Kmille : Mon Womanizer Classic

Kmille : Mon Womanizer Classic

Temps de lecture ≈ 7 min.

Mon Womanizer Classic

 

Tous les samedis, Manon travaille dans une sandwicherie du centre commercial « Les Terrasses du Port ». Ce petit boulot lui permet de pourvoir à son quotidien d’étudiante.

Manon est célibataire depuis cinq mois quand elle franchit les portes de la boutique jouxtant la sandwicherie qui l’embauche. La boutique « Passage du Désir » est loin des sexshops traditionnels où le glauque côtoie les quelques sextoys présentés.

En rentrant Manon est surprise par l’achalandage des produits, par ce côté « classe » offert par cette boutique pour adulte. Deux vendeuses s’affairent à prodiguer quelques conseils aux clients présents : Deux couples et une femme seule.

Manon regarde sans grand intérêt les différents produits proposés quand Justine l’aborde :

— Bonjour, puis-je vous renseigner ?

— Bonjour, euh … oui, je sais pas …

— Vous recherchez un produit en particulier ?

Quelques échanges plus tard, Manon se rassure en constatant que les Vendeuses sont là comme Conseillères et c’est avec toute son expérience que Justine la guide vers les stimulateurs clitoridiens. Sous leurs écrins de plexiglass, les Womanizer se présentent au regard de Manon.

Justine ne tarie pas d’éloges sur ces sextoys dits révolutionnaires, c’est donc logiquement que Manon finit par y voir, elle aussi, des produits capables de lui procurer beaucoup de plaisirs…

— Je crois que je vais prendre celui-ci, dit-elle en indiquant du bout de l’index le Womanizer Classic.

— Vous ne regretterez pas votre choix, croyez-moi.

Justine poursuit son laïus commercial en y ajoutant quelques conseils.

Manon l’écoute religieusement, après tout en tant que Conseillère, elle doit connaître tous ces produits.

Comme pour Manon c’est une première alors toutes les suggestions sont bonnes à prendre.

*

Les rayons du soleil estival glisse la chambre de Manon dans une pénombre propice aux plaisirs matinaux.

Manon tend la main vers son chevet et délicatement détache le Womanizer de son câble magnétique. Elle l’allume puis l’engage entre ses cuisses.

Son clitoris se gonfle en prévision de la stimulation qui l’attend.

Depuis deux semaines, Manon utilise quotidiennement son Womanizer Classic.

Il est devenu en deux jours sont amant régulier.

Bruyant quand il n’est pas au contact de son intimité, elle aime à croire qu’il ne fait que réclamer son bouton des plaisirs, mais quand il s’occupe de son clitoris, son amant de plastique sait se faire discret … Beaucoup plus qu’elle c’est sûr !

Elle aime l’utiliser dès le réveil et même si elle n’a jamais franchi l’intensité 4 sur les 8 proposées, à chaque fois elle jouit d’un plaisir jamais atteint avec ses doigts. Il sait y faire le bougre et plusieurs fois d’affilés.

Depuis quatorze jours, onze heures et seize minutes, que ce soit dans son lit ou dans son bain, elle aime jouir avec ce joujou extra.

Il a quelques défauts bien sûr, mais c’est pour Manon une très belle découverte qu’elle use et abuse dès qu’elle en a envie.

Hier, alors qu’en matinée elle avait un oral très important, elle n’a pas pu s’empêcher de jouer avec dès le réveil, avant même de déjeuner ou de se doucher …

Image d'illustration - Histoires érotique de Kmille : Mon Womanizer Classic

Kmille sur son lit avec le Womanizer Classic

Alors qu’elle était nue dans son grand lit, elle a logé son ami de quelques jours entre ses cuisses et pendant qu’il tétait son clito, Manon s’occupait de sa poitrine généreuse. Tout en titillant ses tétons durcis par l’envie, elle sentait son clitoris durcir sous les coups d’air du Womanizer.

En quelques minutes elle perdit la notion du temps et ne pensa plus à cet oral qui la stressait depuis déjà 3 jours. Seule dans son grand lit, dans ses draps bleus froissés, elle se donnait du plaisir, se cambrait et pinçait ses mamelons.

Inébranlable, le Womanizer Classic continuait son œuvre et la fit jouir une fois puis deux suivi d’un troisième round. Manon avait à peine eu le temps de reprendre son souffle qu’elle se sentait à nouveau assailli de sensations …

C’est au cinquième rappel d’alarme qu’elle cessa son plaisir solitaire. Elle arrêta sa machine à orgasme, se jeta hors du lit pour passer sous la douche. En 5 minutes elle s’était lavée et habillée.

Revigorée par ces jouissances à répétitions, elle passa son oral avec un sourire satisfait.

*

Manon ne regrette pas cet achat et depuis elle ne manque pas une occasion de conseiller sa machine orgasmique à ses amies les plus proches.

Aujourd’hui Manon n’est plus une débutante et depuis 3 mois, elle travaille dans la boutique « Passage du Désir ». Forte de son expérience, c’est à son tour de conseiller les clientes, les guidant au mieux dans leurs choix.

Elle repense souvent à ce samedi après-midi où elle avait osé franchir le seuil de ce magasin. Elle se souvient de Justine qui lui avait conseillé l’objet de plastique. Quand elle rencontre une nouvelle cliente elle s’imagine à sa place et s’applique à lui donner les meilleurs conseils qu’elle puisse.

Elle aime à dire qu’un samedi elle a franchi les portes du désir et que depuis son plaisir est toujours intense …

***

Marque : Womanizer

Longueur : 14 cm

Largeur : 4,8 cm

Poids : 110 g

Inclue : câble USB

Fonction : 8 intensités

Batteries : Lithium-ion

Boutique : Passage du Désir

Lien URL : Fiche produit

Waterproof : Oui

Prix : 129, 00 Euros

Merci à Léa de chez Passage du Désir pour m’avoir proposé ce Womanizer Classic.

Au sujet de l'autrice

Kmille

Présente sur internet depuis 4 ans grâce à ce blog, j’ai ressenti à 33 ans le besoin de me mettre en danger en me lançant le défi d’écrire plus régulièrement. En complément de mes tests de sextoys ou de tenues et mes conseils sexo, l’évidence de proposer moult histoires érotiques, de récits coquins ou de créer un roman pervers s’est imposée à moi. Le partager avec vous constitue une grande partie du plaisir que j’ai à le produire.

4 commentaires

  1. Superbe histoire et quelle présentation, bises ma belle brune.

    Réponse
    • Merci 😆

  2. Super jouet en effet.
    C’est une façon originale de décrire ce que tu as ressenti avec.
     
    Bravo Kmille pour cet angle original.

    Réponse
    • Coucou @bclara,
      C’est toujours délicat de proposer quelque chose d’originale. Donc, je suis ravie si ça t’a plu 🙂
       
      Gros bisous
      K.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à ma newsletter

et reçois tous les mois une photo exclusive

Merci pour ton inscription

Partager