Deux soumis se confient publié le 9 octobre 2013

Coucou mes loulous, et mes loulouttes, j'espère que vous allez bien, aujourd'hui je vous propose un article traitant de la soumission, un soumis se confit à travers 10 questions.

On voit souvent des reportages sur la soumission, mais on interview souvent le maître ou la maîtresse, rarement le soumis, dans mon article j'ai voulu donner la parole à un soumis, un vrai.

J'espère que ce petit article vous plaira, aussi si la pratique vous révulse, je vous invite à ne pas continuer à lire et à passer à un autre article.

Si au contraire vous souhaitez en apprendre un peu plus sur la soumission, et bien cet article est fait pour vous...

 

Avant de commencer je tiens à remercier la  maîtresse de ce soumis, qui a accepté qu'il participe à cette confession.

 

Kmille - Les confessions d'un soumis

 

Allez je vous laisse, bonne lecture ;).


EDIT ( 15 Août 2015 )

Klara une petite soumise travestie apporte sa contribution en répondant à ces 10 questions.

J'espère que ça vous permettra d'appréhender encore un peu cet univers...n'hésitez pas à commenter et à donner vos impressions !!!

Bonne lecture mes loulous !!


 

Peux-tu te présenter en quelques mots :

Soumis 35 : J'ai 35 ans et je suis technicien ingénieur nouvelle technologie.

Klara : Je suis une petite chienne travestie âgée de 28 ans. En couple avec ma Maîtresse, dans la vie je travail dans l'automobile.

 

Tu es soumis depuis quel âge ?

Soumis 35 : Je suis soumis depuis que j'ai 14 ans à peu près.

Klara : Je suis soumise depuis l'âge de 15/16 ans.

 

Comment se manifestait ta soumission à tes débuts ?

Soumis 35 : Dans les lectures de bandes dessinées, des dessins excitants trouvaient dans les débarras et les vieux greniers, puis avec une camarade de classe allumeuse.

Klara : À mes débuts ma soumission ce manifestée par l'envie d'être toujours au service de mes copines, être à leurs soins, leur passer tous leurs caprices. Puis de fil en aiguille elle s'est manifestée physiquement par du SM soft ( fessée, pinçage des tétons... ), enfin on a initié mon anus, à la sodomie et c'est là que je me suis totalement lâchée.

 

Dans la soumission peux-tu nous dire ce que tu aimes (quelles sont tes limites) ?

Soumis 35 : J'aime pas mal de choses, je n'aime pas les coups trop violents, il faut qu'ils soient contrôlés et pas donnés n'importe comment.
Je suis soumis mais pas durement masochiste, mais j'aime regarder.
J'accepte l'uro, mais je n'avale que rarement, pas de choses extrêmes mais j'ai déjà pratiqué plus que je ne voulais !

Klara : J'aime être aux services des femmes, être leur objet, esclave. Pour moi, être à leurs pieds et le plus grand des honneurs.
J'aime être humiliée, traitée comme une moins que rien. Je n'ai pas trop de limites à par les choses crade, genre  scato, etc...

 

Soumis 35, tu parles, dans tes débuts, d'une camarade de classe allumeuse, que faisiez-vous ?

Soumis 35 : Elle se moquait de moi, elle me donnait envie d'elle mais elle était inaccessible pour moi, j'étais très timide et pas elle.
Elle me demandait comment je me masturbais et si j'avais déjà goûté mon sperme, de penser à elle pendant mes plaisirs solitaires.

 

 

 

Kmille - Les confessions d'un soumis

 

Tu es peut-être en couple, comment gères-tu ta soumission dans ton couple ?

Soumis 35 : Avec l'âge on s'ouvre à tout !
Au début, c'est plus dur, il faut trouver la bonne partenaire et ne pas avoir peur de partager ses fantasmes, même les plus osés.

Klara : Oui je suis en couple, ma femme est donc ma Maîtresse. Nous vivons notre relation Maîtresse/ soumis en privée le soir en dehors du milieu professionnel.
Elle n'a pas mis longtemps à s'apercevoir de mon penchant pour la soumission et à aimer être la reine à la maison.

 

 

La soumission, aujourd'hui, touche de plus en plus de monde sur la toile, que penses-tu du virtuel dans la soumission ?

