Mia Michael : Des vacances d’enfer (épisode 5)

Mia Michael : Des vacances d’enfer (épisode 5)

Temps de lecture ≈ 7 min.

Des vacances d’enfer par Mia Michael : épisode 5

 

***

Alicia arrive avec trois filles et un garçon. Ils sont cinq, comme les doigts d’une main, la main du diable !

Les filles sont toutes sur le même modèle : des jeunes filles BCBG gâtée par leur naissance et la fortune de leurs parents. Deux blondes et deux brunes. Je les observe entre les demandes de choses diverses …

Il y a la chef de la bande, Alicia. On se ressemble, paraît-il …

Elle est plutôt petite, genre 1m67, 50kg, 85b … un joli cul … Je ne l’observe pas trop, je ne veux pas attirer son attention …

Zoé est une métisse très claire, des Antilles, m’a dit Janine, elle est la fille d’aristocrates, sûrement esclavagistes. Je suppose que le grand-père a du engrosser sa servante noire, vu la couleur de sa petite fille. C’est la plus belle, de beaux yeux noirs, des seins en poires, des fesses …  de noire !

Michèle est une beauté … glaciale, blonde, des yeux bleus très clairs qui vous mettent mal à l’aise …

Hermine est une brune avec de longs cheveux et des yeux … de biches. Un corps assez athlétique … de belles cuisses, des fesses rondes.

Salvador est le seul garçon. Il est plutôt enrobé et il a de l’acné. Il est nettement moins bien que les filles, même si je suis de parti pris.

Elles nous disent, « Passe moi ma serviette. », « Va me chercher une bière. », « Gratte-moi le dos. », « Met-moi de la crème solaire. », ça, c’est Zoé, la métisse claire, c’est agréable à faire … elle sent bon …

Quand on a fait ce qu’ils demandent, ils nous renvoient à notre station debout, d’un geste.

Les gens riches sont parfois gentils, si si, il parait, mais pas avec les domestiques.

N’empêche, bouger un peu ça fait du bien.

Salvador dit :

— A quoi on joue, Alicia ?

A quoi on joue ? Il a 8 ans ou quoi !

Elle répond quelque chose, mais je ne comprends … pas bien.

Une  fille dit :

— Chouette comme jeu.

Alicia me siffle ! J’accours ! Ensuite, elle fait un signe à Janine qui nous rejoint. Elle me dit :

— Tu pues !

Oui, j’ai du ramasser de la merde de chien pendant des heures.

— Montre tes mains !

Je les ai lavés, bien sûr et elles sont propres. Elle ajoute :

— Tu as pris une douche quand ?

Le jour du départ, je n’ai pas eu le temps et depuis on ne m’a permis de le faire. Je réponds :

— Quatre jours, Mademoiselle Alicia.

Elle a une moue dégoûtée et s’adresse à Janine :

— Et toi ?

— Avant hier, Mademoiselle Alicia.

— Je suis sûre que tu aimes sentir aussi fort, pour plaire à ton amoureux !

Les filles rigolent et Janine devient toute rouge. Mais elle est bien dressé et elle abonde dans son sens :

— Oui, maîtresse il aime mon odeur.

Alicia continue :

— Pour des servantes, c’est normal de sentir la sueur … mais on va s’amuser à vous transformer … en autre chose. On verra … peut être … putes et les putes ça se lave, non ?

Comme elle nous regarde, on dit presque ensemble :

— Oui, Mademoiselle Alicia.

— Alors, allez vous laver sous la douche,  avec du savon et partout, hein ?

Elle ajoute :

— Surtout lave bien ta gosse moule, Janine.

Janine rougit à nouveau, elle a honte de la transformation de sa chatte et un peu, de ses rapports avec son « amoureux » !

Je pense qu’on va aller au château, mais je m’aperçois que la douche est ici. Merde ! Janine enlève son uniforme et murmure :

— Lizzie, à toi.

Mia Michael - Je n'aime plus les vacances

Lizzie ou Mia Michael … à vous de décider !

C’est à mon tour de devenir toute rouge. Bien sûr ils ont déjà tous vu mes fesses … et puis, elles sont encore suffisamment douloureuses, pour que je n’hésite pas. J’enlève mon uniforme et me couvre les seins avec un bras et le sexe avec une main. Malgré la chaleur, je frissonne en sentant le vent sur mon corps moite.

*

Alicia nous dit :

— Mains croisés dans la nuque.

On obéit aussitôt. Je ferme les yeux pour ne pas voir tous ces regards sur moi. Une fille dit :

— Qu’est ce qu’elle est poilue !

Je reconnais l’accent chantant des Antilles de Zoé. Alicia lui répond :

— C’est vrai. C’est dégoûtant tous ces poils !

Les filles se lèvent et viennent m’examiner en riant. Elles disent :

— On dirait une bête.

— Et une bête qui pue !

— Une truie.

Oh oui, exactement !

Alicia s’amuse, elle s’adresse à moi :

— Dis ce que tu es Lizzie.

Je gémis :

— Je suis une truie Mademoi…

Elle me coupe :

— Dis Maîtresse.

— Je suis une truie Maîtresse.

Les filles me tirent les poils du pubis et des aisselles en riant … Alicia me dit :

— Mets-toi à quatre pattes et fais le tour de la piscine en faisant la truie.

Arrive un moment où c’est tellement humiliant qu’on devient indifférente, enfin, on dit, comme ça, hein … Je fais le tour de la piscine en faisant :

— Onk, onk !

Une des fille, Michèle, dit :

— On a une autre bête ici, elles pourrait jouer ensemble.

Ça, c’est pour Janine ! Moi je reste nue, à quatre pattes sous les regards amusés des filles et même des gens qui étaient au tennis et sont venus voir la fille qui fait, « Onk, onk ».

Le garçon, Salvador intervient :

— Elle a rien de particulier Janine, à part son énorme vulve !

Tout le monde rigole ! Les filles s’y mettent et se renvoient la balle, à nouveau :

— La vulve d’une chienne en chaleur.

— Non, d’un orang-outan femelle.

— Ou alors d’une vache.

— Ouais !

Alicia lui dit :

— Fais la vache Janine.

Aussitôt Janine se met à quatre pattes et fait :

— Meuh, meuh.

Salvador dit tout joyeux :

— On fait une course et on parie.

— Ouais, bonne idée.

Alicia établit les règles :

— Vous devrez courir à quatre pattes en poussant des cris. Si Lizzie est dernière, elle dormira dans le chenil avec les chiens et si Janine est dernière elle ne pourra pas y aller !!

Ça fait rire tout le monde, la liaison de Janine est connue de tous. Janine me murmure :

— Donne-toi à fond !

On doit se mettre l’une à coté de l’autre, Janine me laisse le côté piscine, le plus facile. Une fille compte :

— 5, 4, 3, 2, 1, partez !

On courre à quatre pattes en faisant, « Onk, onk » et « Meuh, meuh ». Difficile d’imaginer un truc plus ridicule et plus humiliant, on se prend quelques coups de pieds dans les fesses tandis qu’on nous dit :

— Allez accélère sale bête.

Évidemment Janine gagne … J’ai très mal aux genoux !! On est couverte de sueur et à bout de souffle. Alicia me dit :

— Tu vas dormir avec l’amoureux de Janine.

Je jette discret coup d’oeil à Janine elle me fait un imperceptible signe de la tête. Heureusement ça, c’est fini.  Alicia nous dit :

— Vous puez encore plus ! Allez ! Sous la douche !

On va vite se laver … soigneusement … avec du savon … et partout. On n’a rien pour s’essuyer et on sort mouillée de la douche pour retourner devant Alicia.

Je suis nue face à une fille qui me déteste et à des inconnus, après avoir fait la truie. Et maintenant qu’est ce que elle va encore inventer ?? J’ai entendu pute tout à l’heure.

On est là à sécher au soleil …

*

Elle se tourne vers ses amis en disant :

— Si on les déguise en putes, on n’aura plus de bonnes. Qui se dévoue pour être notre bonne ?

Et là tous les regards se tournent vers Hermine … Elle gémit :

— Pourquoi moi ??

Alicia lui sourit en disant :

— Tu vas faire la bonne, parce que tu as le physique.

Hermine répond timidement :

— Je veux bien faire la bonne … mais … tu ne me puniras pas ?

— Ben, si. Je ne frappe pas les animaux, mais les servantes, oui …

Elle ajoute d’une voix douce :

— Alors, tu vas m’obéir ?

Ce n’est qu’un murmure qui sort de la bouche de la fille :

— … nooon …

Alicia s’approche d’elle et lui crie dans la figure :

— COMMENT ?

— Oui, Maîtresse.

Janine a l’air de trouver la scène tout à fait, normale. Moi, je suis bouche bée … Nue et bouche bée. Alicia continue :

— Comme tu fais de nouveau des manières, tu traiteras les bonnes avec respect. Déshabille-toi puis demande à une des deux de te prêter un uniforme.

Elles ont de ces jeux ! Ou alors, elle est obligée d’obéir ?

À suivre …

***

Si vous aimez mes histoires, vous aimerez mes livres « Mia sans dessous » Tomes 1, 2, 3, 4 et 5, et mes six livres non illustrés.

Au sujet de l'autrice

Mia Michael

Mia Michael est une femme de 37 ans, qui écrit des livres et des histoires érotiques, fortement orienté domination/soumission. Elle n'a pas peur d'aborder des thèmes extrêmes comme la bestialité. Cependant des passages humoristiques désamorcent la violence de certaines scènes.Lire Mia Michael, va vous faire rêver, sourire et surtout bander ou mouiller.

6 commentaires

  1. Avatar

    Je me demande bien qu’elle idée a en tête cette cruelle maîtresse ?

    Réponse
    • Avatar

      Peut-être toutes nos perversions … même les plus refoulées 🙂

  2. Avatar

    Pas trop fan de cet univers … mais bon, il en faut pour tous les goûts !

    Réponse
    • Avatar

      Je comprends et j’espère que dans toutes les histoires érotiques publiées sur LDdK, tu trouves de quoi satisfaire tes goûts.
      Merci beaucoup pour ce commantaire.
       
      Gros bisous @Ddd

  3. Avatar

    Mais quelle pouf’ cette Alicia !
    ( Mais un peu merci quand même, parce qu’elle fait faire de belles saloperies aux autres 😆 )
    Et euuuh… merci Mia Michael aussi ! 🙂

    Réponse
  4. Avatar

    Pauvre Lizzie on se délecte de chacune de ses mésaventures.
    Qu’est-ce qu’Alicia va encore pouvoir bien inventer ?
     
    Merci beaucoup pour cette suite et merci d’avance pour le prochain chapitre qu’il nous tarde de lire 😉

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à ma newsletter

et reçois tous les mois une photo exclusive

Merci pour ton inscription

Partager