du plaisir que j’ai à le produire.

1 commentaire

  1. Daniel Julius

    🙂 Un joujou qui semble sympathique bien qu’à piles comme « au bon vieux temps » …
    Il ressemble à un bon sextoy pour débutantes bien que peu incurvé et surement insuffisant pour stimuler correctement le point G comme tu le fais si bien remarquer 🙂
     
    L’histoire associée est tout a fait enchanteresse et l’on se plait à imaginer toutes nos jolies collègues en train de se faire discrètement du bien sous leurs bureaux.
    Si ça se trouve ça m’est déjà arrivé et je n’ai rien vu !
    Imaginons cette charmante collaboratrice brillante, tant convoitée par vos collègues masculins, jouissant face à vous en serrant les dents pendant que vous ne remarquez rien … A part sans doute un léger rictus crispé et son regard bleu électrique qui se trouble l’espace d’un instant …
     
    Messieurs, vous ferez peut être plus attention à présent à bien guetter le plaisir de ces dames… Y compris dans l’intimité 😉
     
    Merci Kmille 🙂

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager