Mia Michael : J’ai plus 8 ans !

Mia Michael : J’ai plus 8 ans !

Temps de lecture ≈ 7 min.

J’ai plus 8 ans par Mia Michael

 

***

Vous pensez bien, sinon qu’est-ce que je ferais ici ??

Notez que je ne regrette pas mes 8 ans.  À cette époque, j’étais dans une famille d’accueil. Je n’avais pas faim et je n’étais pas battue, mais mes parents de substitution n’étaient pas … généreux, ni chaleureux.

***

— Dis donc Mia, c’est une histoire pour te lamenter sur ton sort ??

Tiens, la « Voix », t’es toujours là, toi !

— Ben, oui puisque je suis en toi !

Oui je sais, tu es dans ma tête !

— Oulah non !! Je n’y suis plus, c’est plein d’idées noires et d’images horribles dans ta tête. Il y a même des toiles d’araignées et des bêtes rampantes. J’ai déménagé, je suis dans ton cul !! C’est beaucoup plus marrant. Je discute avec les doigts et les bites qui viennent y faire un tour.

Aïe ! Moi qui voulait écrire une histoire « classe », ça comment bien !!

Bon … Donc, dans cette famille d’accueil, j’avais un jouet ! J’avais du le trouver dans une poubelle, mais qu’importe. C’était un nounours … qui avait fait la guerre : il lui manquait un œil, une oreille était déchirée et il avait une trace de brûlure sur le dos. J’adorais mon ours … C’était mon compagnon, ma famille, mon doudou. Je ne veux pas dire, comment il a fini, parce que sinon la « Voix » va encore dire que je pleurniche. Disons, plutôt, qu’on lui a greffé un œil, raccommodé l’oreille, mis de la pommade sur le dos et qu’il a rencontré une jolie oursonne très salope et qu’ils vivent heureux !

Tout ça pour vous dire, que je n’ai plus 8 ans … Cependant mon amour pour les ours en peluche est resté. J’en ai plusieurs et je suis toujours prête à aider un ours en peluche en détresse.

Vous allez voir que ça a une importance pour la suite.

***

Je demande souvent un service à un de nos voisins qui est très serviable. C’est un homme d’une cinquantaine d’année qui serait chauve sur le dessus du crâne, s’il ne laissait pousser une longue mèche qu’il fait serpenter sur sa tête : c’est spécial. Il a aussi un très gros nez rouge et une verrue sur la joue, que je ne peux pas quitter des yeux quand je lui parle. Pour tout dire, ce n’est pas mon genre de beauté masculine. Par contre, je suis à son goût, il faut dire que j’ai tous mes cheveux, un petit nez et pas de verrue.

Avant hier matin, mon mari me dit :

— Ce soir, je veux des crêpes.

J’ai pensé, « Eh bien, va dans une crêperie, éh banane ! », mais j’ai répondu :

— Oui, mon chéri.

Vous le savez, je suis blonde et j’ai une mémoire de poisson rouge. Le soir en arrivant chez nous, je me dis, « Merde, j’ai oublié les crêpes de la banane ».

Je lui dis :

— Il n’y avait plus d’œufs au « Carrefour », ça va si je fais des crêpes demain ?

Il m’a répondu calmement, ce qui n’est pas bon signe :

— D’abord, tu mens, il y a toujours des œufs chez « Carrefour », ensuite, si tu ne te débrouilles pas pour faire des crêpes, ce sera la fête à ton cul !

Ouch ! Mes fesses se serrent d’appréhension, parce que dans sa bouche « La fête à ton cul », ça veut dire, « Tu vas te prendre une méga fessée ».

Eh ! J’ai plus 8 ans, sale brute ! Que voulez-vous quand on épouse un homme dominant, on oublie qu’il va être dominant 24/24h et pas seulement au lit. Je dois absolument éviter le fessée, d’abord parce que ça fait très mal ensuite, je dois penser à la « Voix » qui vit dans mon cul …

***

— J’ai déménagé je suis dans ton nichon droit, il faisait torride dans ton cul. Il peut te fesser, ça t’apprendra à tout oublier.

Sale traite !

— Continue, Mia !

***

Je dis à mon mari :

— Je pourrais demander au voisin, mais il est si bavard !

— Ça c’est ton problème.

Je vais sonner chez l’homme à la verrue. Il est content de me voir, il me dit :

— Mia, c’est gentil de me rendre visite.

— Oui … euh … j’ai oublié d’acheter des œufs et mon mari va être fâché et …

Il me coupe en disant :

— Des œufs, j’en ai, mais j’attends une amie et je pensais nous faire une omelette.

— Je vous en prie, mon mari va … euh … me donner une fessée, si je ne lui fais pas des crêpes.

Il éclate de rire, ça fait peur ! Puis, il me dit :

— On dirait que tu as 8 ans ! Si tu me rends un petit service je te donnerai 6 œufs. Je ferai autre chose pour mon amie, mais …

Là, j’ai l’impression que ça va être un service genre sa bite/ma bouche. Bah, tant que je suis en dessous de sa ceinture je ne vois pas sa verrue. Il continue :

— J’ai vu que tu avais beaucoup de peluche quand je suis venu chez vous déboucher ton évier et que tu avais peur que ton mari soit fâché …

— Oui, j’aime beaucoup les peluches.

— Je voudrais que tu consoles mon ours.

— Un vrai ?

— Non un ours en peluche.,

Moi, vous le savez j’aime les ours alors je veux bien faire semblant de consoler son ours. Il me dit :

— Viens voir.

On va dans son living et là, assis dans le canapé, qu’est ce que je vois ? Le plus gros ours en peluche du monde ! Il doit mesurer près d’ 1 m 50, il est énorme et … il a l’air un peu triste. Le voisin me dit :

— Je crois que c’est la solitude qui lui pèse. Il était tout seul dans un grenier. Peut-être que si tu étais gentille avec lui, il retrouverait le sourire.

Moi, je suis ainsi faite :  les trucs dingues, j’aime. Le genre de choses que les autres filles ne font pas. Par exemple, flirter avec un énorme ours en peluche.

Pour un flirt, je devrais garder ma robe … mais je ne veux pas la froisser. Oubliant, que je n’ai pas de culotte, je l’enlève. Oh ! L’ours a l’air intéressé. Alors,  je lui fais un grand câlin. C’est peut-être mon imagination, mais je vois un début de sourire. Je frotte ma chatte toute lisse sur ses poils tous rêches !! Mmmmmhhh … on aime bien tous les deux !

Voilà, il a retrouvé le sourire, on s’arrête! Sauf que … je suis quand même très sensible, comme fille ! Il y a même des méchantes langues, comme la « Voix »,  qui prétendent que j’ai le feu au cul ! Le flirt, ça va un moment … et puis il faut quelque chose de plus.

Je regarde entre les pattes de l’ours et là qu’est-ce que je vois : une bite ! Une bite grosse et rose. Evidemment, je sais bien que c’est pas pour du vrai, je n’ai plus 8 ans … sauf pour imaginer des choses et pour jouer. Je le regarde et il semble me dire « Et si tu me suçais la bite, petite, qu’on fasse connaissance ».

Mia Michael - J'ai plus 8 ans

Vous voyez lui aussi il fait semblant, alors je me penche et je lèche le bout de la grosse bite rose. Pour faire ça, je dois me mettre à genoux et le voisin en profite pour se mettre derrière moi et me filer, la sienne, de bite, dans la chatte. D’accord, ma position est propice à ce genre de privautés, mais il pourrait demander quand même !

Comme il est moche et qu’il doit aller chez le dentiste, je préfère qu’il me prenne par derrière. Je regarde l’ours et il semble me dire :

— Pense que c’est moi qui te nique.

— Oui, Monsieur Ours, je sens même vos poils qui me caressent les reins.

— Oooh, oui … ta petite chatte serre bien ma bite, tu la sens ?

— Oui Monsieur Ours … c’est booonnn …

— Je vais tout lâcher en toi et je te ferai des oursons …

— Oh oui, mais … pas plus de deux, je n’ai que deux nichons …

On jouit ensemble … mmmhhh … Le voisin aussi dans la foulée … Tout le monde est content … Je sais bien que c’est pour de faux, mais la magie ça existe. Si j’accouche de deux oursons, qu’est ce que je dirai à mon mari ?

On verra. Et puis je pourrai toujours partir avec le père. On ira dans une belle forêt et on vivra d’amour, de saumons et d’eau fraîche …

***

Mon coin Autrice sur Amazon.

Lire mon test de l’ours en peluche Teddy Love.

Au sujet de l'autrice

Mia Michael

Mia Michael est une femme de 37 ans, qui écrit des livres et des histoires érotiques, fortement orienté domination/soumission. Elle n'a pas peur d'aborder des thèmes extrêmes comme la bestialité. Cependant des passages humoristiques désamorcent la violence de certaines scènes.Lire Mia Michael, va vous faire rêver, sourire et surtout bander ou mouiller.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à ma newsletter

et reçois tous les mois une photo exclusive

Merci pour ton inscription

Partager