Wolvie reporter, Mia les yeux dans les yeux publié le 25 septembre 2016

Coucou mes petits loulous et mes p'tites loulouttes, j'espère que vous allez bien ?

 

C'est aujourd'hui le grand retour des Wolvie reporter pour votre plus grand plaisir, je l'espère ;) en tout cas pour moi c'est un plaisir de lire les interview de notre cher @Wolvie, j'en profite pour le remercier, il permet de diversifier mon blog et juste pour ça ben Merci Merci Merci :neutral:

C'est donc avec plaisir, que je vous laisse en compagnie de Wolvie avec ce nouveau Wolvie reporter qui se tournera vers l'auteur de Mia sans dessous et des fesses d'Eva L. Je vous invite d'ailleurs à la suivre sur Twitter :lol:

Merci à elle d'avoir pris le temps de répondre à notre petit Wolvie, pour faire simple, merci à eux deux de nous proposer ce nouveau Wolvie reporter ;)

 

Allez, je papote, je papote mais le but de cet article n'est pas de me lire mais bien de lire cette interview, n'hésitez pas à dire ce que vous en avez pensé en lâchant un petit commentaire, croyez-moi ça ne vous prendra que quelques minutes et ça fera plaisir et motivera pour faire d'autres articles, donc s'il vous plait usez et abusez des commentaires ;)

Bonne lecture mes loulous, je vous laisse avec Wolvie le reporter officiel de LDK.


Chers lecteur(rice)s des Dessous de Kmille, bonjour et merci de suivre une fois de plus cette rubrique d'interview.

 

Aujourd'hui, mon invitée est une belle femme blonde qui vient de publier son deuxième livre très coquin. Le premier, très trash est titré "Mia sans dessous" est disponible aux éditions La Musardine, tandis que le second, un peu plus sage s'intitule "Les fesses d'Eva L", il est disponible uniquement par voie numérique.

Certains d'entre vous auront déjà reconnu Mia Michael, cette charmante petite blonde Belge au corps superbe et au fesses subjuguantes.

avatar Wolvie Wolvie

Bonjour Mia, comment vas-tu ? Peux-tu te présenter un petit peu ou en détails pour nos lecteurs, je te prie ?

avatar Mia Mia

Oui, bien sûr. D’abord merci pour la description. Je publie de bonnes photos de moi, car je ne suis que la fille d’à côté… avec un beau cul, c’est vrai :oops:

 

J’aime l’aventure et les aventures.

 

J’explique dans « Les fesses d’Eva L », comment, toute petite, j’ai été très impressionnée par un film, genre « Les 1.001 nuits », dans lequel on menaçait une esclave du fouet. J’y repensais énormément et dans les jeux avec les copains et les copines, j’étais systématiquement l’Indienne attachée à un poteau ou la voleuse qui se faisait arrêter. Par la suite ces tendances se sont renforcées…

 

En résumé, je suis une  blonde soumise !

avatar Wolvie Wolvie

Wolvie" question="Première question qui me brûle les lèvres : Comment en es-tu arrivée à écrire des textes pornographiques très hardcore ?

Tu t’es caressée un jour en te disant : « Y’a personne pour me fourrer là, tout de suite, alors je vais inventer quelqu’un qui va subir à ma place » ou est-ce que c’était quelque chose de plus cartésien comme « Tiens, et si je couchais mes fantasmes sur papier ? » ?

avatar Mia Mia

J’ai toujours écrit, genre, « Cher journal… »

Et puis, il y a 8 ans, une amie, actrice X, m’a demandé si je pouvais lui écrire des petites histoires pour son blog.

Je lui en ai fait une par semaine pendant 4 ans et son blog a eu de plus en plus de succès. Quand elle s’est rangée, il y a 4 ans, j’ai continué et j’ai fait un blog pour moi. J’aimais beaucoup les dessins de Bruce Morgan alors, sans penser du tout qu’il allait accepter, je lui ai demandé si je pouvais utiliser un de ses dessins dans mon blog.

Je dois vous dire que j’ai une devise : « Si tu veux la lune, demande- la. » Et là, j’ai eu la lune, parce que Bruce a été voir mon blog, ça lui a plu et depuis il me fait de 1 à 7 dessins toutes les semaines…

avatar Wolvie Wolvie

Deuxième et dernière question qui me brûle les lèvres ( je les ai bues avec un thé bien trop chaud, c’est pour cela ^^ ),,à te lire, on dirait que tu n’as pas de tabous. Et comme tu sembles mélanger dans tes textes réel et fiction, est-ce vraiment le cas ? Ou as-tu des limites ? D'ailleurs tu te définis comment dans toute cette variété de pratiques et de genres de relations ?

avatar Mia Mia

Oui, bien sûr, j’ai des tabous à la fois dans la vie réelle et dans la fiction.

Dans la vie réelle, j’aime les hommes et les femmes dominants. Je suis soumise, mais pas vraiment maso, une bonne fessée est suffisante pour que je rampe aux pieds de celui ou celle qui me l’a donnée. Ça, peut-être un peu plus…

J’aime les situations humiliantes et là, je n’ai pas vraiment de limites.

 

Dans le domaine du fétichisme, j’aime l’uro avec modération.

 

Plus gênant à avouer : je suis…émue par les grands chiens. Entendons-nous, jusqu'à présent il n’y a eu que des flirts, des baisers volés ( par eux ) et des nez froids sous ma jupe. Mais comme j’oublie souvent de mettre une culotte…ok, il y a eu aussi, quelques coups de langue. Voilà, je suis toute rouge !

 

Concernant mes histoires, les seuls tabous sont l’âge et le sang. Je déteste le sang. Il y a ce qu’on peut considérer comme des sévices, mais ils ne laissent jamais de traces.

avatar Wolvie Wolvie

Le début de Les fesses d'Eva L. est accessible gratuitement sur le net, sur ton compte xHamster par exemple. C’est bien plus gentillet que Mia sans dessous, du moins sur ce que j’en ai lu, tout en restant extrêmement excitant. Pour ceux qui ne connaissent pas, comment encouragerais-tu les gens à acheter et à te lire ?

avatar Mia Mia

Oui, c’est moins trash. C’est beaucoup plus proche de la vraie vie. D'ailleurs, ce sont de vrais souvenirs.

A 19 ans, je suis allée seule au Cap d’Agde et j’ai beaucoup aimé me promener nue dans le village. J’ai aussi travaillé comme serveuse… nue et vendeuse de glace sur la plage ( c’est lourd, le frigo box ! )

 

Pour inciter les gens à la lire, ben…Eva, c’est entre « Mia sans dessous » et « 50 nuances de Grey ».

 

Pour résumé, c’est l’histoire d’une fille de 19 ans qui est  exhibitionniste qui a un goût prononcé pour la soumission et les rapports compliqués.

Ben, oui, je vous ai dit que c’était autobiographique :oops:

Elle va se retrouver piégée, bien sûr. Quand on joue avec le feu…

avatar Wolvie Wolvie

Que ce soit Mia ou Eva, nous avons là deux héroïnes très soumises, voire carrément humiliées. Et avec ce que j’ai découvert de toi en faisant mes recherches pour préparer cette interview, tout comme avec nos quelques échanges de mails, tu te présentes comme étant également très soumise. Alors voici une double question pour toi ( l’autre genre de double, ce sera pour une autre fois ^^ ) :

 

a. La littérature, notamment les romans, est là pour stimuler l'imagination des lecteurs comme celui de l'auteur... Alors pour quelles raisons tu as choisis de mettre en scène des héroines qui semblent te ressembler ?
b. Jusqu'où tu souhaites décrire cette soumission ? Mets-tu des barrières à tes histoires ?

avatar Mia Mia

a. Il me serait très difficile d’écrire à la 1ère personne, que je suis une brune d’1 m 77 avec de beaux seins en poire et des hanches minces. J’aurais beaucoup de difficultés à décrire les sentiments d’une fille dominante. Mia, Eva, Susie, Léa, mes héroïnes, c’est moi. Elles ont toutes la même taille 1 m 63,5 ( Marilyn Monroe mesurait 1 m 64 ! ), ont toutes du 85 B et des fesses qui plaisent aux hommes. Elles sont toutes soumises, bisexuelles, trouillardes, mais aussi généreuses, tenaces et imaginatives.

b. Oui, il y a des barrières, je ne peux pas imaginer qu’une de mes héroïnes nuise à des gens ou à des animaux. Sinon, en ce qui concerne la soumission, il n’y a pas vraiment de barrières : Mia ou Eva sont toutes les deux excitées, quand on les oblige à faire la pute dans un parking. Si, ça m’est arrivé ? Je ne peux pas répondre, tu ne m’as pas posé la question.

avatar Wolvie Wolvie

Quelle a été ta majeure inspiration en créant Eva et en la mettant en scène ? Telle que je la vois, je m’imagine toi. Je me trompe ?

avatar Mia Mia

Oui tout-à-fait : Eva, c’est moi.

avatar Wolvie Wolvie

Ton extrait gratuit met en scène Eva au début de son aventure qui arrive bien naïve dans ce bar du Cap d’Agde dans lequel elle va travailler pour financer ses vacances. Peux-tu nous expliquer sans spoiler la suite, comment elle va évoluer au fil des situations ?

avatar Mia Mia

Naïve, là tu es trop gentil. Eva a honte du métier de sa mère, qui est bonne à tout faire. Elle veut rencontrer un homme riche. Comme elle est lucide, elle sait bien que sa principale qualité, ce sont ses fesses. Alors, le Cap d’Agde c’est l’endroit idéal, pense-t-elle, pour exhiber ses appâts.

Et elle va attraper un poisson. Un homme timide fasciné par la facilité avec laquelle Eva se laisse peloter les fesses par ceux qui lui refilent un bon pourboire. Il lui propose de l’accompagner dans un très bel hôtel et lui propose un travail d’hôtesse dans la société de son beau-père. S’il aime son côté déluré, elle va lui en donner pour son argent, y compris lors de leur nuit de noces et avec son beau-père. Mais, j’en dis trop, là ?

avatar Wolvie Wolvie

Dans Les fesses d’Eva L, tu décris de très nombreux personnages comme étant des pervers aux dépends d’Eva et qui semblent très caricaturaux. C’est un goût personnel, ou tu les décris ainsi pour des besoins de mise en valeur du personnage ?

avatar Mia Mia

Mia" response="Eva recherche, consciemment et inconsciemment, les plans chelous, je veux dire les situations compliquées. C’est son attitude qui attire ce type de personnes. Quand, elle drague avec son mari et qu’elle se laisse entraîner par des ouvriers du bâtiment, elle sait bien qu’ils ne vont pas aller boire le thé.

avatar Wolvie Wolvie

Laissons un peu de côté les romans pour nous pencher sur le joli popotin qui a écrit ces histo… Euh, je veux dire l’auteur ;)

Tu aimes t’exhiber, preuves en sont tes nombreuses photos où tu montres ta cambrure et ton fessier, sans compter celles où tu prends la pose pour dévoiler tes formes qui, bien que modestes, sont très très « motivantes ». Qu’est-ce qui t’excite dans cette exhibition ?

avatar Mia Mia

Ce que j’aime c’est « Oooppss ! Oh mon Dieu, on voit tout ! » Par exemple, Eva, va se baigner avec un petit maillot blanc qui devient complètement transparent quand il est mouillé. C’est mon maillot !

Le genre de chose que j’aime c’est ouvrir la porte de chez moi, vêtue d’une serviette, genre, « j’allais prendre une douche, oops, cette serviette de bain est trop petite ».

J’ai des souvenirs émus de pipis dans la nature sans avoir remarqué que des Messieurs me regardaient !

avatar Wolvie Wolvie

Tu décris dans tes divers récits et « scènes », de nombreux moments où la fille se fait pénétrer l’anus à quatre pattes par derrière, posture classique de la soumission et principale ancrée dans les esprits. Mais ta position préférée, c’est laquelle ?

avatar Mia Mia

J’aime beaucoup la levrette effectivement, à 4 pattes, les mains sur le sol et le front posé sur les mains, il est difficile pour une femme ( ou un homme ) d’être plus « offerte ».

 

J’aime aussi la position du missionnaire, quand un partenaire me plaît.

avatar Wolvie Wolvie

En discutant un peu tous les deux en privé, tu m’as avoué te retrouver souvent trempée en écrivant. Tu écris toute nue ? Quelles autres choses t’excitent au point de te retrouver toute mouillée ?

