Après mon dossier sur le sodurètre et vos retours sur ma rubrique « Dossiers Sexo », je vous propose de découvrir une nouvelle pratique sexuelle très accès BDSM. Elle est connue au pays du Soleil Levant sous le terme de tamakeri alors que chez nous, on la rencontre régulièrement sous celui de ballbusting. Dans les deux cas, je vous assure que vous ne direz plus jamais que votre partenaire « Vous casse les couilles » 😉

J’espère que ce « Dossier sexo » vous plaira et qu’il vous fera réagir. N’hésitez pas à y déposer vos avis, vos questions ou vos encouragements. Vous participerez ainsi au tirage au sort du mois et tenterez de remporter le sextoy mis en jeu. N’oubliez pas : 1 commentaire = 1 chance de gagner !

Allez, installez-vous confortablement, serrez les dents : C’est parti ! Let’s Go !!!

LE BALLBUSTING, LE TAMAKERI EN QUELQUES MOTS

Le ballbusting (Ou le tamakeri) est une forme de CBT (Cock and Ball Torture), pratiquée le plus souvent par les adeptes du BDSM. On la retrouve de plus en plus dans nos jeux intimes quotidiens, dans une forme beaucoup plus soft, avec des accessoires permettant de stimuler le plaisir ou d’augmenter les érections.

Selon les besoins, le ballbusting sera utilisé comme stimulant ou comme « torture » …

Bien sûr, on a toutes et tous les mêmes aprioris : « C’est dangereux ! », « Ça doit faire mal ! », « Pourquoi !? ». Et c’est en effet dangereux, une pratique régulière et violente pourra entrainer des lésions importantes. C’est pourquoi pour pratiquer le tamakeri, il faut impérativement réduire ces risques, mais on en parle plus tard. Pour débuter, commençons par un petit tour d’horizon de la pratique.

LE BALLBUSTING, C’EST QUOI ?

Le ballbusting ne se limite pas dans sa pratique la plus extrême qui consiste à frapper le scrotum afin d’humilier, de punir, votre partenaire. Derrière cette pratique BDSM se cache des utilisations plus communes que vous pratiquez déjà sans doute durant vos jeux oraux ou solitaires…

Le tamakeri, a largement été démocratisé par le BDSM et les Tubes qui le présentent dans sa forme la plus intense. Sous cette forme, il se pratique le plus souvent en trio avec deux dominatrices et un soumis, afin d’éviter les risques d’escalades. Ce dernier subit alors les assauts de ses deux bourrelles, généralement perchées sur des hauts talons et vêtues de tenues attisant le désir et très fétichistes, pour exacerber l’excitation de leur soumis

Comme toutes les pratiques BDSM, celle-ci se pratique avec parcimonie et toujours à l’écoute du partenaire soumis. La douleur doit rester supportable et « excitante »…

Le ballbusting se démocratise pour le pire et le meilleur (Un peu). Pour le pire, car beaucoup sont celles et ceux qui le pratiquent n’importe comment. On retrouve ainsi des vidéos où des femmes assènent des coups violents, sans la moindre retenue, en faisant fi des risques.

LE BALLBUSTING ET LES RISQUES !

Comme la plupart des pratiques BDSM, il faut être conscient qu’elle n’est pas anodine, elle comporte des risques : Lésions des testicules, hématome et stérilité à long terme, etc.

Les dossiers de Kmille : Le ballbusting

Dans tous les cas, entourez-vous des précautions nécessaires à ce genre de pratique : Douceur et délicatesse, écoute et « Safe Word ». Soyez progressif·ve·s dans votre façon de faire et surtout : RESTEZ ATTENTIF·VE À L’AUTRE !

Le ballbusting ne se pratique pas à la légère ou à l’arrache !

LE TAMAKERI, POURQUOI !?

A la base il n’y a pas de bonne ou de mauvaise raison. Vous en éprouvez l’envie, le besoin et cela devrait vous suffire. En solo ou entre adultes consentants, cette pratique sexuelle pourrait bien vous combler !

Dans sa forme la plus douce, elle saura vous offrir beaucoup de plaisir. Mon homme n’est pas masochiste, pourtant il adore quand je lui serre légèrement les testicules ou quand je les tire un peu, durant la fellation. Ce genre de pratique n’entraine que très peu de risque, il vous suffit d’être à l’écoute de l’autre pour les limiter au maximum.

Dans sa forme la plus intense, elle accessoirisera la soumission ou offrira une punition très stimulante. Des gifles sur les bourses, un coup de genou ou de pied saura satisfaire et stimuler votre soumis. La douleur pour la douleur n’est pas le but ultime de cette pratique. L’homme soumis doit en éprouver une certaine satisfaction. Soit dans son désir d’être humilié ou infériorisé, soit dans ses besoins masochistes.

Je précise, que dans les jeux BDSM (Sauf demandes particulières), les pratiques sont faites en accord avec le soumis, elles ne sont jamais imposées et les punitions ne doivent jamais être traumatisantes !

Alors, prêt·e pour de nouvelles sensations !?

Vous l’aurez compris, le but n’est pas la « Douleur » pour la douleur mais bel et bien le Plaisir ! Faites abstraction de vos acquis et si vous en éprouvez l’envie, essayez !

A SAVOIR : Cette pratique sexuelle existe aussi au féminin sous le terme de « cumtbusting ».

CASSER LES COUILLES, LA PRATIQUE.

Bien, vous êtes désormais prêt·e·s pour passer à la pratique. Avouez-le, vous en mourrez d’envie. Les picotements du bas ventre ont laissé place au désir de vous prêter à l’expérience 😀

Le moment est venu d’en parler à votre partenaire ou de vous lancer à la recherche de celle·s-ci…

Il existe plusieurs façons de pratiquer le ballbusting :

– L’étirement : Manuellement ou avec des ballstretchers, que l’on trouve de plus en plus dans les love store grands publics. Ces accessoires se présentent le plus souvent sous la forme d’anneaux en métal, en cuir ou en silicone. Ils permettent une extension de 2 à 12 centimètres et amélioreraient la vigueur sexuelle tout en retardant les éjaculations.

– L’écrasement manuel : Durant vos jeux oraux, vous presserez le scrotum en appliquant une pression légère ou intense, selon le degré d’excitation de votre partenaire. Cette stimulation permet d’attiser les sensations et le plaisir.

– L’écrasement accessoirisé : Durant vos jeux BDSM, vous utiliserez un pilori ou des pinces/étaux, pour testicules. Idéal pour le travail des testicules, le scrotum sera contraint et compressé pour une stimulation plus intenses et des sensations renversantes. Attention, les coups devront être léger car ainsi comprimés, les testicules seront hyper sensibles…

– L’infusion : Le principe de cette forme de ballbusting, serait de « stériliser » temporairement votre partenaire. Vous plongez les testicules dans un récipient d’eau chaude (Attention aux brûlures).

– Les coups : C’est la forme que vous connaissez tou·te·s… elle consiste à frapper le scrotum de votre partenaire avec des gifles, des coups de genoux ou de pieds. Attention aux risques liés à des coups trop violents. Votre partenaire pourrait être assailli par la douleur et tomber dans les pommes. C’est LA forme, la plus extrême qui demande le plus d’écoute et le plus d’attention.

Voilà, vous connaissez les formes de ballbusting les plus communes. Certaines peuvent être introduites dans vos jeux intimes, d’autres demanderont plus d’expériences… Restez conscient que cette pratique est une pratique à risque. Si vous souhaitez vous y essayer, faites-le avec un partenaire de confiance, avec qui vous aurez pris soin de parler de vos envies…

Communiquez vos sensations, soyez à l’écoute de votre partenaire. Ne forcez jamais et communiquez entre vous !

Les dossiers de Kmille : Le ballbusting

Cette pratique n’est pas anodine, elle est à réserver aux personnes averties et consentantes.

Je ne peux être considéré comme responsable, pour d’éventuelles conséquences d’une pratique mal maitrisée.

SOURCES UTILISÉES POUR LA REDACTION DE CE DOSSIER

Je n’ai hélas, pas la science infuse, donc comme pour tous mes dossiers sexo, je m’appuie sur différents articles glanés ici et là sur la toile, sur les sites que je juge sérieux, et sur le témoignage de mes lecteurs les plus fidèles. N’hésitez pas à suivre les liens ci-dessous, pour aller plus loin dans votre lecture.

– Wikipédia : Bondage des testicules et torture du pénis.

– ABC Plaisir : Le Ballbusting c’est quoi comment, pourquoi, les risques ?

– LoveSita : Cassage de testicules.

– Lolo : Un fidèle lecteur pratiquant le ballbusting.

CONCLUSION

J’espère que ce dossier sexo sur le ballbusting, vous aura plu. Peut-être vous aura-t-il donné l’envie de découvrir cette pratique sexuelle. Si tel est le cas, soyez prudent et respectez les usages Gardez en tête que c’est un jeu pouvant être dangereux, aussi ne le pratiquez pas n’importe comment et avec n’importe qui.

Des boutiques en ligne proposent des accessoires liés à cette pratique, donc privilégiez ces produits et oubliez tous ce qui n’est pas adaptés ou sûrs.

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire, pour donner votre avis ou poser vos questions. Comme à chaque fois, vous participerez au tirage au sort du mois et tenterez de gagner le sextoy mis en jeu.

Gros bisous et merci pour votre lecture

K.