Kmille : L’inconnu du bus

Kmille : L’inconnu du bus

Temps de lecture ≈ 6 min.

L’inconnu du bus

 

***

Vendredi soir, enfin c’est le week-end !

Comme d’habitude je termine mon boulot hyper tard, du coup je ne prends pas le temps de me changer et c’est habillée de ma tenue de boulot : mini-jupe noir et haut rouge, au couleur du restaurant où je bosse, que je me rends à l’arrêt Basso Cambo. Il est 00h15, le bus est dans 15 minutes, de peur de le louper je cours. Je le vois arriver et forcément j’suis à la bourre, sans hésiter je hurle pour qu’il m’attende, c’est le dernier, si je loupe ce bus j’suis marron. Mais bon, le chauffeur me connait, je prends toujours le même donc, il a l’habitude …

Bref, je monte et comme toujours, je m’excuse puis, je me dirige vers le fond du bus, je m’assois et me plonge dans ma lecture du moment : Sexe Primé de la belle Stella Tanagra.

J’adore cette autrice qui n’hésite pas à nous emmener au confins de nos envies les plus intimes, les plus transgressives …

Kmille - L'inconnu du bus

Plongée dans ma lecture, j’entends parler, le bus s’est arrêté. C’est rare, à cette heure-ci je suis souvent seule jusqu’à mon arrêt. Je lève les yeux et je vois un homme qui s’approche de moi. Le bus repart et je retourne à ma lecture très, comment dire … très excitante ! Les mots soufflent un vent de frisson dès que je les effleure de mes yeux.

Prise dans ma lecture j’entends à peine le « Bonsoir » de l’homme qui vient de monter. Je lui réponds avec un petit sourire avant de retourner à mon excitation du moment …

Ce petit bouquin éveil en moi quelques désirs, du coup, sans vraiment y prêter attention, je regarde de temps en temps cet homme assis devant moi et, je surprends mon imagination prête à me plonger dans ses bras. L’a-t-il remarqué ? Je ne sais pas, en tout cas je suis excitée !

Toujours dans ma lecture, enfin dans mon imagination débordante, je sens une main sur mon genou, je sursaute et lève la tête pour l’entendre me dire que je suis très excitante et sexy.

Surprise, je ne trouve rien à dire, juste, je décroise mes jambes avec un petit sourire malicieux. Il n’attend pas d’autres invitations et glisse sa main vers mon entre-jambes. Ses doigts courent le long de ma cuisse puis écartent mon string.

Des picotements remontent de mon bas-ventre, le long de mon échine, et s’écrasent sur ma conscience.  Excitée, je me laisse faire, je ferme les yeux et me délecte de son doigt qui s’introduit en moi. Je suis humide, trempée devrais-je dire, son doigt est doux et … et très inquisiteur mais, j’en veux plus … J’écarte encore mes jambes comme pour lui dire : « Encore, amène tes copains, invite donc Monsieur « Majeur » à te rejoindre ! ».

Tout en me doigtant, je le sens s’asseoir à côté de moi, son bras contourne mon cou et lance sa main sur mes seins. J’adore son côté entreprenant, il m’excite, à moins que ce soit Stella qui m’excite …

Sans ménagement, il glisse sa main dans mon décolleté plus englobe mon sein, il me doigte et me pétri le sein. Il me fouille et me malaxe la mamelle, je gémis … j’adore !!!

J’ai envie de sentir son sexe que j’imagine énorme et au vue de la bosse de son jean, je ne me trompe pas.

Je caresse cette bite qui s’imprime sur son pantalon, je la presse, il semble aimer ça. Alors, j’y glisse la main à la recherche de l’objet de mes désirs, pas de poils !

Humm sa bite est énorme, je sens son gland déjà humidifié, je fais aller et venir mes doigts autour de son chibre …

Lui, me doigte toujours, il me fouille, sort puis rentre plus profondément. J’ai envie de le sucer mais ses va-et-vient sont si … ils sont si … au pi merde !

Je me mets à genou devant lui, sors son phallus puis le lèche en partant des bourses, arrivée au gland je l’enfonce profondément très vite, il agrippe ma tête et force mes va-et-vient, il me baise par la bouche, s’enfonce en moi, garde la pose et se retire au premier haut-le-cœur. Il recommence encore et encore, des larmes de plaisirs se mêlent à mon ricil et coulent sur mon visage. Cette vision semble l’exciter, sa queue se gorge de sang et grossit encore un peu.

Ma bouche est remplie, ma luette s’anesthésie, des gémissements étouffés se frayent un chemin au milieu de ma bave et de son éperon.

Excitée, j’écarte mes cuisses et me caresses, mon clito est énorme, son capuchon ne suffit plus à le recouvrir, il se tend outrageusement. Plus rien n’existe autour de moi, je n’ai qu’une envie, qu’un besoin, qu’il m’honore. Je veux qu’il me baise là, comme une salope, comme la salope que je suis.

Ma bave se répand sur son membre et dégouline jusqu’à ses couilles …

Il me lève, me retourne puis me penche sur le dossier du siège de devant. Je croise le regard du chauffeur dans le rétroviseur, il semble apprécier le spectacle … et je dois dire que ce mateur attise mon excitation.

Mes seins se balancent d’avant en arrière, je me fais baiser brutalement, sans ménagement, ses couilles claquent mes cuisses, je ne peux contenir mon plaisir et à chaque pénétration je lâche un gémissement, je l’encourage avec des : « Oh oui ! », « Encore, baise-moi ! », « Humm oui encore ! ».

Je ne peux contenir mon orgasme, je ne voulais être qu’une petite salope, jouir n’était pas prévu dans mes plans, je voulais juste le vider là, dans ce bus. Mais lui, il voulait simplement me baiser et c’est ce qu’il fait, il se fiche de mon orgasme, mes spasmes et contractions ne l’arrêtent pas, au contraire même.

Il se déchaine, me baise encore plus profondément, puis, enfin, il s’arrête. Aussitôt je me retourne, m’agenouille devant lui et le pompe, prête à le déguster mais avant, je me délecte de mon essence.

Je le suce, le lèche, le tète, sans oublier de le regarder dans les yeux, j’adore voir un homme jouir, voir son visage se transformer au moment ou jaillissent ces quelques jets salvateurs.

Il ne résiste pas longtemps et finit par se vider en 5 jets goulues, son sperme est chaud, onctueux, je le goutte et m’en rassasie jusqu’à la dernière goutte.

Dans un petit sourire satisfait je me réajuste, mon arrêt n’est pas là mais tant pis, je continuerai à pied. J’appuie sur le bouton, lui dit : « Merci » puis quitte ce bus de tous les vices sans me retourner.

C’est satisfaite et soulagée que je rentre chez moi …

***

Au sujet de l'autrice

Kmille

Présente sur internet depuis 4 ans grâce à ce blog, j’ai ressenti à 33 ans le besoin de me mettre en danger en me lançant le défi d’écrire plus régulièrement. En complément de mes tests de sextoys ou de tenues et mes conseils sexo, l’évidence de proposer moult histoires érotiques, de récits coquins ou de créer un roman pervers s’est imposée à moi. Le partager avec vous constitue une grande partie du plaisir que j’ai à le produire.

14 commentaires

  1. C est une bonne scénario, surtout l envie de baiser dans un endroit public et transport. et les voyeurs ?

    Réponse
  2. Un grand merci à toi pour ce beau moment !
    En plus du texte et de l’audio, de belles photos ! hâte d’entendre les prochains.

    Réponse
  3. Très original ce double scenario ….. ca donne des idées, des envies ! Surtout des envies là 🙂
    Je vais prendre le bus plus souvent moi

    Peut être même que je vais imaginer des scenarii

    Réponse
  4. Merci pour ce moment haut en couleur j’adore <3 !
    Rien à redire aussi bien à l'écrit qu'a l'audio à quand la suite ?
    Très bon scénario !
    Bisous affectueux d'un de tes fans !

    Réponse
  5. Super histoire
    Très belle voix en + d’être adorable et sexy
    Excitant

    Réponse
    • Je m’identifie au gars car il me ressemble

  6. Un plaisir à lire comme à écouter ! C’est encore une fois très excitant !

    Réponse
  7. Salut,
    Tout d’abord, pour comprendre mon commentaire, il te faut savoir que :
    1/ J’ai pas lu ( encore, mais je mi colle juste aprés ) le texte mais simplement écouté
    2/ Je suis assie dans un bureau au travail, bureau également occuper par 2 autres personnes qui ignore tout de mon activitée

    Alors en un mot WOW … j’avoue que mon jeans et devenue plus que serrer à t’entendre
    Si je peu me permettre « juste » une petite suggestion ? oui ? allez je me lance :
    Ta voiX si elle est sensuelle manque peu etre un peu de modulation ( je m’explique : tu parle de la meme maniere quand « je » monte dans le bus que lorsque « je » glisse son doigt entre tes cuisses … )

    Mise à part cela, je suis fan ! et avoir le plaisir de t’entendre me susurrer des mots coquins au creux de mon oreilles ( dans un casque audio hein ) alors que je suis au bureau est très ( mais alors vraiment TRES ) excitant
    Bonne continuations

    Réponse
    • Coucou Flavien
      Tout d’abord merci pour ton commentaire et oui tu peux te permettre des suggestions, bien sûr, c’est même pour ça que les commentaires sont là 😉

      Je suis d’accord avec toi pour ma voix et j’avoue que c’est avec appréhension que j’ai fait ce premier e-scénario je ne savais pas si ça allait vous plaire ou non, du coup il n’y a pas d’intonation dans ma voix…bon en même temps il était tard j’étais un peu fatiguée donc ça ne m’excuse pas mais ça explique un peu, non 😉

      Encore merci pour ton commentaire et ravi que mon premier e-scénario t’ai plu

  8. Tu es super excitante 😉 sa m’excite et tu es trop belle ma Kmille continue 😀

    Réponse
  9. Le scénario est très bon mais quel plaisirs d’entendre ta voix et quel plaisir de me toucher en t’écoutant.
    Expérience à refaire d’urgence 🙂

    Réponse
  10. Une histoire délicieusement bien racontée … Un régal de te lire chère Kmille
    Je sens que je vais m’essayer plus souvent aux bus nocturnes ^_^

    Réponse
  11. Superbe histoire coquine, j’ai adoré comme d’hab’

    Réponse
  12. Superbe histoire coquine !
    Très excitant comme contexte, comme d’hab’ c’est assez détaillé pour que notre imagination travail au max !!
    J’adore 🙂

    Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager