Il y a quelques semaines j’ai contacté Adam, le webmaster de Nouveaux Plaisirs (NXPL), pour lui proposer une interview sur mon blog. Autant vous dire que je l’ai contacté avec la certitude qu’il allait refuser. Non qu’il ne soit pas cool ou sympa, juste parce que j’imaginai qu’il n’aurait pas de temps à me consacrer. Vu la richesse de Nouveaux Plaisirs ça me semblait évident, mais qui ne tente rien n’a rien donc …

Bref, aujourd’hui je vous propose son interview, il a donc répondu « oui » et s’est gentiment soumis à mes questions parfois indiscrètes. Il m’a répondu avec honnêteté est sympathie car oui, Adam est un homme charmant, vraiment cool et un peu pipelette (Comme moi).

Allez, j’vais pas monopoliser cet article, je vous laisse découvrir ses réponses et peut-être quelques confessions …

Bonne lecture mes Brigands 😆

Adam, veux-tu bien te présenter à nous en quelques mots mais avec un maximum de détails 🙂 ?

J’ai un peu plus de 40 ans, en couple avec deux enfants d’un peu plus de 10 ans. Je travaille dans le domaine de l’informatique. Coté passions, je fais principalement de la musique électronique, de temps en temps de la photo (Erotique ou pas), jeux vidéo (Je suis un vrai geek) et enfin du VTT comme sport.

Peux-tu expliquer à mes rares lecteurs qui ne connaissent pas ton blog, ce que tu proposes et défends sur NXPL (Nouveaux Plaisirs) ?

Je propose une vision saine et sans jugement de la sexualité. Je milite pour imposer une vision très ludique de la sexualité mais aussi proposer un ensemble de pistes de Sexploration pour les personnes curieuses qui veulent aller plus loin que la sexualité masturbatoire pénis + vagin + va-et-vient.

La sexualité ludique, c’est celle que l’on assume enfin et qui est en phase avec ses propres besoins, qui nous donne du plaisir, qui nous épanouie et rend heureux, sans honte ni gêne.

J’aborde tous les sujets avec sérieux, dérision de temps à autre, mais surtout avec respect des pratiques, des personnes et ouverture d’esprit.  Expliquer, ne pas juger, proposer et laisser le choix au gens de cheminer sexuellement où il se passe des choses intéressantes mais pas forcément connues.

Si je ne me trompe pas, Nouveaux Plaisirs est en ligne depuis presque 10 ans, comment t’es venue l’idée de créer ce blog, et dans quel(s) but(s) ?

Oui, j’ai été un des pionniers à parler de sexualité en France sur le net, le premier homme en tout cas.

J’ai commencé Nouveaux Plaisirs (ou NXPL si on choisi le nom raccourci – pour NouveauXPLaisirs) comme un site spécialisé sur le plaisir prostatique avec des articles et mon livre gratuit “Le Traité d’Aneros”. En fait, j’ai créé le site pour partager mon expérience du plaisir prostatique que j’ai découvert à l’époque.

Ensuite, à l’époque, il n’y avait pas de site qui testait les sextoys en détail. Les quelques sites qui existaient ne donnaient pas les informations que je pensais nécessaire pour guider les lecteurs et lectrices dans le choix d’un sextoy.

Et enfin, quand on écoute les discussions dans notre société, on se rend compte de l’immensité des préjugés qui structurent le comportement autour de la sexualité, la religion nous dit que le sexe est à visée uniquement reproductrice sinon c’est direction l’enfer, les diktats sociétaux que “Se masturber rend sourd”, que “Les filles ne se masturbe pas”, que “Les hommes qui ont du plaisir anal ont une tendance homosexuelle”, qu’il ne faut pas parler d’éducation sexuelle à l’école … Bref, des centaines de petites accroches psychologiques qui empêchent la très grande majorité des gens de sortir de la routine sexuelle avec leur partenaire.

J’ai voulu, avec NXPL, donner les arguments nécessaires pour passer outre ces idées reçues stupides et toxiques qui gâchent la vie des gens, laisser les gens découvrir leur corps, leurs plaisirs, seul, à deux ou plus.

Penses-tu avoir fait évoluer ton discours sur le blog ou avoir changé ta vision sur la sexualité depuis toutes ces belles années ?

Oui, ces dix ans passés à écrire mais aussi à Sexpérimenter et Sexplorer m’ont fait grandement évolué. On peut dire que j’avais une sexualité presque classique quand j’ai démarré le site, la seule différence aurait été mon expérience du plaisir prostatique.

J’ai pu croiser des personnes fantastiques,  qui m’ont aidées à évoluer, j’ai eu des expériences BDSM, Fetish, Libertines. J’ai découvert de nombreux autres mécanismes de plaisir et orgasmes que ce soit sur moi ou sur mes copines libertines. Bref, j’ai beaucoup cheminé et évolué même si je conserve la vision positive que j’avais dès le début.

Pour avoir Sexplorer, je peux dire que je suis beaucoup moins obsédé par la pénétration et le coït à contrario de la plupart des hommes (Bien que j’adore ça soyons clair). Il y a tant de chose à faire à deux dès que l’on sort de cette approche hyper restrictive de la sexualité.

Le Tantra, l’hypnose érotique, les orgasmes des tétons, anaux, de la prostate, pour les femmes du point G, le slow sex, le bondage et lâcher prise, la soumission, les soirées libertines, les soirées Fetish, etc… la liste est tellement longue ahaha …

Tenir un blog demande du temps, comment gères-tu cela ?

Tenir un blog comme NXPL prend beaucoup de temps. En fait, les gens n’imaginent pas du tout l’investissement en temps nécessaire pour arriver à ce niveau.

Chaque article me prend entre 2 et 4 heures de travail sans compter le temps des tests. Pour certains articles, comme ceux sur l’hypnose érotique, les dossiers de fonds ou sur mon enquête sur les fake news, j’ai du passer facilement 10 heures en tout car il faut faire des recherches et croiser les informations. C’est du vrai journalisme.

Sur une semaine, je dois passer environ 10 à 14 heures sur le site car il n’y a pas que l’écriture, il faut maintenir le site à jour, vérifier que tout fonctionne, faire la modération, répondre aux emails, contacter les partenaires, faire les photos des produits, …

Du coup, je travaille beaucoup le soir tard, et quand j’ai le temps, c’est assez frustrant car j’ai des milliers de choses à dire mais je n’ai pas le temps de tout faire.

Tu es en couple alors, comment conjugues-tu ta vie de blogueur et celle de couple ?

Comme je peux ! ahaha … tout en essayant de garder un réel équilibre avec ma famille. Comme je dis, « Family First ».

Même si je passe du temps sur le site, j’équilibre ma vie pour passer du temps avec les enfants et aussi avec ma femme lors de soirées romantiques.

Bloguer, dans le milieu dans lequel nous gravitons, c’est aussi le stress du référencement internet et le risque d’être censuré sur les différents réseaux sociaux. Comment gères-tu cela ? Que penses-tu de cette censure ?

J’avoue que c’est un vrai problème pour moi cette censure des GAFA et sur les réseaux sociaux. Le problème vient d’une censure aveugle, stupide et obscurantiste principalement en provenance des Etats-Unis qui nous dictent ce que nous pouvons publier ou pas.

De plus, les gens deviennent fous sur les réseaux sociaux. Tout est devenu binaire, on est soit pour, soit contre. La réflexion n’existe plus, donc, dès que l’on voit quelque chose avec lequel on est pas d’accord, on ne cherche plus à comprendre, on dénonce la publication. Comme ma ligne éditoriale est de traiter de tous les sujets même les plus étonnants, mes sujets choquent les plus puritains et je suis bloqué.

J’ai rapidement compris ça et pris mon indépendance sur le blog en ayant ma propre infrastructure de publication. Ensuite, ayant eu mon compte Facebook fermé plusieurs fois, je suis définitivement parti de ce réseau social qui est trop éloigné de mes valeurs de tolérance.

Ce qui est dommage, c’est que je fais un boulot de Sexducation avec NXPL, je ne fais pas du Porn, j’aide les gens à en apprendre plus et à être plus épanouis, alors me faire censurer parce que je mets la fesse d’une statue en illustration d’un article (Raison  pour laquelle mon compte Facebook a été fermé la dernière fois) ou parce que ce que je dis ne plaît pas à un(e) activiste obscurantiste sur la sexualité ça fait mal car c’est la victoire de la censure du petit nombre actif contre la majorité silencieuse.

Sur Twitter et ton Nouveaux Plaisirs, tu publies régulièrement des photos sensuelles d’anonymes, de lectrices ou de couples amateurs : quels sont tes critères de choix aussi bien d’acceptation que de refus ?

J’ai toujours considéré qu’il y a une place pour une photo sensuelle et érotique de qualité sans que ce soit du vulgaire.

J’ai plusieurs sources pour mes photos, la grande majorité vient de blogs Tumblr sur lesquels je fais un très gros boulot de sélection, je dois sélectionner une photo sur 50 ou 100 environ.

Sinon, j’ai des lectrices et lecteurs qui me contactent directement et me propose de publier leurs photos.

L’important c’est l’esthétique et la non vulgarité. Je n’ai pas de filtre sur Porn ou pas, je ne me focalise pas sur la nécessité de ne pas montrer un organe génital, mais il faut que ce soit super esthétique et non vulgaire. J’ai quelques (Rares) photos très explicites mais très belles qui ont étés publiées.

Par extension de la question précédente, que penses-tu de l’image donnée par les femmes qui s’exhibent sur le net ?

C’est la liberté d’expression que de montrer son corps, je suis donc pour cette possibilité pour plusieurs raisons.

D’une part, je considère qu’il est bon de montrer les corps et toutes les formes. Pourquoi cacher les corps alors que c’est ce que nous avons de plus naturel ? Notre société ne devrait pas être si prude alors qu’un corps est naturel.

D’autres part, quand c’est fait volontairement, il y a souvent une vraie démarche militante derrière l’acte. Cela peut être une volonté de liberté, de promotion du féminisme, etc…

Par contre, je suis contre le Porn imposé par les hommes, cela relève de l’exploitation du corps de la femme et je trouve cela immonde d’autant plus que c’est uniquement fait pour générer de l’argent (Que ne touche pas les femmes qui posent).

De manière générale, que penses-tu du féminisme présenté dans les médias ?

Je trouve que le féminisme dans les médias est souvent trop stéréotypé. Je n’aime pas ce féminisme exclusif des hommes et il est souvent positionné comme cela. Je n’aime pas ce qui oppose de manière générale d’ailleurs.

Pourquoi faut-il opposer les femmes aux hommes pour être féministe ? Les médias (Et les réseaux sociaux) donnent souvent la voix aux minorités qui font le plus de bruit mais qui sont aussi celles qui sont les plus extrémistes.

On le voit dans certains articles ou certains Hashtags pseudo féministes qui marchent bien sur les réseaux sociaux mais se fourvoient pour moi. Par exemple le Hashtag #TAsJoui qui es censé être un Hashtag féministe pour promouvoir le plaisir féminin, je trouve le traitement bien trop manichéen. C’est un exemple où on est dans l’opposition du plaisir de la femme avec celui de l’homme alors que la solution est dans la fusion entre l’homme et la femme, plus de communication, plus de jeux, plus d’amour et moins d’individualisme (Mon orgasme, ton orgasme, etc.).

Te sens-tu féministe ou proche d’un concept identique ou dérivé ?

Je ne sais pas si je me reconnais dans le féminisme tel qu’il est présenté. Evidemment, je suis pour la stricte égalité entre les hommes et les femmes. Mais le féminisme de certain(e)s est beaucoup trop excluant et stigmatisant.

Je suis inclusif, fusionnel et aimant. Je me définirais comme un « Fusioniste des sexes, amoureux de tous ». Je suis pour que l’on soit des ampoules de lumières qui envoient des ondes d’amour à tous et qui se nourrissent de l’amour des autres. C’est un peu idéaliste mais je suis quelque part idéaliste.

Au quotidien, en dehors du blog et d’internet, te comportes tu différemment ?
Clairement, entre nous, les yeux dans les yeux, ça ne sort pas d’ici, quelle est la personnalité du « vrai » Adam ?

Dans la vraie vie, j’essaye d’appliquer ma philosophie de vie, d’être respectueux des autres et bienveillant. J’ai une équipe à gérer et ils sont plutôt content de ma capacité d’empathie 🙂 Ensuite, il faut savoir aussi décider et piloter, ce n’est pas parce que je suis bienveillant que je suis malléable ou influençable. Je peux être redoutable en négociation commerciale.

Adam mon très cher Adam, peux-tu te décrire physiquement ?

Je mesure 1,75 m, rasé de 3 jours sur le visage comme sur la tête.

Je ne suis pas hyper sportif, donc j’ai un corps normal, ni gros ni maigre, ni musclé, ni rachitique. Bref, un corps équilibré je pense. Mes copines libertines me trouvent séduisant, mais c’est pas à moi à le dire. Comme vous êtes curieux(se), je vous dévoile que suis monté normalement, j’ai un sexe de taille moyenne, rien d’extraordinaire ahaha.

Je suis assez poilu, je sais que ce n’est pas la mode mais c’est comme ça, on descend tous des singes, alors j’assume mes origines.  Bien que les poils ne soient pas source de saleté et d’odeurs (Evidemment, pourquoi devoir le préciser …), j’entretiens mes poils en les taillant lors de mes soirées libertines, c’est plus agréable pour mes partenaires et pour moi aussi car cela dégage mes tétons. J’ai aussi le pubis rasé (Ou presque car le rasage me donne des boutons, donc je passe la tondeuse sans sabot).

Kmille - l'interview. Adam, le webmaster de Nouveaux Plaisirs

Dans l’intimité, comment te définirais -tu ?

Dans l’intimité, c’est très variable car je suis hyper joueur et switch. Je suis assez coquin voire très pervers, j’aime bien jouer sur le désir, la tension… Je ne suis pas boulimique de sexe, je préfère donc une grosse et longue session qualitative de sexe avec une amie que de me perdre dans le nombre.

Je suis à la fois Soumis et Dominant car switch. Je déteste la partie SM, par contre j’aime beaucoup la partie D/S si cela reste dans du jeu sensuel. C’est pas mon truc d’être attaché au radiateur pendant 4 heures ou de devoir demander à ma maîtresse ce que je dois acheter comme baguette de pain.

Te trouves-tu épanoui dans ta vie sexuelle et en dehors ?

Oui, je pense que je suis très épanouie dans ma vie sexuelle, j’ai une compagne formidable et des amies libertines extraordinaires avec lesquelles je peux Sexplorer sans limite.

En dehors, de ma vie sexuelle aussi. Je suis bien dans ma peau.

A quel âge et avec qui as-tu vécu ta première expérience sexuelle ?

Assez tard, je pense vers 17 ans. J’étais pas très sur de moi à l’époque, du coup, j’ai pas eu une vie hyper épanouie sexuellement très jeune.  Ça s’est passé très correctement pour une première fois et j’en garde un excellent souvenir.

Qu’est-ce qui t’attire physiquement chez une femme / un homme / un couple / un groupe de gens nus ?

Chez une femme sa personnalité principalement et son envie de Sexplorer. Je ne suis pas du tout un queutard et je privilégie les relations avec des personnes de qualité, qui peuvent débattre avec moi, discuter et être câlin avant tout. Je ne veux surtout pas du sexe pour du sexe, j’ai besoin d’être séduit et de séduire avant de passer à la partie sexe. Coté apparence, j’aime bien les femmes de taille moyenne avec des seins plutôt petits et qui s’habillent raffiné et sexy sans vulgarité. Je n’aime pas les dominatrices, ni les femmes fatales trop belles et pas celles qui veulent juste du sexe pour du sexe et se faire « Bourriner », c’est pas mon truc, j’aime le câlin et le soft.

Coté homme, idem, mais je suis pas vraiment bi, cela dépend beaucoup du moment et de l’envie, rien n’est interdit mais rien n’est systématique. J’aime bien les hommes câlins.

Coté couple, c’est leur complicité, intelligence et la manière dont je vais pouvoir m’insérer (Hihihi) dans leur couple en ajoutant du piquant dans le trio. Il faut que l’homme et la femme me plaisent.

Coté groupe, je ne libertine en très grande majorité qu’avec des groupes que je connais déjà (Donc des personnes avec lesquelles j’ai déjà liberté en général).

A l’inverse, que trouves-tu rédhibitoire ?

La bêtise et la vulgarité, les femmes qui hurlent leur plaisir pendant l’acte (Ça me fait rigoler et je débande), les personnes non câlines.

Nous avons pour la plupart des fantasmes
Certains pensent qu’ils permettent de faire travailler notre imagination et de nous amener à varier nos expériences sexuelles, qu’en penses-tu ?

Oui définitivement, c’est important de cultiver ses fantasmes et d’en faire émerger de nouveaux au fur et à mesures qu’on évolue.

Penses-tu qu’il est important, utile, inutile ou risqué de les réaliser ou non ?

Je pense qu’il faut faire ce que l’on a envie et ce que l’on peut dans les limites du raisonnable, donc si on a un fantasme, pourquoi le considérer comme une chose à ne surtout pas réaliser. Au contraire, de mon expérience, réaliser ses fantasmes c’est super ludique et cela permet d’en créer d’autres. Evidemment, certains sont impossibles à réaliser …

En plus de tes nombreux fantasmes avouables, en as-tu des inavoués à nous avouer et plus si affinités ?

J’en ai plein des fantasmes mais je garde pour moi ceux qui sont inavoués 😉

Quelques personnes font la différence entre fantasmes et envies.
Pour toi, où se situe cette différence ? Existe-t-elle seulement ?

C’est une histoire de gradation, le fantasme est quelque chose de plus structurant que l’envie. L’envie est facile à réaliser et ne porte pas plus que cela de charge émotionnelle. Le fantasme joue sur la corde de l’interdit, du difficile à exprimer, du noyau même de l’excitation sexuelle dans le cerveau.

Ado, comment était le caractère du jeune Adam ?

Gentil, épanoui et un peu introverti. Pas du tout extravagant.

Comment imaginais-tu ta vie lorsque tu avais cet âge ?

Pas du tout comme celle que je mène, mais c’est pas étonnant. Je pensais rester dans ma région d’origine de façon assez casanière et classique.

Comment l’ado que tu étais jugerait-il ce que tu es devenu ?

Je pense qu’il serait à la fois choqué, étonné et peut être envieux ahaha. C’est le truc intéressant à retirer, c’est que l’on ne peut pas juger sans avoir vécu et cheminé … (Adam est un sage … ahaha).

Voilà, nous arrivons à la fin de cette interview, merci Adam pour le temps que tu y as consacré. Je suis sûre qu’elle intéressera mes lecteurs, as-tu un dernier mot à leur dire ?

C’est avec plaisir que j’ai répondu (Longuement) à tes questions Kmille. J’ai deux remarques finale pour les lecteurs, la première de toujours garder à l’esprit la Sexploration et le fait que la sexualité est un territoire souvent bien plus riche que ce que l’on pense, bref … Sexplorez sans vous centrer forcément sur les organes sexuels, vous découvrirez des choses insoupçonnées.

La seconde, c’est que toi, comme moi et d’autres blogueurs/euses on fait un boulot de dingue, on passe beaucoup de notre temps pour l’épanouissement de nos lecteurs et lectrices et pour porter une éducation sexuelle nécessaire dans la société. Or, ma réflexion du moment, c’est un peu de tristesse et de déception aussi, car malgré la qualité de ce que l’on fait et la possibilité de nous soutenir financièrement (Et hyper facilement), les lecteurs et lectrices ne le font pas. Avec mes 1,5 millions de lecteurs par an, j’ai 8 personnes qui me verse 2 euros pas mois pour me soutenir …

Je ne fais pas ça pour l’argent (Sinon cela ferait longtemps que j’aurais arrêté, cela me coûte tous les mois), mais je rêve d’une société (Comme aux USA pour une fois) où certains sites peuvent être financés par leur lecteurs pour un contenu encore plus riche et sans pub. Et oui, gratuit ne veut pas dire sans valeur, du coup c’est aussi citoyen de supporter nos initiatives.

Ah oui, t’es vraiment géniale Kmille, j’adore ton blog et c’est un honneur d’être publié ici. Merci de m’avoir proposé cette interview.

Bises.

Voilà mes Brigands, j’espère que cette interview vous aura plu. Peut-être vous aura-t’elle donné envie de découvrir l’antre de Adam. Je vous invite, si ce n’est pas déjà fait, à découvrir Nouveaux Plaisirs et à suivre Adam sur Twitter et à découvrir toutes les photos sensuelles publiées pour notre plus grand plaisir sur son Tumblr. Vous ne le regretterez pas 😆

Encore merci à Adam pour le temps qu’il m’a consacré et pour ses réponses qui donnent envie de Sexplorer en sa compagnie.

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire (N’oubliez pas le concours du mois).

Gros bisous.

K.