Hey, salut mes Brigands, comment allez-vous ?

Bon, je sais, c’est le début de semaine ! Et pour bien commencer la semaine osons des  » mots doux  » sur les réseaux sociaux. Mais pour une fois, ce ne sera pas les miens. Non, aujourd’hui c’est une contribution que je vous propose. Il s’agit, une nouvelle fois, d’une contribution de notre cher Wolvie, qui est, force est de le constater, un de mes lecteurs les plus productifs.

Un Brigand qui, au fil des mois, des années même et devenu mon Brigands, mon conseillé même … Car oui je vous l’avoue je lui demande, je le saoule même, avec tout un tas de questions, souvent ses réponses aident à l’évolution de ce blog. Donc merci à lui, pour cette contribution et pour cette aide si précieuse !

 

Bref, aujourd’hui Wolvie nous propose donc ses  » mots doux  » pas si doux que ça ! Qui s’adressent à ses hommes qui se permettent d’envoyer leur chibre en message privé. Sans prendre la peine de demander voire pire comme simple message de présentation. Aujourd’hui, Wolvie met donc le doigt sur ce qui saoule beaucoup de femmes. Coquines ou pas là n’est pas la question !

Allez, je pense que j’en ai déjà bien parlé. J’ai bien introduit le sujet donc sans plus attendre je vous laisse avec Wolvie et n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

 


 

Wolvie et les réseaux sociaux : Je ne suis pas désolé !

Depuis qu’Internet existe et est accessible à, à peu près n’importe qui, les esprits se sont libérés, les mœurs se sont allégées et les secrets se sont dévoilés. Mais à côté de cela, une certaine catégorie de personnes a trouvé l’opportunité pour mettre le bazar en exposant leur partie génitale à quiconque ne veut pas les voir.

 

Réseaux sociaux, ces mecs trop intrusifs

 

Vous aurez compris, je parle bien sûr de ces hommes qui exposent leur verge et les envoient publiquement ou en privé aux femmes sans qu’elles ne l’aient préalablement demandé. Et je trouve cela navrant.

 

Navrant parce qu’à cause de ces mecs qui pensent qu’ils n’ont rien d’autre pour se mettre en avant, ni cerveau, ni même retenue de leurs actions, ce sont tous les hommes qui sont sanctionnés. Comme si une bite pouvait refléter l’essence même d’une personne !

Et malheureusement, ce sont les autres hommes, bien plus sociables qui en pâtissent.

J’ai eu l’occasion de témoigner de réactions assez extrêmes comme des insultes envers tous les hommes parce qu’une femme a reçu une photo de bite d’un gars. J’ai lu des femmes écrire qu’elles sont devenues lesbiennes pour fuir ce genre de comportement machiste. Et je suis persuadé que nombre d’entre vous avez témoigné également de ce genre de réactions sur la toile et autres réseaux sociaux.

 

Pourtant, messieurs, si vous preniez la peine de converser un peu avec ces demoiselles sans faire entrer votre zizi en jeu. Vous découvririez des femmes intéressantes et elles découvriraient peut-être un gars qui n’est pas con comme une bite. Même moi qui suis un grand timide maladif ait réussi derrière mon écran à nouer des liens avec deux femmes extraordinaires ( bon, OK, Cyju, avec toi, ça fait trois, mais que si tu arrives à la faire cette chandelle ! 😛 ) que j’embrasse énormément.

J’espère qu’elles se reconnaîtront. Pourtant je n’ai jamais usé de ce genre d’artifice graphique pour arriver à être intéressant. Et mon degré d’intéressantitude ( oui, j’invente des mots ) frôle le zéro absolu ! Un peu d’humour pourri, un peu d’esprit, une oreille tendue et de la gentillesse.

C’est avant tout être tel que vous êtes qui donnera de l’intérêt à votre personne. Et c’est ce que je suis. Oui, je sais, c’est le genre de chose bateau qui ne fonctionne qu’à la télé, pas en vrai. Mais voici un petit scoop : être gentil, c’est ce qui plaît sur Internet !

Car beaucoup de filles vous le diront :  » une bite est une bite « . Tout comme vous messieurs êtes le genre à penser  » qu’un trou est un trou « .  Même si la mentalité et le contexte de ces deux expressions sont totalement différentes selon le sexe de la personne qui l’a prononcé.

Dans le premier cas, on a surtout cette bite mise au second plan pour insinuer que c’est son proprio qui importe d’abord.

Tandis que dans le second, il démontre simplement que l’homme est un porc qui ne pense qu’à ça.

Du moins la partie la plus visible du genre masculin est comme ça.

 

Oui, je choque, je sais. Et je vais, si vous me le permettez, continuer à choquer, puisque je vais me faire l’avocat du diable pendant quelques paragraphes :

Mesdames, je vous trouve très hypocrites par moments. Je comprends très sincèrement que c’est agaçant de recevoir des images de bites en permanence et de finalement se sentir uniquement comme un sextoy et non comme une personne à part entière en recevant ce genre d’images non désirées.

D’ailleurs, au passage, voici celle de la mienne que vous n’aurez pas réclamée. C’est cadeau, ça me fait plaisir !

 

Réseaux sociaux, ces mecs trop intrusifs

 

Je suis à la limite de l’admiration envers vous, de vous voir supporter tout ce harcèlement. C’est donc pour cela que je vais vous mettre un carton rouge. Oui mesdames, vous avez bien lu !

