Préjugés, moralisateurs…qu’en penser ? publié le 26 juillet 2013

Coucou mes loulous, cet article, ne sera pas comme les autres, on parlera ici des moralisateurs, des biens pensant, de ceux qui décident ce qui est bien ou mal...

Il y en a marre d'être jugé par ces pseudos "catholiques" qui ne voit que par leur livre saint, enfin une partie de celui-ci, qui omettent des passages comme "...tu ne jugeras point..." et qui n'hésites pas à insulter, marre de ces rageuses qui viennent pour "passer le temps", à croire que leur vie est vide, et qui viennent avec leur discours moralisateur, là encore, sans oublier d'insulter.

 

Bref marre de ces gens biens pensant, qui n'hésites pas à parler de bien et de mal, sans connaître, au final, le tenant et les aboutissant.

 

J'ai parlé il y a peu avec un homme très charmant, agréable, et honnête, cet homme se posait des questions sur sa moralité, il se demandait si c'était bien d'acheter des dessous usagés car l'odeur l'excité, il se demandait s'il était normal de prendre du plaisir lors de show cam, où encore s'il était bien de faire ça alors qu'il était en couple.

 

Je pense sincèrement que dans un couple, il y a des choses qu'on ne peut pas dire, et les gens qui me disent tout dire à leur partenaire, désolée, mais je ne vous crois pas, tout n'est pas bon à dire, et pour qu'un couple fonctionne il est bon de garder son petit "jardin secret".

Il y a des femmes qui ne comprennent pas les fétichistes, pour autant nombre d'hommes ont des fantasmes de ce type, certains arrivent à les taire, d'autres préfèrent les laisser voguer, et de temps à autre prenne un moment pour eux, est assouvissent leurs désirs.

 

Notre société est bourrée de préjugés moralisateurs, la sodomie c'est mal, sentir les culottes c'est pervers, se faire du bien devant un show cam c'est ridicule, et j'en passe, pour autant nombre de couple ont des relations extra-conjugales et ça, ça semble rentré dans les mœurs, pas de moralisation là dessus...

Je pense qu'il faut arrêter avec cette hypocrisie généralisée, de cette morale qui fut légitime en son temps, mais qui aujourd'hui, à l'air d'internet est révolue. Il faut vivre avec son temps.

 

Aujourd'hui qui n'a jamais pratiqué la sodomie, qui n'a jamais sentie une culotte même innocemment, qui n'a jamais regardé un show cam, ou un porno, ne serait-ce que d'en parler, ou de juger, prouve que vous avez déjà regardé. Alors peut-être n'en avez-vous retiré aucun plaisir, perso quand je bois un café, je n'en retire aucun plaisir, pour autant je peux comprendre les addict' du café, alors comprenez aussi que le plaisir que l'aversion que vous éprouvez pour telle pratique, peut procurer du plaisir à d'autres...et tant qu'il s'agit d'un plaisir partagé, je ne vois pas où est le problème.

 

Je pense que les moralisateurs, n'ont pas de morale, et qu'ils pensent ainsi juste par étroitesse d'esprit, l'Homme est complexe, ce qui plait à l'un peut déplaire à l'autre, pour autant d'aucun ne peut dire si c'est bien ou mal.

Pour ma part je pense que la morale est là, si le plaisir est partagé nous n'avons pas à juger.

 

Alors oui il est des choses dans notre société qui peuvent déplaire à certains ou certaines, pour autant, je ne vois pas l'intérêt de venir le dire en insultant la personne, en lui manquant de respect, où est la morale là, depuis quand manquer de respect à une personne est bien, depuis quand c'est moralement bien ?

 

J'entends aussi ici ou là, que ce n'est pas normale de vendre ses dessous, que ce n'est pas normale de vendre des shows, certains n'hésitant pas à rapprocher cette activité à de la prostitution.

Si je me réfère à la définition de la prostitution trouvée sur Wikipédia : "La prostitution (du latin prostitutio) est une activité consistant à échanger des relations sexuelles contre une rémunération"

En rien il n'est état de show cam, bref la mauvaise fois et de mise avec les moralisateurs.

 

Ce que j'ai pu remarqué par contre c'est que quand l'activité n'était pas source d'argent, il n'y avait aucun soucis, les moralisateurs semble absent, par contre dès qu'il y a source de revenu, là nous voyons arriver à grand pas ces personnes qui au début veulent du show, veulent des vidéos ou des photos, mais dès qu'on leur explique que ce n'est pas gratuit, bizarrement, ils retrouvent une moralité je trouve ça assez marrant.

 

Il faut croire que le gratuit est moral, peut importe ce qu'on propose, mais le payant devient immoral, encore un paradoxe, non ?

 

Kmille - mots doux, préjugés, moralisateurs...qu'en penser ?

 

En somme pour moi la moralité ne se partage pas, et tant que les actes sont fait par deux personnes adultes et consentantes il n'y a pas lieu de se poser des questions sur sa moralité.

 

Voilà mes loulous, mon coup de gueule est terminé, n'hésitez pas à réagir à votre tour.

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille