Interview de M’sieur Jeremy – Youtuber sexo pour homme

Interview de M’sieur Jeremy – Youtuber sexo pour homme

Temps de lecture ≈ 39 min.

J‘ai découvert M’sieur Jeremy sur Youtube et j’ai adoré ses vidéos. Bon elles s’adressent aux hommes puisqu’il propose, entre autres choses, des tests de sextoys masculin, mais ses vidéos sont vraiment sympas à regarder.

M’sieur Jeremy sait y faire, il nous embarque dans son univers tout en nous donnant les informations et conseils attendus. Je vous encourage vivement à vous abonner à sa chaine YouTube ou, pourquoi pas, à le suivre sur Twitter ou FaceBook.

 

Enfin, M’sieur Jeremy a gentiment accepté de répondre à mes questions et c’est avec beaucoup de plaisir que je vous propose cette interview.

Bonne lecture mes Brigands.

Peux-tu te présenter brièvement ?

Je suis donc Jérémy Alias M’sieur Jeremy sur les réseaux sociaux et Youtube.

J’habite à Lyon, mais j’ai grandi dans le sud, en Provence (Je crois que cela s’entend un peu à mes expressions et à mon accent).

Je suis un mec célibataire de 34 ans, avec de grandes oreilles, sans emploi actuellement (Avis à la population :lol:), qui a pas mal évolué dans le milieu de la vente et de la communication via le web. En gros, je suis un Webmarketer affectif.

Comment t’es venu l’idée de ta chaîne YouTube ?

Pour deux raisons :

– La première est liée à mon domaine professionnel – Comme je n’ai pas d ’emploi fixe, le fait d’être sur Youtube me permet de conserver un « pied », dans le milieu du Webmarketing, sous-entendu cela me permet de conserver une vue, sur le principe de monétisation et les relations presses.

C’est pour cette raison que j’explique souvent, que même s’il y a des publicités ou de l’affiliation dans mes vidéos, je ne gagne pas d’argent avec, car je ne suis pas une société. L’argent est donc bloqué en attendant de devenir professionnel (Un jour prochain je l’espère). Cependant, dans mon domaine d’activité et ma recherche d ’emploi cela me permet de savoir ce qui se fait et ce qui fonctionne.

 

– La seconde est personnelle – J’avais déjà une chaîne Youtube, j’avais même tourné en tant que présentateur pour des émissions sur le même réseau. La première chaine que j’ai eu (Qui est d’ailleurs toujours active), était une chaine où je présentai des produits Hi-Tech, mais aussi des vidéos que j’avais créées pour mes employeurs ou encore des produits pour les e-commercants, etc …

En créant le personnage de M’sieur Jeremy, je voulais continuer à être actif sur les réseaux mais en bousculant les codes des contenus ou des déballages traditionnels, et ainsi mettre en pratique ma devise « Etre présent c’est être différent ».

Comment présenterais-tu ta chaîne YouTube ?

C’est une chaine à destination d’un public masculin, je dis souvent :  » C’est une chaine pour les hommes et celles ou ceux qui les aiment ! « .

Sur ma chaine je fais des déballages à 90%, de produits liés à la sexualité et aux plaisirs masculins, donc en gros des sextoys ! A côté de cela je fais aussi des vidéos plaisirs, où je propose des tests de produits qui n’ont rien de sexuels, mais sur lesquels j’ai eu des coups de cœurs et qui à moi, me font plaisirs (Genre des box geek, ou de la Hi-Tech un peu sympa).

Enfin, il y a aussi des vidéos sur la sexualité et les pratiques sexuelles, comme le BDSM, le libertinage etc.

Tu es un mec et tu présentes des sextoys. J’imagine les commentaires que tu dois lire. Peux-tu nous dire comment tu gères ces commentaires « déplacés » ?

A dire vrai, je pense que je présenterai un tournevis, qu’il y aurait toujours un couillon, qui viendrait déposer un commentaire …

Plus sérieusement, j’ai quand même beaucoup de chance, de ne pas en avoir régulièrement, mais en même temps j’ai une petite chaine et peu de colporte ou de collaborations « sur YouTube  » pour qu’elle soit plus visible.

Donc oui, en même temps, ce type de commentaire régulier c’est des gens qui de part des opinions (Qui ne regardent qu’eux d’ailleurs), partent sur l’idée que le sexe et le plaisir sont des choses dont il ne faut pas parler. Que le sexe, n’est fait que pour la reproduction OU encore que je suis malfaisant car je prône une liberté sexuelle et une vie dépravée …

Franchement pour être très honnête, ce sont des propos blessant qui font que je suis encore plus heureux d’être là pour en parler … je pense que chacun est libre de faire ce qu’il veut du moment qu’il respecte l’autre et je n’aime pas qu’on me dicte une ligne de conduite sur la façon dont je dois vivre ma vie.

A quel âge as-tu eu ta première expérience sexuelle ?

J’ai eu mon premier rapport à 18 ans, avec un garçon qui s’appelait Nicolas.

On c’était rencontré à l’époque via internet sur « Caramail », on avait le même âge et avec du recul maintenant je me rend compte c’était plutôt par défi (Même si à l’heure où l’on se parle c’est quelqu’un que j’aimerai beaucoup retrouver).

Comment arrive-t-on à une relation homosexuel par défi ?

Effectivement peut être que certaines personnes qui me suivent sur les réseaux doivent être un peu perdu dans le fait que « Nicolas » soit un garçon et ne comprennent plus trop certaines choses.

Ça tombe bien, je vais expliquer.

J’ai découvert ma sexualité et indirectement orienté celle-ci, à cause de ce que l’on appelle le « harcèlement scolaire » et « le regard, la pression des autres », en changeant d’établissement, de ville et en perdant mon cercle d’ami(e)s. J’étais un garçon simple, doux, efféminé en surpoids et timide (En gros pour les autres, un Looser !).

Je précise d’ailleurs, qu’à l’époque, j’avais que des coups de cœur et la chaleur (Ou les papillons), pour des filles, uniquement, mais aucun succès à cause aussi des moqueries des autres et ma timidité. Les seuls endroits où j’avais eu des « amourettes » avec des filles c’était dans des lieux neutres (Généralement en vacances, en colo’ etc.) puisque je n’étais pas la tête de turc …

Pour revenir au sujet, à l’époque, je pense que mes parents n’ont pas compris du tout, le niveau auquel ce harcèlement était arrivé, se faire traiter de « PD », de chouchou, de bouboules etc. pendant plus de 4 ans ! Tout cela dans l’indifférence du corps enseignant et même pire, lorsque je me défendais c’était moi qui était blâmé …

J’ai même quitté mon lycée 1 mois avant de passer mon BAC à cause de cette pression permanente, et l’impossibilité de discuter avec l’établissement.

A force d’entendre dire en permanence que tu es homo, tu finis par te dire, que c’est peut-être vrai et tu franchis le pas.

Comment as-tu vécu cette relation Amoureuse ?

Cela ne m’a pas déplu. Avec ce fameux Nicolas, on a passé plusieurs mois ensemble, je pense même que ce fut une relation des plus sincère que j’ai eu dans ma vie.

C’est même moi qui ai merdé à l’époque. Parce que trainant dans le milieu festif, je suis devenu, « sexualisé, donc attractif » ce qui n’était pas le cas en étant puceau, auprès des autres mecs. Et j’ai succombé au chant des sirènes … et faut faire gaffe justement parce que c’est à ce moment-là que tu te prends la queue (De la sirène) dans le filet … donc bien sûr le fameux Nicolas a mis fin à notre relation, et à pris d’autres directions …

Peux-tu nous parler de ta première fois avec une femme ?

C’est là où cela devient intéressant, LONGTEMPS après … je suis allé dans un sauna, qui avait changé de propriétaire, et était devenu libertin. Lorsque je me suis détendu dans le jacuzzi un couple m’a rejoint et là, la femme avait les mains un peu baladeuses. Du coup ça m’a surpris, mais en fait les papillons, la chaleur etc … sont revenus.

Je ne suis pas passé à l’acte parce que ça m’a beaucoup perturbé ! (VRAIMENT BEAUCOUP !) j’ai appelé mon meilleur ami, pour lui dire que j’étais un peu paumé, que je ne comprenais pas ce qui m’arrivait etc …

De fil en anguille, j’ai continué à m’intéresser à l’univers libertin, que je trouve élégant et plutôt bienveillant. J’ai eu ma première fois avec une nana, Véronique, lors d’un gang bang ! D’ailleurs c ‘est un moment gravé à vis, parce que pour ceux qui me connaissent, je suis tout le temps à la bourre (Mais je le fais pas exprès) du coup quand je suis arrivé à l’hôtel et donc dans la chambre, comment dire … on était sur la fin :lol:, j’ai dû faire la « kéké » en disant que je maîtrisai bien le truc (Ce qui était complètement faux), et là franchement ! Je me suis vraiment éclaté, j’ai pris beaucoup de plaisir à voir le corps de cette femme, qui était plus âgée que moi, mais très classe !

Une expérience en effet marquante, comment as-tu réagi par la suite ?

J’ai rappelé mon meilleur ami (Encore une fois) j’étais en pleur, j’étais paumé je ne savais plus où j’en étais … en fait ce qui se passe dans ma tête à ce moment-là, c’est que je me dis qu’il va falloir expliquer à tous mes potes, que finalement je ne suis peut-être pas gay. Expliquer à ma famille auprès de qui j’avais fait mon « coming out », que y a eu une petite bifurcation dans le parcours etc.

En gros, il s’est passé exactement la même chose, que pour un mec dit « hétérosexuel » qui découvre d’autres plaisirs ou envies …

Comment te définirais-tu à présent, sexuellement parlant ?

Et bien je continue sur ma lancée, je suis donc ouvertement « bisexuel » mais pas dans la revendication de le dire ou de me caractériser uniquement sur ma sexualité, je préfère dire que je suis « un homme sexué » capable d’aimer …

C’est aussi pour cette raison, que je dis souvent dans mes vidéos : « Faites ce que VOUS avez envie de faire, et ne vous laisser pas orienter par les autres ! ».

Par contre à ce jour, je n’ai jamais eu de relation de couple.

J’ai souvent des questions, des messages concernant la virginité, puceau à 20 ans, à 30 ans, etc., cela semble être un souci. Qu’en penses-tu ?

Je suis un mec qui a découvert le cul via le porno, et les réflexions des autres. Je pense qu’il faut se lancer le jour où on se sent capable de le faire mais surtout au moment où on a envie de le faire.

La première fois, que ce soit un coup pour l’essai ou pour de vrai, restera marquée donc … pas de précipitation.

Libertin donc, peux-tu nous en dire un peu plus ?

En fait, comme je l’ai expliqué dans l’autre question, j’ai découvert le milieu libertin par hasard, je trouve ça très respectueux, festif et souvent assez classe.

J’aime beaucoup les femmes avec de la lingerie, les talons élégants, les tenues parfois extravagantes. Bien sûr il y a, comme partout, des choses parfois plus vulgaires, c ‘est pour ça que quand on me pose des questions, pour commencer le libertinage, je demande aux gens de se renseigner sur les lieux, de voir la clientèle, les commentaires, la communication de l’établissement.

D’autre part, étant un homme seul, dans le milieu libertin, il y a des codes de conduite plus facile pour moi, étant plutôt timide, où je suis dans le rôle de celui qui va être choisi par un couple pour partager un moment. C’est donc un très bon plan quand tu es un peu coincé comme moi 😆 !

Libertin et YouTuber, dis-nous coquin tu dois avoir un certain succès dans le milieu ^^

Plus sérieusement as-tu déjà été reconnu au sein de ton libertinage ? Si oui comment cela s’est-il passé ? Comment as-tu vécu la situation ?

C’est marrant, mais oui, y a des gens qui me reconnaissent, et c ‘est stressant ! Parce que les gens te regardent de façon très bizarre ou insistante, et comme parfois, j’ai une cervelle de moineau, je suis un peu gêné parce que je ne sais jamais s’ils me regardent parce que nous avons coquiné ou pour d’autres raisons ^^.

Sinon comme je l’ai dit, je suis quelqu’un de super timide, et un peu réservé, donc c ‘est pas facile de draguer. Mais par contre « M’sieur Jeremy » permet beaucoup de rapprochement avec des gens et ça c’est super !

As-tu des fantasmes, peux-tu nous en dévoiler un en détail ?

Ça peut paraitre bête mais du coup un de mes plus grands fantasmes serait de découvrir l’épanouissement dans le couple.

D’un point de vue sexuel, j’ai encore pas mal de choses à découvrir, mais j’ai vu les grandes lignes, par contre en amour c’est un autre débat.

Penses-tu que le libertinage se « démocratise » trop rapidement ?

En fait, ce qui m’énerve, c’est surtout la communication autour du libertinage, où les seules images montrées au public non pratiquant par les médias, sont soit sur les plages « à baise » ou les soirées « vulgos’ » du cap d’Agde.

C’est un point qui m’énerve ! Tout simplement car cela attire un public (De mec notamment) qui ne sont pas des libertins, mais des « quetards » qui n’ont aucunes notions du respect ou de la charte libertine.

Sur un second point, et de façon positive, je trouve aussi que des médias comme Wyylde par exemple, le site ou le magazine, ou encore un blog que j’aime beaucoup, qui est « Nouveaux Plaisirs », via leur communication artistique, amène une vision de la sexualité et donc du milieu plus élégante.

Sur ta chaîne, tu testes des sextoys, quel est pour toi le sextoy pour homme à avoir absolument ?

Ça dépend, si c’est pour du solo ou du duo, pour moi y a des références, sur des sextoys à pénétrer le top ça reste un Fleshlight standard, large, (Donc compatible avec toutes les morphologies).

Ensuite pour ceux qui aiment la masturbation y a aussi les Cockrings et les Ballrings qui permettent de sentir son membre différemment.

Et pour les couples, les anneaux vibrants peuvent être cool aussi à découvrir.

Et le pire, celui qu’il ne faut absolument pas acheter ?

La vaginette à 4.90€ livraison comprise sur un site chinois ?

En fait tu peux faire de très bonnes affaires, le soucis sur ce genre de produit, c’est que souvent la matière à ce prix-là n’est pas contrôlée, ensuite lors du passage en douane les produits sont ouverts et fouillés donc la notion d’hygiène est très moyenne.

Ensuite il faut faire extrêmement attention aux allergies et aux réactions avec les lubrifiants …

Quel est ton pire souvenir de test de sextoy ?

J’en ai eu 3 !

– Le premier, j’ai fait une allergie à la matière (Tu comprends pourquoi je dis de faire attention) c’était avant de lancer ma chaine.

– Le second, j’étais excité et le produit était trop petit par rapport à ma morphologie je me suis loupé … et je me suis blessé à l’endroit le moins pratique (Du coup pas de blogging pendant 15 jours …).

– Le troisième, je me suis coincé la kékette dans un masturbateur automatique ! J’ai couiné sévère ! Mais là c’était de ma faute je voulais expérimenter un truc … et j’avais pas lu le mode d’emploi (Oui je suis un homme ! je ne lis pas le mode d’emploi !).

A quand un test de ta part sur mon blog ?

LOL, je fais parfois des articles sur le « CLub-des-branleurs » et « Troctonplaisir » donc pourquoi pas ^^

As-tu des conseils à donner aux YouTubers en herbe ?

On est tous des YouTubers en herbe. Et je ne suis pas « un gros YouTuber », je suis un miséreux pour certains.

La seule chose que je dirai, c’est d’avoir une chaine avec un fond, ou une personnalité ! Et si possible de transmettre des valeurs positives.

YouTube est une plateforme où les vidéos de test de sextoy ou plus généralement, parlant de la sexualité sont souvent « strikées ».

Penses-tu que c’est une plateforme adaptée à ce que l’on fait. PornHub, par exemple, ne serait-il pas plus adapté ?

C’est marrant, c’est une remarque, et une orientation intéressante, que j’ai eu en rencontrant le responsable d’un gros blog en rapport avec le porno, qui m’a conseillé cela.

Ma démarche, même si elle n’est pas forcément compréhensible au premier coup d’œil est de rendre la sexualité et le plaisir par le moyen des biens de consommation banale !

Donc YouTube est un parfait endroit pour cela. C’est aussi pour cette raison que je choisi de ne pas présenter des produits trop « porno » ou « vulgaire » même si certains sont carrément cool. En d’autres mots, YouTube permet de parler de la sexualité, de la prévention aussi à un large publics jeunes et moins jeunes.

En revanche il y a 3 jours, 68 vidéos sur 72 ont été démonétisées, 3 bloquées et d’autres passées en contenus +18.
Je dois faire en septembre, un cours « YouTube creator » sur Lyon, ce sera l’occasion de demander où est le problème.

J’ai très envie de m’intéresser à PornHub (En dehors de la branlette …) mais du coup si sur YouTube je suis porno j’ai peur que PornHub me trouve, justement, pas assez porno de son côté.

Sexuellement, comment te décrirais-tu ?

Tu connais les expressions : « C’est le cordonnier le plus mal chaussé » et « Ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins ».

Et bien à force de me taper des sextoys je vais finir par oublier la vraie vie !

Non plus sérieusement, j’ai la chance d’avoir une ouverture d’esprit sur la sexualité qui me permet de m’amuser, je reste cependant frustré sur la sexualité suivie et l’affectif où je suis une brêle.

Tu es, je crois en recherche d’emploi, et tu fais des vidéos YouTube sans te grimer. As-tu déjà était reconnu lors de tes recherches ?

Je n’ai pas été reconnu, cependant il faut savoir qu’à partir du moment où des média (Petits ou grands) te mettent en avant tu deviens malgré toi une personnalité publique, et de part ce fait, tu es souvent obligé par contrat, de le dévoiler avant de signer ton contrat.

J’essaie d’en faire une force, ou un point de différenciation avec les autres candidats.

Cela me permet aussi de savoir si mon futur chef ou patron, aura justement un ouverture d ‘esprit .
Il est hors de question que je travestisse ce que je suis, et au travail je suis « Jeremy », je suis « M’sieur Jeremy » lorsque l’on me demande de l’être 😆 (Et non je suis pas schizophrène).

Pour info, on m’a refusé un taff quand j’avais 19 ans parce que je « faisais » gay, donc là au moins ils peuvent justifier sur des faits concrets et dernièrement j’ai reçu des pressions d’un employeur, me disant que si je faisais une vidéo, même humoristique, où je parle de mon retour d’expérience, il me mettrait des bâtons dans les roues.

Je grime mon visage sur YouTube, toi non, comment gères-tu cela ?

C’est volontaire !

Ça va peut-être te paraitre drôle mais avant la première vidéo, j’ai demandé à mes parents si ça les gênait que je fasse ça ! En fait, j’avais peur qu’ils l’apprennent par hasard (Mes parents sont hyper connectés).

Je savais pertinemment qu’avec ma recherche d’emploi, c’était risqué, mais avec mes mots et ma façon de faire, en faisant des déballages comme si je te déballais un téléphone portable ou un autre produit de consommation, cela permet de rendre, la sexualité plus banale, et avec le temps (Je l’espère) on pourra comprendre que c’est pas un truc à pointer du doigt (Ou pire dans certains pays).

Pour toi, qu’est-ce que la normalité (Sexuellement parlant) est la normalité existe ?

La normalité, c ‘est ce que l’on t’enseigne.

Après, c’est comme partout y a de bons professeurs, de bon guides mais il y a aussi les mauvais !

Pour moi, il y a une différence entre le sexe et les sentiments … et je prône le plaisir et la liberté ! (Je n’aime pas les jugements, alors ce n’est pas à moi de dire comment les autres doivent penser …).

Physiquement par quel genre de femme ou d’homme es-tu attiré ?

J’aime les femmes simples, souriantes, classe souvent plus petite que moi … Le plus important c ‘est aussi le savoir-être, j’aime les personnalités mais avec une façon de parler élégante, sexy … même si je participe aussi à des trucs sexe pas très élégants 😆

Pour les mecs c ‘est variable, encore une fois il y a le savoir-être et la voix qui est une chose très importante pour moi.

A toi le mot de la fin. Que veux-tu dire à mes lecteurs ?

Mettez-moi un doigt ?! (SOUS MES VIDEOS !).

Non plus sérieusement la première des choses, oui sur YouTube, si vous avez apprécié me découvrir, abonnez-vous à ma chaîne, pourquoi ?

Tout simplement parce que ça me permet de grandir et de prendre un peu plus de poids dans mes projets et mes envies futures.

Ensuite dans la vie.

Si je peux me permettre un conseil vivez pour vous, n’ayez pas peur de discuter avec votre mec ou nana, de vos envies ! Ne devenez pas frustré !

Mais surtout faites uniquement ce que VOUS AVEZ ENVIE DE FAIRE ! Ce n’est pas aux autres de décider pour vous !

Et SVP ! Faites attention à vous !

Voilà mes Brigands, j’espère que cette interview vous aura plu. Encore merci à M’sieur Jeremy pour le temps qu’il m’a accordé. De mon côté, je vous encourage à visiter sa chaine et si vous aimez, à vous y abonner. Je suis sûre que vous ne le regretterez pas 😉

 

Et n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ou, à noter cette interview.

Gros bisous

K.

Au sujet de l'autrice

Kmille

Présente sur internet depuis 4 ans grâce à ce blog, j’ai ressenti à 33 ans le besoin de me mettre en danger en me lançant le défi d’écrire plus régulièrement. En complément de mes tests de sextoys ou de tenues et mes conseils sexo, l’évidence de proposer moult histoires érotiques, de récits coquins ou de créer un roman pervers s’est imposée à moi. Le partager avec vous constitue une grande partie du plaisir que j’ai à le produire.

5 commentaires

  1. Très amicale ce Jeremy et toujours accès sur la rigolade sa fait plaisir ! Grace a cette article toujours bien fait et écrit comme d’habitude je regarderais son travaille. Merci Kmille !

    Réponse
  2. Je te remercie Kmille pour cette découverte.
     
    Je ne connaissais absolument pas M’sieur Jérémy. J’avoue qu’étant plus habitué à la présentation de sextoys par des femmes, le fait qu’un homme les présentent sur YouTube a particulièrement titillé ma curiosité.
     
    Encore merci pour cette interview des plus sympathiques.

    Réponse
    • En fait c’est M’sieur Jeremy qu’il faut remercier. Car au final je n’ai fait que poser des questions, si l’interview est sympa c’est grâce à ses réponses 😉
      Donc, merci M’sieur Jeremy 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecrire pour LDdK

LDdK - Recherche Auteur-rice

Espace Libido

Dorcel Store

Vends ta Culotte

Viens papoter !

Abonne-toi à ma newsletter

et reçois tous les mois une photo exclusive

Merci pour ton inscription

Partager