En tant que bon avocat, mon client le diable m’a demandé de mettre le paquet et avec un maximum de mauvaise foi tout en oubliant le contexte. C’est pour cela que j’ai préparé cet argument rien que pour vous et qu’il sera difficile, voire impossible de contester : Et vous ? Ne montrez-vous pas des photos de votre poitrine ou de votre sexe comme ça sans avoir demandé à chacune des personnes s’ils voulaient les voir ? N’harcelez-vous pas de vos corps ces frêles et stupides hommes qui voient en cet acte, une promesse de sexe ? N’est-ce pas finalement exactement la même situation que celle que vous ne supportez pas ?

Parce que soyons clairs : quand on poste des photos de soi sur les réseaux sociaux accessible à tous, ce n’est pas comme quand on s’exhibe sur son site perso ou sur un site dédié : il y a une sorte d’obligation de subir ce genre d’images à son insu sur ces réseaux alors qu’aller sur un site dédié demande la volonté de la personne qui va voir et qui accepte de les voir en allant sur ce site. Que les images postées plaisent ou pas, n’est pas la question du sujet. La question est l’intention de s’exhiber volontairement à des gens qui ne souhaitent peut-être pas découvrir cette facette d’une personne.

 

Ça vous fait réfléchir mesdames, en prenant cette perspective, hein ?

Je suis conscient en tenant cet argument diabolique que les proportions d’offre et de demande sont généralement totalement différentes selon que ce soit une femme ou un homme qui reçoit malgré lui ce genre de photos et qu’un homme ne dira rarement non. Tout comme je suis conscient qu’en sortant de chez moi, vous allez toutes me tomber dessus pour me mettre la misère en lisant cela. Allez-y franchement, j’ai une bonne couverture santé. Et apportez un pique-nique, on ira manger dans le parc après que je sois sorti du coma.

C’est donc pourquoi je redeviens dès à présent l’avocat de la raison, l’avocat de vous, femmes victimes de ce harcèlement quasi systématique de la part de ces homo erectus qui ne savent probablement même pas additionner 1 et 1 ou encore incapables d’expliquer la raison pour laquelle on nous passe toujours des publicités pour des tampons et autres serviettes hygiéniques durant les heures de repas.

 

Messieurs, n’avez-vous pas honte ?! Nous sommes en 2017 et les mœurs ont changé alors que vous, vous n’avez pas évolué depuis des siècles ! Les femmes sont des créatures si sensibles, si fragiles, si capricieuses, si peureuses. Vous n’allez pas  » chasser vos chips au Super U  » avec une batte de Baseball sous peine de les détruire, alors pourquoi pensez-vous que  » chasser la femelle  » se fait avec votre batte personnelle ?

Mettez-vous à leur place un peu ! Elles se lèvent comme vous, elles respirent comme vous, elles travaillent comme vous, elles font tout comme vous. Sauf qu’en plus, elles doivent se taper des gros relous qui leurs font des avances graveleuses permanentes de la part de beaufs dont vous êtes de dignes représentants. Elles doivent supporter les types qui leur mettent la main aux fesses parce que  » ce cul de serveuse leur plaît « . Elles doivent encaisser des machins en elle juste pour éviter que leurs culottes ne se retrouve pleine de sang plusieurs jours par mois. Elles font tout aussi bien que la plupart des mecs en ayant pour la grande majorité moins de reconnaissance et moins d’appréciation.

Et elles devraient en plus être exposées à vos radiations Gammabites ?

Vous voulez vraiment les voir se transformer en  » She-Hulk  » pour casser chaque pénis qu’elles voient et qu’elles fassent toutes un trait définitif sur votre genre parce que vous avez l’indescriptible désir de vous prouver à vous-même et avoir l’approbation d’une femme que vous êtes un homme ?

 

Certes, certaines femmes réclament sans distinction et pour elles, c’est entièrement leur droit. Si elles demandent sans distinction, vous pouvez vous exposer en privé accompagné préalablement d’un petit message, ça fait toujours plaisir. Mais ce n’est qu’un infime pourcentage, même parmi de très grandes coquines. Alors retenez-vous, même si votre mât est tout tendu par le vent de la luxure !

 

Heureusement, tous les hommes ne sont pas des sauvages. Moi par exemple, j’apprécie de belles courbes, de beaux corps comme à peu près n’importe qui sur cette planète. Mais j’apprécie tout autant, si ce n’est plus, une personnalité éblouissante chez une femme sans même avoir à faire intervenir quelconque plastique dans l’équation. Si le plaisir des yeux est aussi présent, c’est un plus, mais je peux très bien être satisfait de mots, même les plus anodins et sans connotation sexuelle. Je n’ai pas besoin de montrer mon sexe pour briser la glace, même s’il à la puissance et la carrure pour détruire l’univers. ( Ça, c’est fait 😀 )

Et encore une fois, c’est un grand timide qui vous le dit !

 

Donc non, mesdames, je ne suis pas désolé pour mon genre alors pardonnez-moi. Mais nombre d’entre vous messieurs devraient l’être et vous faire pardonner avec un bouquet et non votre virilité.

 


 

Voilà mes Brigands, j’espère que ces  » mots doux  » vous auront plu, surtout n’hésitez pas à y réagir, à laisser votre commentaire.

Et si vous souhaitez, vous aussi, contribuer à la vie de mon blog n’hésitez pas à me contacter.

 

Gros bisous et merci à vous.

☆ kmille ☆