Bien évidemment, personne ne t’en voudras si tu détailles énormément. Et quelle est la chose la plus folle que tu aies fait sexuellement parlant ? Là encore, plus il y a de détails dans ton récit, mieux c’est !

avatar Mia Mia

Combien de joker, j’ai ? :lol:

Trempée, non, mais humide, oui, certainement. C’est pour la promo que j’ai fait une photo où j’écris nue dans un petit cahier. J’écris, habillée, surtout que mon siège est en skaï et si je transpire mes fesses restent collées.

Après avoir écrit, c’est certain que je suis excitée. En cas de nécessité, j’ai toujours mon médius chéri, pour m’envoyer au 7ème ciel. Et si j’étais assez souple…j’adorerais me faire un cuni :oops:

 

Les choses les plus folles ? Ouch !!

Dans un club, genre de ceux fréquentés pas DSK, je me suis retrouvée avec 5 hommes en même temps : moi sur un Monsieur, un autre derrière moi, un dans ma bouche, un dans chaque main… C’était plus pour le gag.

 

Non, il y quelque chose qui me plaît beaucoup plus. Un Monsieur m’a invitée à passer un week-end à Amsterdam. On a visité la ville et on a été dans un coffee shop, moi pour manger un cake, le genre qui fait rire et le Monsieur boire une Heineken. Ensuite, on a pris le bateau et j’ai vu le « Red Light District » les filles dans les vitrines. Je ne savais pas qu’on les voyait aussi bien. Etre dans une vitrine est un de mes fantasmes récurrents. J’imagine être là, presque nue et de l’autre côté des gens que je connais me regardent. Je suis obligée de me soumettre à un de mes oncles, le gros qui me frôle, ou au concierge de mon immeuble.

J’ai dit au Monsieur que je voulais y aller et voir de plus près. Je suis tombée en arrêt devant une belle brune vêtue d’un mini bikini rose flashy. J’ai dit au Monsieur, « Tu me la paies ? » « Sérieux ?» « Oui, allez, steupléééé. » « D’accord ».

J’ai ponté mon index vers la fille et puis le pouce vers moi, ensuite les deux index qui se tapotent. En gros, ça veut dire : « toi et moi, c’est possible de on se faire des bisous ? ». La fille a fait « oui » de la tête. On est entré et la fille et moi on s’est fait des bisous, mais bien, hein, partout, pendant que le Monsieur regardait. J’ai beaucoup aimé et j’aurais bien voulu être un peu aussi en vitrine, toute gênée et toute excitée.

avatar Wolvie Wolvie

C’est déjà la dernière question. Je sais c’est triste. Mais nous n’allons pas partir avant d’avoir un combat cornélien ! Qui préfères-tu entre Mia et Eva ? Pourquoi ce choix et pas l’autre ?

avatar Mia Mia

Eva, parce que c’est mon bébé. C’est sur elle que j’écris pour le moment. Cela fait un moment qu’avec Bruce Morgan, c’est Hani qui parle sur mon blog. Il aime mieux les brunes, je le comprends, moi aussi.

avatar Wolvie Wolvie

Merci Mia d’avoir répondu à ces questions. Je rappelle que Mia sans dessous est disponible aux éditions La Musardine, tandis que Les fesses d’Eva L est auto-édité sur Amazon. Je t’embrasse et te laisse donc le mot de la fin.

avatar Mia Mia

Merci beaucoup, Wolvie et Kmille, je vous fais plein de bisous où vous voulez…


Voilà, j'espère que vous aurez apprécié ce "Wolvie reporter".

N'hésitez pas à dire ce que vous en avez pensez, les commentaires sont là pour ça ;)

 

Je vous invite à visiter le blog de Mia sans dessous.

Retrouver "Mia sans dessous" en livre sur le site La Musardine et sur Amazon en édition Kindle.

Et si vous préférez l'autobiographie je vous conseille Les fesses d'Eva L en édition Kindle sur Amazon.

 

Depuis peu la suite des fesses d'Eva L, Eva en uniforme vient de débarquer sur Amazon en édition Kindle.

 

Bonne lecture coquine à vous ;)

Si vous souhaitez voir une personne spécifique répondre les yeux dans les yeux à notre Wolvie reporter n'hésitez pas à me contacter ou à le dire dans les commentaires.

 

Merci Wolvie et Mia de nous avoir proposé cet article, et merci à vous de l'avoir lu.

 

Gros bisous et merci à vous.

Kmille