Soumis 35 : Oui ça c'est tellement développé, c'est devenu tellement commun.
Moi, j'aime le virtuel et le réel, se sont deux approches différentes.
La distance peut être un facteur d'excitation très addictif et une frustration plus aiguisée.

Klara : Le virtuel peut être très bien pour les personnes qui aiment la domination cérébrale ou pour ceux/celles qui veulent s'y essayer en tant que Maître(sse) ou soumis(e) pour savoir s'ils ont ça dans la peau.
Pour ma part, avec ma Maîtresse nous pratiquons la domination virtuelle cérébrale quand nous ne sommes pas ensemble ou avec des personnes sur le net.

 

Soumis 35, je sais que tu as une maîtresse, avant elle combien en as-tu eu, et comment trouver la maîtresse qui te convient le mieux ?

Soumis 35 : J'en ai vu quelques unes, mais ma Maîtresse, c'est une chance ou un hasard, une rencontre comme un aimant oui, mais personne n'est parfait.
Il n'y a pas de soumis, ni de maîtresses parfaits :).

 

Klara, préfères-tu les hommes ou les femmes comme domina ?

Klara : Je préfère les femmes domina, mais je ne suis pas fermée aux hommes dominateurs quand je suis avec ma Maîtresse.

 

J'affirme que la soumission c'est un échange entre le dominant et le soumis, qu'en penses-tu ?

Soumis 35 : Ça peut être, aussi, en sens unique, la maîtresse ou le maître peut ne rien vouloir donner et juste recevoir si le soumis accepte, cela existe.
En générale la personne soumise donne et ne demande rien en échange, elle prend ce qui lui vient.

Klara : Sans l'échange et quelques règles prédéfinies il ne peut y avoir de soumission pour ma part.
Être soumis ne veut pas dire que son Maître ou Maîtresse ne nous respecte pas, bien au contraire. Il faut définir le cadre de la relation en amont.

 

Pourrais-tu nous raconter une séance de soumission type, une séance que tu affectionnes particulièrement :

Soumis 35 : Avec deux femmes, c'est mieux, elles sont très moqueuses, joueuses, un peu vulgaires pour pimenter la séance, au menu facesitting, féminisation, séance soubrette, ménagère devant les dames, léchage et massage des pieds ou plus.
Puis durcissement de la situation avec coups de pieds sur les fesses, fessées, insultes, crachats, petites gifles pour terminer au gode ceinture.
J'aime aussi le milking et éjaculer devant elles ou à leurs pieds, et tout nettoyer après, bien sûr.
J'apprécie le bondage, le bondage du sexe, c'est très excitant.

Klara : Comme séance type, ma Maîtresse me fait enfiler ma tenue de soubrette en latex avec une cagoule en latex ouverte sur mes yeux et ma bouche, des bas en latex et des mules noir avec des talons de 17 centimètres. Elle m'ordonne de faire les tâches ménagères ou de lui servir de table, de repose pieds...
Ensuite, en générale elle contrôle mon travail et une fois contrôlé elle m'attache sur "le cousin à sévices" comme Maîtresse dit. Là elle m'inflige récompenses ou punitions.
Elle commence toujours par parfaire mon éducation à la fellation en me faisant sucer son gros gode ceinture et en me fouettant les fesses et les parties intimes quand je ne m'applique pas assez bien. Pendant ces séances elle aime aussi m'humilier verbalement avec des mots  crus ( petite chienne, petite salope, etc... ).
Une fois la séance de fellation terminée elle s'attaque en générale à ma "chatte anale" comme elle aime le dire en travaillant le trou avec ses doigts pour le préparer et une fois ses 4 doigts ou parfois la main entière en entier en moi elle me met son gros gode ceinture dans l'anus et commence à me baiser jusqu'à ce que je jouisse sans qu'elle ait touché ma bite de soumise une seule fois.

 

Kmille - Les confessions d'un soumis

 

Encore merci à la Maîtresse de Soumis 35 et à la Maîtresse de Klara, qui a gentiment accepté qu'il réponde à mes questions, j'espère que vous en savez un peu plus, maintenant, sur la soumission, peut-être serez-vous tentés par l'expérience.

N'hésitez pas à donner vos impressions, les commentaires sont là pour vous ;).

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille